Mon ado est invité à sa première soirée: je le laisse sortir ou pas?

Mon ado est invité à sa première soirée: je le laisse sortir ou pas?
© Getty Images

Votre ado est officiellement invité à sa première soirée: un cap pour lui, et pour vous aussi, puisque vous allez devoir donner votre permission de sortie. On vous aide à vous poser les bonnes questions pour dire oui ou non.

Votre adolescent a une vie sociale de plus en plus active: il aime traîner en ville avec sa bande de copains, aller au cinéma ou faire les magasins. Jusque-là, tout va bien. Mais il y a peu, les choses sont devenues plus sérieuses: il vous a demandé de participer à une soirée à laquelle il est invité. Si vous n’êtes pas contre l’idée que votre ado s’amuse avec ses amis, vous hésitez pourtant à lui dire oui. “Est-il vraiment prêt pour sortir en soirée?”, “Et s’il buvait trop d’alcool?”… Plutôt que de porter seule le poids de votre décision, parlez-en directement avec lui.

Construire plutôt que d’imposer

Selon Louison Nielman, psychologue et auteure du livre “Vivre heureux avec ses ados”, les soirées entre amis ont un rôle essentiel dans le développement. Elles sont “un véritable espace parallèle où les ados s’affranchissent de leurs parents”. Sachant cela, il est plus facile de comprendre pourquoi participer à cette soirée lui tient tellement à cœur: cela fait partie de son chemin vers l’autonomie d’adulte.

Pour jouer à fond le jeu de la quête d’indépendance et pour lui montrer que vous voulez lui faire confiance, instaurez un dialogue avec votre ado plutôt que de lui imposer une décision qui pourrait mener au conflit.

Que poser comme questions?

Prenez un moment avec votre ado et dites-lui que vous avez bien compris sa requête. N’ayez pas peur de lui poser des questions précises concernant cette fameuse soirée, afin d’avoir le plus d’infos possible:

  • Pourquoi souhaites-tu y participer?
  • Où se déroule-t-elle? À quelle heure?
  • Qui sera présent? Y aura-t-il un adulte référent en cas de problème? 
  • Jusqu’à quelle heure aimerais-tu de rester? 
  • Dois-je aller te conduire et/ou te rechercher? 
  • Y aura-t-il de l’alcool?

Après lui avoir donné l’occasion de s’exprimer, il est important que vous puissiez lui parler de vos réflexions et de vos craintes. Un conseil: évitez de parler en “Tu”, sous peine qu’il se sente jugé, et appliquez plutôt le principe de communication non violente, qui suggère de parler en “Je”. Exemple: “Je comprends ton envie de participer à cette fête, mais j’ai peur que vous ne soyez pas raisonnables avec tes amis”.

Établir les règles de bonne conduite ensemble

Une fois les pistes de réflexion sur la table, l’objectif est de trouver une solution qui conviendra aussi bien aux parents qu’à l’adolescent.

  • Vous avez peur que la soirée dégénère? Parlez des règles de bonne conduite (respect des hôtes, des voisins, de la voie publique…).
  • Vous voulez être certaine qu’un adulte sera présent? Demandez à votre enfant le numéro de l’adulte ou prévoyez de le saluer.
  • Votre enfant a quelque chose d’important le lendemain? Décidez avec lui d’une heure correcte de retour.
  • Vous n’êtes pas à l’aise avec le fait qu’il rentre seul ou avec un copain? Dites-lui que vous viendrez le chercher, demandez si le parent d’un de ses amis peut le raccompagner, ou autorisez-le à dormir chez l’ami où se déroule la fête.
  • Vous ne souhaitez pas qu’il boive de l’alcool ou craignez qu’il en boive trop? Sensibilisez-le à l’abus d’alcool et établissez ensemble des règles de consommation (“pas d’alcool fort et seulement deux verres”, par exemple).

Une chose essentielle à avoir en tête est de partir sur une base de confiance: ce n’est que de cette manière que vous pourrez envisager sereinement cette sortie, et celles qui suivront. Il peut aussi être utile de parler de la récurrence à laquelle votre ado pourra sortir à l’avenir, et de la manière dont il va financer ses soirées.

Pourquoi priver son ado de sortie?

Il n’est pas facile pour le moment, et vous envisagez de lui interdire cette sortie à cause de son comportement? L’éducation positive nous invite à nous demander en quoi la privation a du sens ou en quoi elle va servir à faire comprendre à l’enfant à être plus responsable, respectueux et autonome.

  • Votre ado a eu une mauvaise note, et a un examen le lundi qui suit sa fiesta? Plutôt que de lui interdire cette sortie, faites un deal avec lui: il ne pourra y aller que s’il connaît parfaitement sa leçon.
  • Il n’a pas respecté l’heure de retour convenue et a trahi votre confiance la dernière fois? Dites-lui que vous viendrez le rechercher cette fois.
  • Il n’est pas – ou peu – respectueux depuis quelque temps? Voyez avec lui les raisons qui le poussent à avoir ce type de comportement – en gardant en tête qu’il n’y a pas toujours de raison – et demandez-lui en quoi lui accorder cette sortie peut être bénéfique pour lui et pour vous, vu le contexte actuel.

Plus de conseils pour les parents d’adolescents

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.

 

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)