L’erreur que l’on commet toutes en choisissant notre routine capillaire

L'erreur que l'on commet toutes en choisissant notre routine capillaire
Getty Images

Vos cheveux sont secs. Logiquement, vous vous tournez vers un shampoing pour ce type de chevelure. Grosse erreur, on vous explique pourquoi! 

En quête d’une routine capillaire, nous nous dirigeons tout naturellement vers un shampoing adapté à nos longueurs. Par habitude ou par facilité, nous sommes tentées d’adopter l’entièreté de la gamme de ce même shampoing. Une erreur à ne plus jamais commettre.

De passage à Paris, notre journaliste Awatef s’est rendue au Spa capillaire de René Furterer. Un lieu paisible, dédié à la santé du cuir chevelu et à la beauté des cheveux, où elle a pu profiter d’un diagnostic de son cuir chevelu, réalisé à l’aide d’un appareil breveté appelé Capilliscope.

Un cuir chevelu gras, des cheveux secs

Grâce à une caméra, un zoom sur cuir chevelu est affiché sur un écran, permettant de constater l’état de ce dernier. Dans le cas de notre journaliste, une présence de pellicules grasses est identifiée. « La particularité des pellicules grasses est qu’elles restent collées dans le sébum. On ne les voit pas à l’œil nu car elles ne tombent pas sur les vêtements. »

Et de poursuivre: « Cela est sûrement dû à l’utilisation d’un shampoing qui n’est pas adapté à votre cuir chevelu. Quand on a ce type de cuir chevelu, il ne faut surtout pas le sur-nourrir, car cela a pour conséquence que le cuir chevelu cherche à se défendre en sécrétant ces vilaines peaux », lui explique une experte du centre. En effet, notre journaliste utilisait un shampoing pour cheveux secs. Or son cuir chevelu est quant à lui à tendance grasse. C’est là que se situe l’énorme faute que nous commettons toutes!

Une routine capillaire dissociée

En utilisant un shampoing trop gras, les racines des cheveux sont obstruées par les pellicules grasses. En conséquence, les cheveux sont dystrophiques. C’est-à-dire qu’ils n’ont plus leur forme arrondie au niveau du bulbe, « signe qu’ils ne sont pas en forme ». Ce qui entraîne bien souvent la chute du cheveu.

C’est la raison pour laquelle il est important d’opter pour une routine capillaire dissociée. C’est-à-dire que le shampoing doit être adapté au cuir chevelu, puisque c’est sur celui-ci qu’il est appliqué et doit donc agir. Tandis que le soin doit être choisi en fonction de la nature des longueurs. Au lieu de se procurer l’ensemble d’une gamme, nous devrions donc piocher dans les différentes références disponibles, dans le but de composer une routine capillaire parfaitement adaptée aux besoins de nos cheveux, de la racine aux pointes.

Dans le cas de notre journaliste, elle choisira un shampoing assainissant et un soin pour cheveux secs. Des soins qu’elle réalisera à hauteur d’une fois par semaine pour purifier et aseptiser au maximum son cuir chevelu. En dehors de ce shampoing hebdomadaire, il n’y aucun problème à utiliser des shampoings dits « beauté » à usage fréquent, qui vont apporter de la brillance mais pas de nutrition.

Plus d’articles cheveux? Lisez également ceci

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)