Utérus contractile: est-ce mon cas?

Utérus contractile: est-ce mon cas?
© Getty Images

Ventre dur, sensation de tiraillement, fatigue… Et si vous aviez un utérus contractile? Les signes qui suivent doivent vous alerter.

Il est courant pour une femme enceinte de sentir des contractions pendant la grossesse. Ces dernières se caractérisent par une sensation de durcissement et d’inconfort au niveau du ventre. Un fait bien connu qui a deux causes principales.

  • Le volume de l’utérus augmente: à mesure que le bébé grandit, l’utérus s’étire. Ceci peut provoquer des douleurs ligamentaires, ainsi qu’une sensation de pesanteur au niveau du bas du ventre et du pubis.
  • Le corps se prépare à l’accouchement: en fin de grossesse, le corps peut provoquer ce qu’on appelle de “fausses contractions”, dites aussi contractions de Braxton Hicks. Non douloureuses, elles ont pour but de préparer le travail (voyez ça comme un entraînement).

Dans ces deux cas de figure, pas d’inquiétude, du moins tant que ces contractions sont irrégulières, de faible intensité et ne se répètent pas trop souvent dans la journée. Par contre, si les contractions s’intensifient et deviennent régulières (même loin du terme), il est probable que votre utérus soit contractile.

Qu’est-ce qu’un utérus contractile?

Cette pathologie se traduit par des contractions à répétition, à raison de minimum dix fois par jour. Bien souvent supportables, elles peuvent être inconfortables pour la femme enceinte et puiser dans ses réserves d’énergie, puisqu’en se contractant régulièrement, l’utérus a tendance à fatiguer physiquement et émotionnellement.

Le risque principal est que ces contractions agissent sur la maturation du col de l’utérus et déclenchent un accouchement prématuré, contrairement aux contractions de Braxton Hicks qui n’ont, elles, aucun impact sur le col.

Les signes qui doivent alerter

Si vous avez la sensation de contracter de manière récurrente et régulière pendant la journée, la prudence est de mise, surtout si vous n’êtes pas en fin de grossesse. Les signes qui doivent vous mettre la puce à l’oreille:

  • Votre ventre se durcit sans raison (même couchée, même détendue), et ce, plusieurs fois dans la journée.
  • Il ressort régulièrement et peut changer de forme.
  • Vous ressentez des tiraillements au niveau du bas du ventre ou dans vos hanches.
  • Vous êtes fatiguée.

Vous reconnaissez ces symptômes? La meilleure chose à faire est de prendre rendez-vous chez votre gynécologue et/ou votre sage-femme, afin qu’ils puissent réaliser quelques examens médicaux tels qu’un toucher vaginal (afin de savoir si le col a bougé: longueur, consistance, ouverture) et un monitoring, qui aura pour but de vérifier l’existence et la régularité de ces potentielles contractions.

Ce qu’il faut éviter à tout prix

En cas d’utérus contractile, le meilleur réflexe est de se reposer et d’éviter au maximum les efforts physiques, raison pour laquelle les gynécologues demandent presque systématiquement aux femmes enceintes souffrant de ce type de pathologie d’arrêter de travailler. Elles sont alors “arrêtées”, comme dit le jargon. Elles éviteront de porter des charges lourdes (courses, matériel, premier enfant…) et les longs trajets en voiture, notamment. Dans certains cas, un traitement médicamenteux est nécessaire, ainsi qu’un alitement.

Plus d’articles sur la grossesse

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)