L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu
© Reporters / Photoshot

Barack Obama, “le mari de Michelle”, s’engage contre la masculinité toxique

Par Soline de Groeve

Ce 19 février 2019, Barack Obama a tenu une conférence sur la masculinité toxique dans le cadre de l’initiative My brother’s keeper. Il s’est alors lui-même présenté comme “le mari de Michelle” pour dénoncer la virilité exacerbée.

“Pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis le mari de Michelle, Barack”.

C’est avec cette phrase que l’ancien Président des États-Unis a commencé sa conférence dans le cadre de My brother’s keeper, un programme ayant pour but d’aider les jeunes noirs américains à mieux s’intégrer dans la vie professionnelle et à endiguer le racisme.

Le meeting avait pour thème “Aujourd’hui, qu’est-ce qu’être un homme?”. Pour répondre à cette question, Barack Obama était accompagné de Stephen Curry, le meneur de l’équipe de basket NBA des Warriors, présenté comme “le mari d’Ayesha”. Ensemble, le duo a tenté de déconstruire les clichés sur lesquels les hommes se construisent et de prévenir contre la masculinité toxique.

Qu’est-ce qu’être un homme?

“Être un homme, c’est avant tout, être quelqu’un de bien. Cela veut dire être responsable, fiable, travailler dur, être gentil, respectueux, compatissant”, a débuté Barack Obama. “L’idée que, d’une certaine manière se définir en tant qu’homme dépende de la capacité à écraser quelqu’un plutôt que de le tirer vers le haut, de la capacité à dominer, plutôt qu’à apporter du soutien… C’est une idée archaïque.”

Et d’ajouter: Si vous avez confiance en votre force, vous n’avez pas besoin de me le montrer en humiliant quelqu’un d’autre. Montrez-le moi plutôt en tirant cette personne vers le haut.”

La masculinité toxique

Barack Obama a ensuite abordé la question du racisme et de la virilité exacerbée, considérant les deux sujets liés. “Historiquement dans la société, le racisme nous envoie un message selon lequel nous sommes ‘moins que’. Et nous estimons que nous devons compenser cela en reprenant des stéréotypes sur comment les hommes sont supposés agir. Et c’est un piège.”

Afin de combattre cette masculinité toxique, l’ancien Président des États-Unis et Stephen Curry ont appelé à l’ouverture d’espaces “dans lesquels les jeunes noirs, et les jeunes hommes en général, ne sentiraient pas qu’ils devraient agir d’une certaine façon pour être respectés”. Il s’agirait d’endroits où les hommes peuvent “parler ouvertement leurs sentiments”, a expliqué le basketteur.

Un discours inspirant, que vous pouvez écouter dans son entièreté dans la vidéo ci-dessous.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Le sexisme vous interpelle?

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, parentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Contenu des partenaires