Help! Je veux arrêter de rougir!

Help! Je veux arrêter de rougir!

Vous rougissez à la moindre émotion? Quand vous croisez quelqu’un que vous connaissez en rue? Quand un sujet « sensible » est abordé à table? Rougir est un phénomène courant, mais il n’en reste pas moins handicapant. Voici quelques pistes pour ne plus rougir (ou en tout cas moins!).

1. Portez votre attention ailleurs

Quand on rougit, on a tendance à concentrer ses pensées sur soi: « Oh la la, je rougis », « Que va-t-on penser de moi? »… Ce qui ne fait qu’augmenter votre malaise et votre rougissement. Efforcez-vous donc de détourner votre attention vers une autre cible: de préférence votre interlocuteur (« Que dit-il? », « Qu’attend-il comme réponse? »), ou si c’est impossible, sur le décor autour de vous (la couleur des murs, les bruits environnants). Difficile? Découvrez les conseils de notre journaliste psycho.

2. Apprenez à vous relaxer

Exercez-vous tous les jours à respirer lentement par le ventre: inspirez profondément par le nez en comptant jusque 3, puis expirez par la bouche en comptan:t jusque 4 ou 5. La respiration abdominale augmente l’apport en oxygène dans le cerveau et le corps et génère calme et détente. Pratiquez-la dès que vous sentez le rouge vous monter aux joues. Essayez également la visualisation: imaginez un endroit paisible, symbole de détente et de bien-être. A chaque fois que vous serez à deux doigts de rougir, réfugiez-vous mentalement dans cet antre de sécurité. Vous trouverez d’autres exercices pour booster votre confiance en vous ici.

3. Exposez-vous aux situations délicates

Vous avez tendance à éviter les situations qui vous font rougir? Certes, cela vous soulage temporairement, mais cela ne fait qu’accroître votre vulnérabilité et votre peur. Au contraire, confrontez-vous-y, en commençant par les plus faciles. Essayez aussi de trouver des personnes de confiance, devant lesquelles vous pourrez vous entraîner à rougir tout en gardant la tête haute et le fil de la conversation. L’idée est que la peur se réduit progressivement si l’on reste longtemps face à une situation redoutée sans se protéger et sans fuir. C’est le processus naturel d’habituation.

4. Acceptez vos rougissements

Les rougissements sont souvent amplifiés par vos pensées d’auto-flagellation (« Mais pourquoi faut-il encore que je rougisse? ») et vos tentatives pour les stopper. Efforcez-vous plutôt de les accepter: n’essayez pas de changer les choses, montrez-vous indifférente, laissez-les venir, puis s’en aller… Et dites-vous que c’est un phénomène normal (et qui rend même plutôt attachant!). Vous verrez: ils seront déjà moins virulents!

5. Parlez-en

Même s’il s’agit d’un sujet tabou et que vous préféreriez que personne ne soit au courant, vous dédramatiseriez pas mal la situation en en parlant: « Désolée, je suis très émue, je crois que ça se voit! », « Je suis très impressionnée, je n’ai pas l’habitude de parler en public »… Vous pouvez également vous confier aux personnes en qui vous avez confiance ou en parler sur des forums de discussion: vous vous apercevrez que les gens jugent ce petit ‘défaut’ bien moins sévèrement que vous.

6. Restez sûre de vous

Votre rougissement passera pour un détail si vous continuez à vous montrer sûre de vous en ne baissant pas le regard, ni la voix, et en restant ouverte et souriante. C’est un véritable travail à effectuer sur soi, mais à force d’entraînement, cela pourrait devenir un réflexe.

7. Camouflez

Avec du maquillage (fond de teint), ou, mieux, des cosmétiques contenant des pigments verts…), destinés à dissimuler les rougeurs. Faites des retouches régulièrement au cours de la journée. Privilégiez les produits de beauté qui respectent la sensibilité de votre peau

8. Utilisez les trucs de grand-mère!

Avant de prendre la parole en public, aspergez-vous le visage d’eau froide; quand vous sentez que vous rougissez, mordillez-vous la lèvre, pincez-vous le lobe de l’oreille ou le dos de la main pour détourner votre attention et vous aider à vous remettre.

Ceci pourrait aussi vous intéresser

Le sport, c’est bon pour le moral
Travail: comment avoir plus de confiance en soi?
La confiance des belges

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)