Congo: le roi Philippe exprime ses « profonds regrets pour les blessures du passé »

Congo: le roi Philippe exprime ses "profonds regrets pour les blessures du passé"
© Reporters / GYS

Ce 30 juin 2020, à l’occasion du 60e anniversaire de l’indépendance du Congo, le roi Philippe a adressé une lettre au président de la République démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Il y exprime « ses plus profonds regrets pour ces blessures du passé ».

C’était un geste très attendu par de nombreux Belges et Congolais: depuis l’arrivée du mouvement « Black Lives Matter », les citoyens souhaitent que le Roi s’exprime sur le passé colonial de la Belgique. En effet, la mort de l’Américain George Floyd, tué par un policier blanc, a ravivé les débats sur les violences de la période coloniale au Congo et le rôle du défunt roi Léopold II. Certains citoyens espéraient des excuses, tandis que d’autres désiraient que la Belgique reconnaisse enfin ses actes.

Une lettre historique

Ce mardi 30 juin, le roi Philippe a levé le voile sur le passé colonial de notre pays en écrivant une lettre au président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Il y écrit: « Pour renforcer davantage nos liens et développer une amitié encore plus féconde, il faut pouvoir se parler de notre longue histoire commune en toute vérité et en toute sérénité.

Notre histoire est faite de réalisations communes mais a aussi connu des épisodes douloureux. À l’époque de l’État indépendant du Congo, des actes de violence et de cruauté ont été commis, qui pèsent encore sur notre mémoire collective. La période coloniale qui a suivi a également causé des souffrances et des humiliations ».

Et d’ajouter: « Je tiens à exprimer mes plus profonds regrets pour ces blessures du passé dont la douleur est aujourd’hui ravivée par les discriminations encore trop présentes dans nos sociétés. Je continuerai à combattre toutes les formes de racisme. J’encourage la réflexion qui est entamée par notre parlement afin que notre mémoire soit définitivement pacifiée ».

Cette missive est issue d’une concertation entre le 16 et le Palais, puisque le Roi doit être couvert politiquement. La Première ministre belge Sophie Wilmès devrait également prendre publiquement la parole ce mardi.

Ces articles peuvent également vous intéresser:

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin, maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)