Le surnom donné au prince William à l’université pour rester discret

Le surnom donné au prince William à l'université pour rester discret
Reporters / Photoshot

Il y a une dizaine d’années, l’Université Saint Andrews en Écosse accueillait un étudiant différent des autres: le prince William d’Angleterre. Au sein de cet établissement où il a rencontré son épouse, Catherine Middleton, les amis du petit-fils d’Elizabeth lui donnaient un surnom. 

En tant que fils du prince Charles et de Lady Di, tous les faits et gestes du prince William ne peuvent passer inaperçus et sont inévitablement exposés dans les tabloïds. Consciente de cela, la famille royale d’Angleterre avait pris les devants au moment d’inscrire le jeune homme à l’Université Saint Andrews en Ecosse. William Wales était le nom utilisé pour les documents officiels, tandis que les camarades du Prince lui avaient donné un surnom.

Quel est le surnom du prince William

Afin d’éviter les fuites d’informations et de préserver l’intimité du prince William, ses amis le surnommaient… Steve! C’était également le cas de Kate Middleton qu’il a rencontrée au sein de l’Université au début des années 2000. Lorsqu’elle discutait de sa relation avec le prince avec son entourage, elle parlait également d’un certain « Steve ». Les amoureux ont ainsi dupé les médias qui pendant longtemps n’ont pas pu révéler d’informations sur le couple.

Le vrai nom du prince Harry

Aussi, le prince Harry n’est pas né sous ce nom. Son titre officiel est « Son Altesse Royale le prince Henry de Galles ». Son vrai prénom est donc Henry! Et pour être encore plus précis, le prince porte le nom d’Henry Charles Albert David Mountbatten-Windsor. Cette famille royale d’Angleterre n’a pas fini de nous étonner…

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

 

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)