Vie de couple, vitamines, bonnes habitudes: que faire avant de concevoir? © Getty Images

9 choses à faire absolument avant de tomber enceinte

Vous ressentez une envie grandissante de devenir maman? Avant de tomber enceinte, un conseil: pensez à vous préparer face à ce grand bouleversement tant physique qu’émotionnel. Voici une liste de rituels à faire avant de prévoir une grossesse.

Depuis quelques temps, l’idée d’avoir un bébé vous titille? Vous vous sentez de plus en plus désireuse d’accueillir un enfant, mais vous ne savez pas si vous êtes prête? Et pour cause, une grossesse se prépare: vitamines, bonnes habitudes, médicaments, vie de couple… Faites le point afin de savoir si vous êtes vraiment prête à vivre cette période sereinement, surtout si c’est la première fois.

Comment bien préparer sa grossesse

Voici une liste non exhaustive de neuf choses indispensables à faire avant de concevoir un enfant.

1. Prendre rendez-vous chez votre gynécologue

C’est LE rendez-vous important afin de lui faire part de votre désir de bébé. Un bilan général pour vous guider au mieux vers votre future grossesse sera réalisé et vous pourrez lui poser toutes les questions que vous souhaitez: fertilité, ovulation, fin de contraception, etc.

2. Stopper les addictions

Une des choses à faire en priorité si vous souhaitez tomber enceinte est d’arrêter votre consommation de tabac, d’alcool et/ou de drogue, puisque ces substances sont des plus dangereuses pour votre futur bébé. Les complications liées au tabagisme et à la consommation d’alcool et de stupéfiants chez la femme enceinte sont bien connues, avec comme première victime le fœtus. Arrêter de fumer un mois avant la grossesse diminue déjà le risque de grossesse extra-utérine, ainsi que celui de fausse couche ou de naissance prématurée.

Pour un sevrage optimal, n’hésitez pas à vous faire suivre par un tabacologue ou un médecin spécialisé dans les addictions.

3. Diminuer sa consommation de café

Vous êtes une grosse consommatrice de ce breuvage? Avant même de tomber enceinte, pensez à vous limiter à deux ou trois tasses maximum par jour! En effet, la caféine passe par le placenta. Or, le corps de votre futur enfant mettra plus de temps à métaboliser cette substance que le vôtre, cela pourrait donc rendre bébé très agité. Cela peut même affecter le bon développement de son cerveau. De votre côté, vous risquez d’être davantage sujette aux insomnies et aux palpitations, avec comme résultats un certain inconfort et quelques soucis de santé.

4. Faire un point sur son alimentation et sa médication

Manger plus de fruits et de légumes, acheter des produits bio, faire de l’exercice, boire plus d’eau… Pensez à adopter des gestes plus sains dans votre quotidien! Ils deviendront alors des habitudes de vie lorsque bébé se logera dans votre ventre. Vous pouvez, par exemple, procurer à votre corps sa dose quotidienne de sport: marcher durant 20 minutes ou vous étirer 10 minutes matin et soir. Si vous avez des maux de dos, ne les négligez pas et fortifiez dès à présent vos lombaires par des exercices ciblés.

En ce qui concerne votre alimentation, il est recommandé d’éviter certains aliments tels que les produits laitiers non pasteurisés, le poisson cru ou les gros poissons qui contiennent plus de métaux lourds. Pensez aussi aux fruits et légumes les plus exposés aux pesticides, que vous devriez plutôt acheter dans le circuit biologique. Commencez dès maintenant à regarder les étiquettes!

Si vous prenez des médicaments de manière régulière, rendez visite à votre généraliste afin de vous assurer que les médicaments que vous prenez sont bien compatibles avec une grossesse. Si ce n’est pas le cas, demandez à votre médecin de vous en prescrire qui le soient. Attention, changer de médication demande souvent quelques ajustements avant de trouver celui qui conviendra à votre organisme et votre désir d’enfant.

5. Prendre des compléments d’acide folique et de fer

Il n’est pas nécessaire de se gaver de vitamines si vous avez déjà une alimentation équilibrée et que vous n’avez pas de carences. Par contre, il est essentiel d’apporter à votre corps des doses suffisantes d’acide folique – la vitamine prénatale par excellence – et de fer, dès l’envie de concevoir. Et ce, pour réduire les risques de malformations chez le bébé comme le spina bifida, la fente labiale ou les malformations cardiaques.

L’acide folique, ou vitamine B9, est directement impliquée dans la production du matériel génétique de votre futur bébé. Vital à la formation de la colonne vertébrale et du cerveau, l’apport journalier recommandé est de 400mg. Quant au fer, il s’agit d’un nutriment essentiel dont les besoins augmentent considérablement pendant la grossesse. Les compléments adéquats en fer et en acide folique vous garantissent un apport suffisant dès l’envie de conception jusqu’à la fin de l’allaitement.

6. Faire le point sur son couple

À moins que vous ayez pris la décision de faire un bébé toute seule, faire le point sur votre vie de couple peut être intéressant, du moins si vous souhaitez éviter que certains problèmes ne prennent de l’ampleur pendant et après votre grossesse. “Mon – ou ma – partenaire a-t-il également envie de devenir parent?”, “Comment envisage-t-il (ou elle) de s’impliquer?”, “Existe-t-il des tensions entre nous ou des problèmes à régler?”, “Notre couple est-il assez amoureux et solide pour vivre l’aventure de la parentalité?”… Autant de questions à se poser avant de tomber enceinte, et dont les réponses vous permettront soit de confirmer que vous êtes tous les deux prêts à avoir un enfant, ou qu’il y a quelques points à travailler avant d’envisager une grossesse.

7. Créer un dossier “bébé”

Vous pourrez y ajouter toutes les informations dont vous aurez besoin au cours de votre grossesse et qui suivront votre enfant tout au long de sa vie. Classez-y tous les documents utiles suivant des catégories définies: santé, administration, budget, crèche… Prenez les devants concernant les démarches administratives, vous aurez d’autres choses à penser quand bébé sera là.

8. Aller chez le dentiste

Les changements hormonaux qu’impliquent la grossesse ont un impact sur tout le corps de la femme enceinte, même sur sa santé bucco-dentaire! Nausées, remontées acides et vomissement peuvent en effet endommager vos gencives et vos dents. C’est la raison pour laquelle il est fortement conseillé aux femmes désireuses d’avoir un enfant de prendre rendez-vous avec leur dentiste avant de tomber enceinte, afin de faire un petit bilan et soigner les caries éventuelles.

9. Observer sa période d’ovulation

Que vous ayez eu recours à un contraceptif pendant de longues années ou non, pensez à observer les différentes phases de votre cycle, afin de repérer votre ovulation. Sans être focalisée dessus, mais en étant ouverte aux signes que vous envoie votre corps.

Plus de conseils pour les futures mamans

Recettes, mode, déco, sexo, astro: suivez nos actus sur Facebook et Instagram. En exclu: nos derniers articles via Messenger.

Contenu des partenaires

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. Cliquez ici pour régler vos préférences en matière de cookies et afficher le contenu.
Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.