Une première « grève des femmes » aura lieu le 8 mars en Belgique

Une première "grève des femmes" aura lieu le 8 mars en Belgique
Getty Images

Ce vendredi 8 mars, à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, la première « grève des femmes » sera organisée en Belgique. Une action initiée par le collectif féministe « Collecti.e.f 8 Maars ».

Le 8 mars prochain, les femmes sont appelées à ne pas aller travailler, ne pas s’occuper des enfants ou ne pas réaliser de tâches ménagères. L’objectif? Rendre compte de tout le « travail invisible » que les femmes fournissent au quotidien et, ainsi, exiger plus de parité et d’égalité entre les femmes et les hommes.

Une initiative du Collecti.e.f 8 Maars

L’idée a été lancée par le « Collecti.e.f 8 Maars », s’inspirant notamment de la grève qui avait mobilisé cinq millions de femmes l’année dernière en Espagne. Ce collectif, qui a vu le jour en 2012, est composé d’une centaine de femmes, essentiellement Bruxelloises, mais le groupe ambitionne de devenir un mouvement national.

Quelles revendications?

Les revendications couvrent différents thèmes comme l’enseignement, le racisme, les identités de genres ou encore la lutte contre les violences faites aux femmes, l’égalité salariale entre les femmes et les hommes et les conditions de travail au sens large. Mais cela ne s’arrête pas là, comme l’explique Roxanne Chinikar, membre du collectif, à nos confrères de la RTBF: « Cela concerne aussi le travail non ou faiblement rémunéré, entendez les soins, l’éducation, le nettoyage, des services que l’on sait plutôt féminisés et où les femmes sont dans des situations de grande précarité […] on veut vraiment un changement de focalisation par une revalorisation de tout ce travail qui est à la base de l’humanité ».

La grève du 8 mars

Le collectif s’est réuni les 26 et 27 janvier dernier pour discuter des actions du 8 mars et a annoncé une grande manifestation à Bruxelles. Les étudiantes sont invitées à faire l’école buissonière et les femmes à ne pas se rendre au travail, ne pas s’occuper de la maison, ni des enfants, ce jour-là, et à descendre dans les rues de la capitale pour faire valoir leurs revendications. Le syndicat chrétien CNE a accepté de déposer un préavis de grève.

Et les hommes?

Le « Collecti.e.f 8 maars » est un collectif qui se veut le plus inclusif possible. Les hommes qui voudraient se montrer solidaires ne sont donc évidemment pas exlus du mouvement. Ils sont donc invités à apporter un maximum de soutien aux femmes ce jour-là.

Ceci pourrait également vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, parentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)