L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu
Getty images

3 règles d’or pour pour bien associer les plantes aromatiques

Les aromatiques sont aussi précieuses que faciles à cultiver. Mais toutes n'ont pas exactement les mêmes besoins (terre, …

Les aromatiques sont aussi précieuses que faciles à cultiver. Mais toutes n’ont pas exactement les mêmes besoins. Voici 3 règles d’or pour bien les associer et réussir vos plantations. 

Pour vous faciliter la tâche, préférez les plants en godets aux semis, parfois délicats. Essayez ensuite de les installer à proximité de la cuisine pour les avoir à disposition quand vous cuisinez. Enfin, pour obtenir les meilleurs résultats, il n’y a qu’une règle essentielle à respecter: veiller à regrouper les plantes en fonction de leurs exigences.

Cultiver les plantes selon leurs exigences

  • Les plantes aromatiques d’origine méditerranéenne telles que le thym, la sarriette,  le romarin, l’origan et le laurier aiment les sols légers, secs, bien drainés et bien ensoleillés.
  • Les plantes aromatiques d’origine nordique telles que la mélisse, la ciboulette, le persil, la coriandre ou l’estragon peuvent pousser au soleil ou à la mi-ombre mais elles réclament des sols plus riches et plus humides.
  • Certaines aromatiques d’origine tropicale, comme les verveines odorantes ou les sauges ananas supportent mal les frimas: il est préférable de les cultiver en pot pour pouvoir les mettre à l’abri du gel en hiver.

La menthe et la sauge sont envahissantes et doivent être isolées des autres plantes.

Ceci devrait aussi vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin, maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.