Le roi Philippe a 60 ans, retour sur le parcours de notre monarque

Le roi Philippe a 60 ans, retour sur le parcours de notre monarque
© Reporters / GYS

Ce 15 avril 2020, Philippe de Belgique fête ses 60 ans. Retour sur le parcours de cet homme devenu roi le 21 juillet 2013. Il est ainsi le septième Roi des Belges.

Enfance, cursus scolaire, mariage, son rôle de père, de Prince et ensuite de Roi. Philippe de Belgique a traversé de nombreuses étapes depuis 60 ans.

Son enfance

Le roi Philipe, Philippe Léopold Louis Marie de Belgique de son nom complet, est né le 15 avril 1960, au château du Belvédère à Laeken, son actuel lieu de résidence. Ce bâtiment se situe dans le Domaine royal et juste en face, on retrouve le parc de Laeken. Il est le fils aîné du roi Albert II et de la reine Paola. Son frère et ses sœurs sont Astrid et Laurent, et depuis peu, Delphine Boël a été reconnu comme la fille biologique du roi Albert II.

Le Roi réalise ses années primaires, ainsi que ses trois premières années secondaires au collège Saint-Michel, école huppée de la commune d’Etterbeek, le tout en français. Pour les trois dernières années de son cursus, il intègre l’internat néerlandophone de l’abbaye de Zevenkerken à Sint-Andries (Bruges).

Son entrée à l’École Royale militaire belge

Après ses humanités, Philippe intègre l’École Royale militaire de Belgique, un établissement bilingue de type universitaire. « Passionné par l’aviation et l’aérospatiale depuis son plus jeune âge, il se tourne vers la force aérienne et obtient son brevet de pilote de chasse. Il complète ce cursus militaire avec la formation de para-commando », nous apprend le site de la monarchie belge. En effet, le Roi sort diplômé de la 118e promotion de l’École Royale militaire avec les brevets de pilote, mais aussi de parachutiste et de commando en poche. Ensuite, il poursuit ses études « académiques » au Trinity College d’Oxford, et enfin, il décroche un « Master of Arts (option sciences politiques) » à l’université de Stanford en Californie.

Retour en Belgique

En 1985, à 25 ans, il est de retour en Belgique, prêt à s’immerger dans la complexité de notre pays. « Il se plonge dans les réalités politiques, économiques et sociales de son pays. Un parcours de huit années à la rencontre de la Belgique et des Belges, ponctué par un nombre considérable de visites, rencontres, conférences et missions qui l’amènent à s’imprégner de tous les aspects du fonctionnement de son pays ».

À côté, le (futur) Roi ne délaisse pas ses plaisirs personnels. « Il est féru d’histoire, de littérature et de philosophie. Ses voyages d’étude l’amènent à rencontrer, de par le monde, diverses personnalités qui s’engagent en tant que dirigeants ou simples citoyens. Il suit de près le processus de construction européenne ». C’est également la période où il fait ses premières expériences de terrains au niveau humanitaire.

La mort de son oncle, le roi Baudouin

Le décès, le 31 juillet 1993, du roi Baudoin pousse Philippe à devenir héritier du trône. Alors qu’il n’a que 33 ans, il devient héritier présomptif, puisque son père, le roi Albert II accède au rang de Roi.

Bien avant la mort de Baudouin, Philippe savait qu’il endosserait le rôle qu’il a aujourd’hui. En effet, le roi Baudouin et la reine Fabiola, après plusieurs fausses couches, se résignent: ils n’auront jamais d’enfant. Le Roi de l’époque investit beaucoup en son neveu. Une belle complicité naît entre les deux hommes.

Il prend petit à petit sa place

En tant que Prince héritier, Philippe commence à avoir des responsabilités. Ainsi, il succède à son père et devient président d’honneur de l’Office belge du commerce extérieur. Il a d’ailleurs dirigé plus de quatre-vingts missions économiques partout dans le monde, avec chaque fois le même objectif: porter les couleurs de la Belgique à l’étranger. Rôle repris par sa sœur, la princesse Astrid, depuis qu’il est devenu Roi.

Dès 1993, il préside également le Conseil fédéral du développement durable, il est aussi président d’honneur de Fondation Polaire Internationale. Des matières auxquelles il est très sensible.

En 1998, il crée le Fonds Philippe, « il promeut le dialogue entre des groupes de citoyens des différentes communautés linguistiques et stimule ainsi une plus grande reconnaissance mutuelle dans le respect de la spécificité et de la culture de chacun ».

Son mariage avec Mathilde

En 2019, les souverains ont fêté leurs 20 ans de mariage. Le 4 décembre 1999, le peuple belge avait les yeux rivés sur ce couple princier, mais surtout sur la comtesse Mathilde d’Udekem d’Acoz. À cette époque, elle est encore méconnue du grand public, elle vient d’une famille aristocratique résident à Losange (province du Luxembourg). Elle a étudié la logopédie à l’Institut Libre Maris Haps où elle obtient son diplôme avec grande distinction. Elle poursuit ses études à l’Université Catholique de Louvain et décroche un master en logopédie. Elle exercera d’ailleurs dans ce domaine durant plusieurs années.

Deux mois avant leur mariage, le Prince déclarait: « Personne ne m’a présenté Mathilde. Qu’il n’y ait pas quelqu’un qui dise ‘C’est moi qui l’ai présentée, c’est chez moi que ça s’est passé’. J’ai vu Mathilde de loin, j’ai été la chercher ». On pourrait donc supposer que le roi a eu, à l’époque, un coup de foudre pour cette jeune femme de 26 ans.

Son nouveau rôle de père

De cette union, quatre enfants vont naître, la princesse héritière Élisabeth (25 octobre 2001), ensuite Gabriel (20 août 2003), un second petit frère voit le jour: Emmanuel (4 octobre 2005) et enfin, Éléonore naît le 16 avril 2008. Tous vivent ensemble au Château de Laeken, bien qu’Élisabeth termine son cursus scolaire au United World College Atlantic, aux Pays de Galles.

L’abdication du roi Albert

Nouvelle grande étape dans la vie de Philippe, son accession au trône. Il devient le nouveau Roi des Belges le 21 juillet 2013 à 12h12, lorsqu’il prête serment devant la Chambre des représentant, en néerlandais, français et allemand. Le roi Albert II avait annoncé qu’il se retirait de ses fonctions le 3 juillet 2013. Philippe devient donc le septième Roi du royaume.

Depuis, il endosse le rôle de Roi et toutes les responsabilités qui vont avec, tout comme son épouse la reine Mathilde.

Lisez également ces trois articles

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin, maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)