Lucie Lucas confie avoir été violée à deux reprises: “Merci à toutes les femmes qui ne se taisent plus”

Lucie Lucas confie avoir été violée à deux reprises: "Merci à toutes les femmes qui ne se taisent plus"
© Reporters / Crystal Pictures

À l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, nombreuses sont celles qui ont pris la parole pour réclamer un changement. Que ce soit au cours d’une manifestation ou sur les réseaux sociaux, comme l’actrice Lucie Lucas.

Ce week-end, plusieurs manifestations pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes ont eu lieu: pas moins de 49.000 personnes ont défilé dans Paris et 10.000 dans Bruxelles. De nombreuses femmes se sont également exprimées sur leur vécu afin d’éveiller les consciences. Parmi les témoignages, on retrouve celui de Lucie Lucas.

Un témoignage fort

Sur son compte Instagram, l’actrice de Clem a exprimé son soutien envers les manifestants et les victimes de violence en partageant son histoire personnelle. “De tout mon cœur avec les femmes et les hommes qui marchent dans la rue aujourd’hui contre les violences faites aux femmes. Ce que je partage avec vous dans ce post est une partie de mon intimité, un extrait de ce que je suis”, écrit-elle en légende.

La photo partagée est un long texte dans lequel la jeune femme revient sur les violences qu’elle a subies tout au long de sa vie, depuis l’enfance jusqu’à aujourd’hui. “J’aimais jouer au foot avec les garçons mais je n’aimais pas qu’ils me coincent quotidiennement dans les toilettes, essaient de me déshabiller et m’obligent à garder leur langue dans ma bouche”, débute-t-elle.

Deux viols

Lucie Lucas cite ainsi une dizaine d’exemples, dont le harcèlement au travail et deux viols… “J’aimais secrètement ce garçon de deux ans de plus que moi, tous les étés pendant les vacances, mais je n’ai pas aimé qu’il s’en aperçoive et me viole dans sa cave quand je pleurais toutes les larmes de mon corps en disant ‘non’, mais que je ne criais pas ni me débattais pour épargner ma mère qui attendait dans sa voiture à quelques mètres de là que je finisse ‘mes adieux romantiques’”, confie-t-elle.

L’actrice explique également avoir été abusée par un petit copain qu’elle aimait tant, “mais je n’ai pas aimé qu’il me viole avec la volonté de faire mal et de me punir parce qu’il pensait que je l’avais trompé”.

“Merci à toutes les femmes qui ne se taisent plus”

Elle conclut cette série de témoignages en expliquant avoir encore de nombreux exemples et en réclamant le respect et la tranquillité. “Nous voulons vivre dans un monde où nous aimons et respectons les hommes et jamais ne les craignons. Nous n’acceptons plus la hiérarchisation des sexes et la violence des gestes ou des mots”. En légende, elle poursuit: “Il y a une société qui doit se réveiller, avec tous ses individus, et tendre vers le respect et l’épanouissement de chacun dans l’équité et la justice”.

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lucie Lucas (@lucie_lucas_comedienne) le

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Ces articles peuvent également vous intéresser:

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin, maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)