L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu
© Getty Images

Éducation: les meilleurs conseils des papas

Vous allez accueillir un bébé ou êtes à la recherche d'astuces testées et approuvées pour répondre aux besoins de votre enfant? 9 papas nous partagent leurs meilleurs conseils éducatifs.

Scoop: les mères n’ont pas le monopole du savoir éducatif. Les papas ont un tas de choses à nous apprendre sur la parentalité et les meilleurs moyens de survivre au quotidien. Nous avons demandé à des pères belges quels étaient leurs trucs et astuces pour créer du lien avec leur enfant au day to day. Et éviter quelques prises de bec aussi.

9 papas partagent leurs filons

Pour créer du lien

Maxime, papa d’un garçon de 2 ans: « Quand ma femme était enceinte, on a fait des séances d’haptonomie avec un kiné spécialisé. C’est une expérience assez dingue à vivre qui rapproche vraiment un papa de son futur bébé. Les séances durent en général une heure et permettent d’entrer en communication avec l’enfant par des positions ou des pressions des mains sur le ventre de la maman. Je suis sûr que ça a eu un impact sur mon fils; de mon côté, lorsqu’il est né, j’avais l’impression de déjà le connaître. »

Mamadou, papa d’une petite fille de 5 mois: « Je suis chanteur, et pour endormir ma fille, je lui chante des chansons de mes albums ou de mon pays d’origine. Pour l’aider à s’endormir ou la bercer quand elle est couchée sur mon buste. C’est un vrai moment de partage, et je sais que ce moment chanté va nous aider à créer du lien. »

Amin, papa d’une fille de 4 ans: « Comme je travaille tôt le matin, c’est toujours moi qui vais rechercher ma fille à l’école. Quand on rentre, je lui demande ce qu’elle veut faire et elle peut choisir: jouer, aller se promener, se reposer à la maison… Je ne l’oblige pas à faire des choses dont elle n’a pas envie. Du coup, une belle relation s’est installée entre nous et on partage de super moments rien qu’à deux. »

Jean-Yves, beau-papa d’un garçon de 10 ans et papa d’un garçon de 4 ans: « Mon fils a un caractère très fort. Il faut en permanence être derrière lui pour lui faire faire des choses. J’essaie de lui parler, je mets des limites avec bienveillance, mais quand il va trop loin, je deviens plus sec au niveau du ton. Pour le reste, j’essaie de faire rire un maximum les enfants pour établir une complicité: le matin par exemple, je leur fais des chatouilles quand ils sont encore au lit et des petites blagues pour aiguiser leur second degré… Je remarque que petit à petit, les enfants nous font eux aussi des blagues et ont un humour que j’apprécie beaucoup… C’est trop chouette de partager ça avec eux. »

Pour survivre au quotidien

Michaël, papa d’une fille de 10 mois: « J’essaie vraiment de suivre le rythme de ma fille. Par exemple, le matin, je fais attention de lui donner à manger avant de la changer. Sinon, elle est stressée. Pour l’habiller, je lui parle beaucoup: ‘Hop, on passe un bras, et maintenant l’autre…’. C’est un peu comme si elle participait et je vois que ça la fait sourire, et puis ça a l’avantage de la prévenir de ce que je fais… Je trouve que c’est important. »

Dimitri, papa de trois filles: « Depuis la naissance de ma première, je suis un grand adepte du porte-bébé. Quand j’ai plein de choses à faire à la maison, hop!, j’installe le bébé en mode kangourou et je vaque tranquillement à mes occupations. C’est une astuce géniale parce qu’on peut avoir les mains libres – en particulier quand on a des enfants rapprochés – tout en ayant bébé près de soi, ce qui le rassure beaucoup. Vraiment, je conseille à tous les futurs parents d’investir. »

Youri, papa d’une fille de 3 ans et d’un petit garçon de 1 an: « Comme je suis restaurateur, j’ai des horaires assez flexibles. Le partage des tâches entre la maman et moi s’est fait naturellement. Je dirais que c’est essentiel pour qu’un couple, qui devient couple de parents, survive à ce bouleversement: qu’on puisse participer de la manière la plus égale possible à la vie quotidienne, aussi bien en ce qui concerne l’éducation que les tâches de la maison. »

Jean, papa d’une fille de 5 ans: « Pour moi, le plus difficile c’est l’habillage. Parfois, ma fille veut choisir elle-même ses vêtements. Quand elle veut mettre une robe légère alors qu’il fait très froid dehors, plutôt que de lui râler dessus, je l’emmène dans le jardin en pyjama pour qu’elle se rende bien compte du souci. Ça marche à tous les coups! »

Et à l’extérieur…

Laurent, papa de deux enfants de 8 et 9 ans: « Quand on était invités chez des amis, j’emmenais des huiles essentielles de vanille avec moi pour jeter les langes bien remplis dans leur poubelle, sans gêner personne. Une goutte et c’était réglé. »

Bientôt parents? Ces articles vont vous intéresser!

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.