Les femmes lessivent, les hommes bricolent: bientôt la fin des clichés?

Les femmes lessivent, les hommes bricolent: bientôt la fin des clichés?
Getty Images

Bien que la nouvelle génération tend vers une égalité des tâches ménagères, certaines restent davantage la cible des hommes ou des femmes. Les inégalités persistent, notamment pour la lessive et le bricolage.

84% des couples sont pour un partage des tâches ménagères, pourtant « chacun campent tout de même sur certaines positions », révèle une enquête menée par Dash et IPSOS (entreprise de sondage française). C’est ainsi que seulement 19% des hommes s’adonnent à trier et faire la lessive et 21% de femmes réalisent des tâches de bricolage.

Des tâches prédestinées

Les répondants l’affirment, les hommes et les femmes ont des aptitudes et des dispositions naturelles dans certains domaines. Les femmes sont, à 90%, à l’aise avec les tâches liées à la lessive, contrairement aux hommes. Bien que, les hommes de moins de 35 ans soient moins effrayés par celle-ci que leurs prédécesseurs.

Une envie de progresser

Pourtant, 86% des parents souhaitent montrer le bon exemple à leurs enfants, en s’occupant tous les deux, de manière équitable, de toutes les tâches domestiques. Ils sont d’ailleurs 70% à considérer qu’ils transmettent ce nouveau modèle à leur bambin, bien plus que ce qu’ils ont pu observer durant leur propre enfance.

Dash veut participer à cette progression: « La répartition équilibrée des tâches ménagères au sein du foyer est une question qui nous concerne d’autant plus que l’étude IPSOS met en évidence des habitudes fortement ancrées par rapport à la lessive. Nous souhaitons contribuer à l’instauration d’un nouveau modèle pour les générations à venir. Quand les enfants voient leur père faire la lessive, ils ont une autre perception des tâches ménagères. Les pères sont eux-mêmes convaincus que leur implication aura un impact », rapporte Louis D’Aoust, directeur marketing Dash Belgique.

Pas encore d’améliorations significatives

L’enquête révèle que « les jeunes couples (entre 2 et 8 ans de vie commune) sont plus enclins à un partage équitable des tâches par rapport aux autres couples. On note d’ailleurs que les moins de 35 ans adoptent d’ores et déjà des habitudes radicalement différentes, ayant vu leurs deux parents plus engagés. » Il semblerait donc que les prochaines générations sont prêtes à évoluer. Bien que parmi les sondés, seul 35% trouve que l’équilibre des tâches est plus équitable aujourd’hui, par rapport à l’époque de leurs parents. Le chemin est donc encore long…

Ces articles vous intéresseront aussi

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin, maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)