Compte commun: en faut-il un et comment le gérer?

Compte commun: en faut-il un et comment le gérer?
Getty images

Certains couples mettent tout en commun, d’autres improvisent au jour le jour la répartition des dépenses. Et si la solution idéale était juste entre les deux? 

Vous avez l’impression de contribuer plus que votre partenaire aux frais du ménage? Vous n’osez pas vous faire plaisir, car vous savez que vous gagnez moins que lui? Votre conjoint vous reproche des dépenses inutiles? Vous avez une liesse de tickets de caisse aimantés sur le frigo qui attendent d’être décomptés? Il est fort probable qu’un compte commun soit la bonne solution pour vous.

Faut-il un compte commun?

Avec les tâches ménagères et l’éducation des enfants, l’argent est certainement le motif de disputes le plus courant dans les couples. Résultat des courses, on l’évite, il devient tabou, et on préfère fermer les yeux ou grincer discrètement des dents. Jusqu’au jour où il est jeté en pâture dans une dispute. Un conflit autour de l’argent peut décimer une relation entière, comme le montre le film de Joachim Lafosse dans L’économie du couple. Un compte commun ne règle pas tout, mais il oblige au moins à mettre le sujet sur la table et à débattre. Et vaut mieux le faire avant que la rancœur ne s’installe!

1. Parlez d’argent

Quelles sont les dépenses indispensables et superflues? Quelles sont vos priorités? N’ayez pas peur d’aborder ces questions dans votre couple. Vous n’aurez certainement pas la même vision des choses, mais ce n’est pas grave. Le principal est de trouver un terrain d’entente et c’est toujours plus facile quand on comprend le rapport de l’autre à l’argent. Ce rapport, qui a une forte fonction symbolique et affective, est conditionné par l’éducation, la famille, les expériences, les angoisses profondes. La peur de manquer qui pousse certains à faire des stocks par exemple, peut s’expliquer par un trauma hérité de parents qui ont connu la guerre et le rationnement.

2. Soyez transparent

Avant d’ouvrir un compte commun, il peut être utile de savoir combien gagne votre partenaire et ce qu’il possède comme patrimoine. Cela évitera les déconvenues et les surprises dans les moments difficiles et imprévus comme un décès ou une séparation. Des situations dans lesquelles on a rarement envie de se projeter, mais qui font partie des scénarios possibles de la vie.

3. Un compte commun pour payer quoi?

Un compte commun facilite la répartition des dépenses communes et, de manière subsidiaire, en reconnaît donc l’existence. Une façon d’officialiser que votre couple devient désormais un “ménage” où chacun doit prendre ses responsabilités.

  • Établissez une liste des dépenses fixes et communes: courses, loyer, électricité, assurances, crèche, sorties, abonnement télé, Internet, etc.
  • Estimez le budget pour chacun de ces posts en fonction de leur coût réel mais aussi en fonction de ce qui vous semble raisonnable par rapport à vos revenus.
  • Survient ensuite l’épineuse question: allez-vous diviser le total en deux et mettre chacun sur le compte commun la même somme ou payer au prorata de vos revenus? À vous de choisir, mais prenez bien le temps d’en discuter à deux et anticipez les éventuels arguments qui pourraient survenir lors d’une dispute.

4. Gardez vos comptes individuels

En 2015, le site l’Écho révélait, après un sondage réalisé sur son site, que 44% des ménages déclaraient tout mettre en commun sur un seul et même compte, et que seuls 29% avaient gardé leur compte individuel, en plus du compte commun. Or, si un compte commun facilite la gestion de l’argent au sein du couple, il est primordial de conserver une part de liberté et d’autonomie. Gardez donc un compte privé pour vous offrir ce que vous voulez sans devoir rendre des comptes à personne. S’il a fallu attendre 1976 pour que la femme mariée belge puisse ouvrir un compte en banque sans l’autorisation de son mari, il serait dommage de renoncer à la liberté de séparer son argent de celui de son partenaire.

5. Faites le point régulièrement

Un licenciement, un nouveau contrat de travail, l’arrivée d’un enfant… Faites le point lorsque la situation économique change et n’hésitez pas à réévaluer le budget des dépenses communes, la contribution de chacun et les éventuelles économies à faire sur certains postes. Une bonne habitude qui semble bien installée au sein des ménages, puisque, d’après une enquête réalisé par ING en 2018, 78% des Belges trouvent qu’il est nécessaire de s’entretenir régulièrement avec leur partenaire au sujet des finances du couple et que cette démarche a même tendance à les rapprocher. Seuls 10% estiment que parler régulièrement d’argent avec leur partenaire est juste une perte de temps.

Plus d’articles sur l’argent et la charge mentale

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)