L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu
© Getty Images

Score d’Apgar: le test de santé pour les nouveaux-nés

Quelques secondes après sa naissance, bébé sera examiné afin de s'assurer de son bon état de santé. Un scan médical appelé test d'Apgar. Gros plan sur l'utilité et les critères de ce test.

Que vous accouchiez à l’hôpital ou en maison de naissance, sachez que votre bébé sera très vite ausculté afin de déterminer s’il s’adapte bien à la vie extra-utérine ou s’il a besoin de soins ou d’assistance médicale. Un bilan de santé rapide et indolore connu sous le nom de « test d’Apgar ». Ce dernier a été mis au point en 1953 par une pédiatre américaine, Virginia Apgar, et analyse cinq critères-clés.

Les 5 critères du score d’Apgar

Ce test, qui sera effectué 1 minute et 5 minutes après la naissance (et 15 à 20 minutes après si nécessaire), passe au crible cinq signes qui témoignent de la bonne santé de l’enfant fraîchement né.

  • Sa respiration: la toute première respiration est attendue avec impatience, tant par les parents que par le corps médical. Raison pour laquelle l’équipe observera immédiatement si elle est faible ou vigoureuse.
  • Son tonus musculaire: un enfant qui naît en bonne santé fera, au minimum, quelques flexions avec ses membres, et parfois des mouvements plus nets.
  • La coloration de sa peau: après l’accouchement, la plupart des bébés ont une peau gris-bleu. Une couleur qui change rapidement lorsque la respiration est bien amorcée et que le cœur pompe ensuite le sang vers les poumons, qui se déploient pour la première fois et absorbent l’oxygène.
  • Sa fréquence cardiaque: l’équipe médicale vérifie le rythme et la régularité des battements du cœur de bébé. Un rythme cardiaque supérieur à 100 est excellent.
  • Sa réactivité: les médecins s’assurent que le nouveau-né réagit aux stimuli et qu’il y répond par des réflexes (spasmes musculaires, ouverture de la bouche, etc). Plus il réagit, mieux il se porte.

Pendant ce test, des « points » sont cumulés selon la manière dont bébé répond aux critères. À la fin de l’examen, les spécialistes présents à l’accouchement établissent un score total leur permettant de savoir si bébé est en bonne santé.

Score d’Apgar: le tableau d’évaluation

Les experts de la santé confirment la fiabilité du test, même 70 ans après son invention. Ceci étant dit, il n’est pas toujours suffisant pour définir l’état de santé global d’un nouveau-né, raison pour laquelle on le complète parfois avec d’autres analyses.

Un résultat entre 7 et 10 points au score d’Apgar est considéré comme très bon. Pour les nouveau-nés qui obtiennent ce score, un soin normal du nourrisson est suffisant. Avec un score entre 4 et 6 points, une attention particulière sera apportée à bébé, très souvent couplée d’une aide respiratoire. Un score inférieur à 4 est le signe que le nouveau-né rencontre des problèmes de santé et qu’une aide médicale plus importante est nécessaire. Consultez notre tableau ci-dessous et sa version PDF en cliquant ici ou sur l’image.

Score d’Apgar faible, dois-je m’inquiéter?

Si le score de votre tout-petit est faible et qu’il nécessite une aide médicale ou un passage en service de néonatologie – ce qui peut être le cas pour un nouveau-né prématuré, à la suite d’un accouchement difficile ou d’une césarienne d’urgence, par exemple – il ne définit pas l’état de santé futur de l’enfant. Un nourrisson présentant un faible score d’Apgar et pris en charge immédiatement a toutes les chances de se développer correctement, tant au niveau physique, psychomoteur que neurologique.

Plus de conseils pour les futurs et jeunes parents

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.