Les silences m’angoissent: pourquoi?

Les silences m'angoissent: pourquoi?
Pexels - Samson Katt

Le silence peut facilement perturber, et le sentiment de solitude qui l’accompagne, angoisser. Explications et exercices.

Vous l’avez certainement ressenti au moins une fois, ce sentiment de malaise qui plane dans la pièce lorsque que vous vous retrouvez seule ou lorsqu’une conversation s’interrompt durant de trop longues minutes. Quoi de plus normal finalement, dans un monde régi de bruits. Un phénomène qu’Émilie Devienne, auteure sur le sujet, explique dans son livre “Savourons le silence”. Dans les magasins, les restaurants, la rue, les ascenseurs ou même à la maison: les stimuli auditifs sont partout. Et face à ce brouhaha, le silence peut devenir source d’anxiété.

Pourquoi avons-nous peur du silence?

  • Lorsqu’on est seul, le silence nous renvoie à notre peur de la solitude: il laisse aussi la place à la réflexion, et la possibilité aux émotions enfouies de ressurgir, au passé de refaire surface… Une possible remise en question pouvant être inconfortable pour certains.
  • Lorsqu’on est accompagné, les silences font douter: les “blancs”, comme on les appelle, peuvent être extrêmement gênants lorsqu’on est en présence de quelqu’un. On s’imagine que la personne s’ennuie, qu’on n’est pas vraiment de bonne compagnie ou encore qu’elle est mal à l’aise, pour des raisons qui nous échappent parfois.
  • Un hic dans une société hyper-stimulée. Dans nos quotidiens surchargés, le silence peut encore être vu comme le signe d’un ennui profond, d’une vie trop peu remplie ou d’une oisiveté peu tolérable aux yeux de certains.

4 bienfaits insoupçonnés du silence

Contrairement à ce que l’on redoute, le silence – ou plutôt l’absence de bruit – peut apporter son lot de bienfaits, tant pour la santé physique que pour la santé mentale. Ne dit-on pas que le silence est d’or? À raison, puisqu’il permet notamment de:

  • Reposer notre cerveau et booster notre mémoire: selon l’auteure Émilie Devienne,  notre cerveau est moins sollicité quand il fait silencieux. Il consomme donc moins d’énergie et élimine les toxines. Résultat: nous accédons plus facilement à notre mémoire.
  • Nous reconnecter à nous: le vide sonore permet “de nous ressourcer, de reprendre de l’énergie”, toujours selon l’auteure.
  • Stimuler notre créativité: les moments de silence laissent la possibilité au cerveau de voguer plus librement. Détendu, notre système sensoriel va pouvoir s’activer et faire fonctionner notre créativité.
  • Prolonger notre espérance de vie: la pollution sonore est responsable, chaque année, de plus de 10.000 décès dans le monde, selon les chiffres avancés par l’auteure. Le bruit peut en effet nous faire perdre entre trois mois et trois ans d’espérance de vie. C’est le bruit subi quotidiennement qui augmenterait le stress et le risque d’une pathologie cardio-vasculaire.

Cultiver le silence: 3 pistes à essayer

Réalisez ces exercices tant que faire se peut.

  • Passer 10 minutes par jour dans le silence: l’idée est ici d’apprivoiser le silence et de se sentir à l’aise en l’absence de bruit. 10 minutes à caler dans votre journée (idéalement le matin) pour bénéficier de tous ses bienfaits.
  • Multiplier les activités en solitaire: peur de ressentir de la solitude pendant ces instants de silence? Faites-en une activité ludique! Allez au musée, baladez-vous en forêt…
  • Faire des exercices de méditation: les exercices de respiration et la méditation sont d’excellents moyens de ne plus ressentir d’angoisse lors de moments de calme.

À partir de quand le silence doit inquiéter?

Si le silence ne doit pas être vu comme quelque chose d’angoissant, dans notre relation avec les autres, le mutisme peut parfois être le signe que quelque chose ne tourne pas rond. Quand il est utilisé pour punir, par exemple, ou pour échapper à la violence physique et/ou verbale. Si c’est votre cas ou celui de quelqu’un que vous connaissez, un conseil: faire appel à un spécialiste.

Pour aller plus loin

Le livre d’Émilie Devienne, “Savourons le silence”, au prix de 16€ aux éditions Eyrolles.

Plus de conseils Psycho & Bien-être

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)