L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu
Getty images

Lavande: tout savoir pour bien la faire pousser

Elle distille un parfum de vacances dans le jardin: la lavande est la fleur inconditionnelle de l’été. Quelle variété choisir? Comment la planter? Comment l’entretenir? On vous dit tout!

La lavande est une de nos fleurs préférées. Une vraie carte postale, qui sent bon les vacances. Pour s’épanouir en pleine terre comme en pot, la belle bleue a juste besoin de lumière, d’une bonne taille de temps en temps, et d’un peu d’amour…

Les différentes variétés de lavande

Il y a lavande et lavande. Cet arbrisseau vivace, très florifère et parfaitement rustique, se décline en de multiples espèces et variétés.

Lavande vraie

La lavande vraie (Lavandula angustifolia) pousse naturellement sur les hauts plateaux provençaux, secs et caillouteux. C’est de cette lavande, aussi dite “lavande fine”, qu’on extrait les plus fins parfums. Pour produire 1 litre d’extrait, 100 kilos de fleurs sont nécessaires. Mais la belle ne produit qu’un seul fin épi floral par tige. C’est à cette caractéristique et à ses feuilles fines qu’on la reconnaît. Près de 200 cultivars, de différentes hauteurs et formes sont disponibles sur le marché. Côté couleurs, le fameux bleu lavande fait parfois place à toutes les nuances de violet, mais aussi au rose et au blanc. Pour nos jardins, choisissez sans crainte les variétés ‘Hidcote’ et ‘Imperial Gem’: les plans, pouvant atteindre 60 à 70 cm de hauteur, portent des fleurs foncées de juillet à septembre. Si vous recherchez une lavande très parfumée, la lavande ‘Heavenly Scent’ constitue un bon choix.

Lavande aspic

La lavande aspic (Lavandula latifolia, syn. L. spica) est bien connue de celles
qui ne jurent que par les huiles essentielles pour soigner les piqûres d’insectes et les petites brûlures. Elle se reconnaît à son feuillage large aux reflets argentés, à sa haute taille et à son odeur camphrée. Elle pousse à basse altitude jusqu’à 600 m maximum. Très ramifiée, elle présente de nombreuses tiges portant plusieurs épis bleu pâle de petite taille. Son parfum est moins agréable que celui de la lavande vraie. Elle apprécie peu les sols argileux et humides.

Lavandin

Une lavande avec 3 épis par tige? C’est du lavandin! Très prolifique mais moins parfumé, ce Lavandula x intermedia est un hybride entre lavande vraie et lavande aspic, cultivé intensivement pour l’industrie. Plus question ici de parfumerie, mais plutôt de produits pour le linge et le ménage… Il ne faut que 40 kilos de fleurs pour obtenir 1 litre d’huile essentielle. Le lavandin, contrairement à la lavande, résiste mal aux fortes gelées (il doit donc être paillé pour résister à nos hivers) et il redoute l’humidité.

Lavande papillon

De plus en plus courante dans nos jardinières, la lavande papillon (Lavandula stoechas ssp.pedunculata) est l’une des premières à fleurir, dès mai. Ses inflorescences
originales, qui font penser à de petits papillons violets posés au bout des tiges, séduisent. Elle déteste l’humidité (il faut donc la planter dans des pots bien drainés), et craint les fortes gelées (-7 °C). Chez nous, on la plante rarement en pleine terre.

La lavande, une plante de pleine terre

C’est en pleine terre que la lavande s’épanouit le mieux. De préférence dans un sol sec, caillouteux, pauvre, voire aride, mais bien ensoleillé… comme là-bas, dans ses terres provençales. La plantation peut s’effectuer toute l’année, sauf par temps de gel.

  • Humidifiez la motte. Creusez un trou un peu plus profond que la motte, décompactez la terre pour que le plant puisse facilement s’enraciner, versez un peu de chaux dans le fond du trou, posez la motte, tassez et arrosez.
  • Par la suite, sauf sécheresse exceptionnelle, les arrosages ne seront plus nécessaires.
  • Vous pourrez fertiliser le plant tous les deux à trois ans avec un peu d’engrais organique.
  • Pour limiter l’invasion des mauvaises herbes, paillez éventuellement le sol, par exemple avec du gravier, du sable, de l’ardoise pilée… qui assureront un bon drainage.

La lavande, un bon répulsif

Nous ne sommes pas les seules à apprécier le parfum de la lavande. Bourdons, abeilles et papillons en raffolent aussi. Par contre, l’odeur de la lavande est un répulsif pour les fourmis (n’hésitez pas à placer quelques brins dans les endroits que vous voulez qu’elles évitent, sur la terrasse ou dans la maison), et pour les pucerons. Voilà pourquoi il est conseillé de planter de la lavande à proximité des rosiers: pour limiter le nombre de pucerons! Et comme les insectes pollinisateurs adorent la lavande, les rosiers en profiteront également.

Multiplier la lavande pour la faire durer

La durée de vie d’une lavande n’est pas très longue. Mais son bouturage est si simple que vous pourrez régulièrement obtenir de jeunes plants qui prendront la relève. De quoi repeupler un parterre à moindre coût ou créer une haie basse colorée et parfumée.
Procédez au bouturage en août.

  • Prélevez, à la main ou avec des ciseaux, des jeunes branches de 10-12 cm.
  • Retirez les tiges florales éventuelles et toutes les feuilles sur la moitié inférieure.
  • Plantez chaque bouture dans un petit pot rempli de terreau de bouturage,
    léger et homogène.
  • Arrosez.
  • Placez dans un endroit chaud et lumineux, mais à l’abri des rayons directs du soleil.
  • Vérifiez tous les 3 à 5 jours si le terreau est encore humide. Arrosez légèrement si nécessaire.
  • Au bout de deux ou trois semaines, vous saurez si vos boutures ont réussi. Gardez les jeunes plants dans un endroit lumineux, à l’abri du gel, jusqu’au printemps suivant, puis mettez-les en place au jardin.
  • Comptez 5 plants par mètre carré.

