4 règles à inculquer à nos garçons pour sortir du sexisme

4 règles à inculquer à nos garçons pour sortir du sexisme
© Getty Images

Les collectifs féministes ne cessent de le rappeler: lutter contre le sexisme commence par l’éducation des enfants. Mais comment les sensibiliser à l’égalité des genres de manière didactique? 

De plus en plus de parents se demandent comment donner une éducation moins genrée – ou en tout cas moins sexiste – à leurs kids. Il faut dire que les mouvements #MeToo, #Balancetonporc ou #MonPostPartum ont contribué à deux choses: libérer la parole des femmes et démontrer qu’il est crucial d’enseigner aux enfants l’égalité entre filles et garçons.

Les stéréotypes liés au genre sont régulièrement pointés du doigt par les citoyens. De son côté, le Conseil de l’Europe souligne qu’ils sont “un sérieux obstacle à la réalisation d’une véritable égalité”. Et que les clichés “peuvent limiter le développement des talents et des capacités naturels des filles et des garçons”.

Éduquer les enfants

C’est en insufflant des valeurs égalitaires aux petits gars et aux petites filles très tôt que les mentalités changeront et que l’on gommera, à terme, les fossés qui sont légion aujourd’hui: charge mentale, écart salarial, accessibilité à certains postes et/ou métiers…

Chez Femmes d’Aujourd’hui, on croit sincèrement que c’est en éduquant les filles à s’affranchir des stéréotypes, mais aussi les garçons à ne pas entrer tête baissée dans les clivages sexistes que l’on luttera efficacement contre les stéréotypes genrés.

4 règles à inculquer à nos garçons dès leur naissance

Voici une liste (non exhaustive) de règles qui vous aideront à faire entrer le B.A.-ba du féminisme au sein de votre foyer. Le féminisme n’est pas un vilain mot: il soutient simplement que les hommes et les femmes doivent avoir les mêmes droits. Et l’on est tous d’accord avec ça.

Ce n’est pas seulement aux filles de faire la cuisine ou le ménage

Un homme qui s’occupe de ses enfants, qui fait le ménage, les courses et la cuisine “n’aide pas sa conjointe”. En réalité, il participe simplement au quotidien de la vie de famille. Et pour que vos fils en aient conscience, un seul conseil: impliquez-les dans les tâches ménagères dès le plus jeune âge! Demandez-leur de mettre la table, de passer l’aspirateur, de ranger leurs vêtements, apprenez-leur à cuisiner, à repasser, à préparer leurs affaires, etc. Les impliquer de la sorte permettra finalement de gommer les inégalités concernant la répartition de la charge mentale au sein du couple.

Être un homme ne donne pas tous les droits

Parce les hommes sont plus nombreux que les femmes à occuper des postes à responsabilités, les garçons pourraient avoir tendance à croire qu’ils sont supérieurs aux filles et plus puissants. Le respect du consentement devrait par exemple leur être davantage expliqué. Rappelez ainsi à vos enfants que chacun est maître de son corps, quel que soit son genre, et est libre d’en disposer comme il le souhaite, comme l’explique la vidéo dans cet article (que nous vous conseillons vivement de leur montrer).

Les garçons ont des émotions et doivent les exprimer

Les hommes doivent cesser de croire qu’ils n’ont pas le droit de pleurer, d’être euphoriques ou d’éprouver tout autre sentiment pseudo-féminin (on marche sur la tête) et, surtout, de les exprimer pour la simple et bonne raison qu’ils sont de sexe masculin. Invitons donc nos garçons à mettre des mots sur ce qu’ils ressentent sans les “casser” par des phrases du genre “Ne pleure pas comme une fille” ou “Tu es un homme, et les hommes, ça ne chouine pas”. Parce que oui, un homme ça chouine, ça éclate de rire et ça pleure… Extérioriser ses émotions est une chose extrêmement saine, que l’on soit fille ou garçon.

Les couleurs et les jouets n’ont pas de genre

S’il veut jouer à la poupée, porter un pull rose et recevoir une poussette pour la Saint-Nicolas, votre fils peut! Expliquez-lui que les jouets sont faits pour que les enfants s’amusent et apprennent. Une petite fille pourra donc s’amuser avec un garage et des voitures si ça l’épanouit, et se déguiser en pompier ou en chevalier.

L’importance des modèles au sein de la famille

“Les enfants font généralement bien plus attention à ce que vous faites qu’à ce que vous dites”, explique Mark Van Ryzin, chercheur en psychologie de l’éducation à l’Université de l’Oregon. Il semble donc clair que pour éduquer les enfants de manière à ce qu’ils sortent des clivages sexistes, la meilleure chose à faire est de leur montrer l’exemple en appliquant ces valeurs au quotidien, vous et votre conjoint(e).

Plus de conseils pour les parents

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)