L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu
Aujourd'hui, le pic de natalité se situe souvent aux mois de juillet et de septembre. © Omar Lopez/Unsplash

Pourquoi les bébés sont-ils souvent conçus en fin d’année?

Avez-vous remarqué que de plus en plus de bébés naissent en août et septembre? C’est dû au phénomène des “bébés de fin d’année”!

Le froid, la pluie, le cocooning de décembre, les congés entre Noël et Nouvel an… La période de fin d’année réunit toutes les conditions pour passer des soirées bien au chaud en couple. Et quoi de mieux qu’un câlin pour réchauffer les corps et les cœurs?

En France, une hausse de la natalité est d’ailleurs enregistrée le 23 septembre, ainsi que les jours avant et après. Ça fait une conception… au jour de l’an. Un moment propice pour passer du temps à deux, l’esprit léger.

Une explication scientifique

Outre ces raisons subjectives, il y aurait une explication scientifique derrière la multiplication du nombre de bébés conçus en fin d’année. Selon des chercheurs américains, ce phénomène des bébés de fin d’année s’expliquerait aussi par des ovules plus réceptifs ainsi que du sperme de meilleure qualité grâce au froid de l’hiver. Deux facteurs qui permettent une meilleure fécondité.

Hausse en été aussi

De manière générale, les pics de naissances s’observent au début de l’été et de l’automne. Statbel, l’Office belge des statistiques, vient de sortir des chiffres concernant les naissances en Belgique pour l’année 2022. En les analysant, on constate que le plus haut pic se situe actuellement en juillet, avec 10.024 naissances. Viennent ensuite les mois d’août (9884 bébés) et de septembre (9628 bébés). Aucune raison scientifique avérée ne parvient à expliquer la multiplication des naissances au mois de juillet (bébés conçus au mois d’octobre).

L’évolution des naissances à travers les époques

L’Insee (Institut national de statistique et des étude économique français) montre, dans une étude, que les pics des naissances étaient bien plus observés il y a quelques dizaines d’années. Et globalement, les couples mettent plus de temps qu’avant à avoir un enfant à partir du moment où le moyen de contraception est arrêté.

La religion rythme les naissances

Entre 1850 et 1950, les naissances étaient plus nombreuses entre février et avril et ce, pour des raisons religieuses. Les relations sexuelles étaient en effet déconseillées durant la célébration du Carême (fin février jusqu’à début avril), ce qui entraînait une diminution des naissances durant la saison automnale et la période de l’Avent. La phase de reproduction s’observait généralement après le Carême, une période où de nombreux mariages étaient célébrés. 

Les premiers congés payés

Les naissances deviennent ensuite plus importantes durant l’hiver suite à l’arrivée, en 1936, des premiers congés payés en Belgique. Beaucoup de bébés sont alors conçus pendant l’été (juin, juillet et août). Après la Seconde Guerre mondiale, on remarque le même baby boom au printemps.  

La légalisation de la pilule

La légalisation de la pilule contraceptive (1967) chamboule elle aussi le pic de natalité. Cette nouvelle loi marque une liberté retrouvée chez les couples, qui peuvent désormais plus facilement “choisir” quand ils souhaitent avoir un enfant. On a d’ailleurs constaté une hausse du taux de naissances au printemps les années qui ont suivi. La raison? De nombreux couples considèrent que le printemps est une saison agréable pour accoucher. Évidemment, tomber enceinte ne se fait pas en un claquement de doigts, cela prend souvent plusieurs mois…

Les bébés Covid

Depuis ces dernières années, ce phénomène est de moins en moins marqué. On peut tout de même noter qu’entre 1990 et 2000, beaucoup d’enfants sont nés durant l’été (conçus en automne). Il y a peu, on a également remarqué que la pandémie de Covid-19 avait eu un impact sur les naissances: petit baby boom en mars et avril 2021! Ces bébés ont été conçus à la sortie du premier confinement.

Ces articles pourraient vous intéresser

Recettes, mode, déco, sexo, astro: suivez nos actus sur Facebook et Instagram. En exclu: nos derniers articles via Messenger.

Contenu des partenaires