Tailler la lavande pour l’embellir

Pour stimuler la floraison de la lavande, il est important de couper les fleurs fanées au fur et à mesure. Mais cela ne vous dispense évidemment pas de la corvée taille. Pour obtenir des plants de lavande compacts et bien fournis plutôt que des branches dénudées sur le bas et peu fleuries, deux tailles sont nécessaires.

  • Taillez une première fois les pousses de l’année précédente sur quelques centimètres, en avril, dès que les premières jeunes pousses apparaissent.
  • Taillez votre lavande une seconde fois après la floraison, vers fin août, pour qu’elle retrouve sa forme. Cette taille d’entretien empêchera que le bas de la plante ne se dégarnisse.
  • Sur les jeunes plants, la première année et au printemps suivant, coupez les tiges le plus près possible de leur base, puis rabattez les branches de la moitié de leur longueur pour provoquer le départ de nouvelles pousses qui viendront épaissir la plante.
  • Sur des plans plus anciens, recoupez toutes les branches de 10 cm, en veillant à donner une forme régulière à la plante.
  • Il est possible de rajeunir un vieux plant en supprimant, près de la souche, les branches les plus anciennes et en coupant les autres au-dessus de jeunes pousses.
  • Les plants, anciens, ne donnent plus que de rares tiges, frêles? Il est peut-être temps d’arracher le plant et de le remplacer par un jeune. La durée de vie d’une lavande de dépasse guère les 15 à 20 ans.

La lavande, la reine des jardinières

Lavandes et lavandin se prêtent aussi à la culture en pots et jardinières. Préférez une variété basse et compacte, par exemple les lavandes vraies ‘Little Lottie’ ou ‘Granny Bouquet’, ou la très gracieuse lavande papillon (Lavandula stoechas). Vous profiterez tout l’été de leur parfum et leurs jolies couleurs sur le balcon ou la terrasse.

  • Pour que la floraison reste belle longtemps, plantez dans un pot d’au moins 25 à 35 cm de hauteur et de largeur, percé d’un trou pour que l’eau puisse s’écouler.
  • Drainez le fond avec des billes d’argile, des tessons de poterie ou des cailloux sur 3 à 5 cm: les racines ne doivent pas baigner dans une eau stagnante, cela tuerait la plante. L’eau ne doit pas non plus stagner dans la coupelle posée sous le pot.
  • Ajoutez de la bonne terre de jardin ou du terreau pour plantes méditerranéennes.
  • Placez le pot au soleil, et n’arrosez pas exagérément: il faut toujours attendre que la terre soit sèche sur une profondeur de 2 à 3 cm avant d’arroser.
  • Donnez un peu d’engrais pour lavande (en jardinerie) à la plantation, puis en juin et en août pour prolonger la floraison.
  • Taillez à l’automne, en coupant les tiges vertes 2 cm au-dessus du bois, puis rentrez les pots, dans un endroit lumineux et frais, dès qu’il y a risque de gel.
  • Arrosez très légèrement durant l’hiver. Dès que le risque de fortes gelées (-7 °C) est éloigné, effectuez un apport d’engrais pour plantes fleuries, et sortez les pots.
  • Rempotez au printemps, tous les deux à trois ans, dans un pot légèrement plus grand.
  • Vous pouvez également mettre les lavandes vraies, qui résistent bien au gel, en pleine terre pour l’hiver, et les replacer en pot au printemps suivant.

La lavande, facile à faire sécher

Pour profiter du parfum de la lavande toute l’année dans la maison, récoltez les fleurs dans les règles de l’art.

  • Procédez le matin, par temps sec et ensoleillé.
  • Coupez des tiges de 25 à 30 cm, dont les fleurs ne sont pas encore toutes écloses. Laissez sécher à l’air libre quelques heures.
  • Confectionnez des bouquets, attachez-les à la base et suspendez-les, tête en bas, dans une pièce sombre, sèche et bien ventilée pendant 2 à 4 semaines.
  • Par la suite, recouvrez ces bouquets avec une mousseline pour protéger les fleurs de la poussière, ou détachez les fleurs et placez-les dans des sacs en papier ou des boîtes métalliques, que vous conserverez dans une pièce sèche, à température ambiante.
  • Utilisez les fleurs pour confectionner des bouquets secs, pour garnir de petits sacs en lin ou coton qui parfumeront le linge, ou pour préparer des tisanes et décoctions. Les fleurs séchées se conservent une année.

Une alternative à la lavande

Pour s’épanouir, la lavande a besoin de soleil, de chaleur, d’un sol sec et bien drainé. Comme en Provence… Si le sol de votre jardin est lourd et humide, et si vous ne réussissez pas à obtenir de beaux plants de lavande, il existe des alternatives. L’herbe à chat (Nepeta racemosa ‘Walker’s Low’), par exemple, est une vivace au feuillage vert grisâtre et parfumé, qui se couvre de petites fleurs bleues tout l’été. D’une hauteur de 50 à 60 cm, elle doit être taillée plusieurs fois, comme la lavande, et aime être plantée au soleil. Elle résiste aux fortes gelées. Comptez 5 plants par mètre carré.

Texte: Laurence Machiels

Ces articles devraient également vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardinmaisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Contenu des partenaires