L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu
Getty images

6 plantes aromatiques à cultiver en pots sur son balcon

Vous rêvez de couper des branches de persil frais et de cueillir des feuilles de menthe sur votre balcon pour agrémenter votre taboulé? C’est possible! Voici 6 plantes aromatiques à cultiver en pots.

Le thym et le romarin se plairont dans une exposition plein sud avec un arrosage uniquement par temps sec, tandis que le persil, la ciboulette et la menthe préfèrent les endroits frais et un peu ombragés avec un arrosage régulier.

1. Le basilic (Ocimum basilicum)

Pourquoi le cultiver en pot? Cela permet de le garder à portée de main, près de la cuisine, pour le prélever à la dernière minute afin qu’il conserve toute sa saveur et son parfum. Mais aussi pour jouir de son odeur au moindre coup de vent.

Comment? 

  • Les semis sont délicats: préférez le repiquage de plantules achetées en jardinerie ou pépinière plutôt qu’en supermarché, où elles ont souvent été forcées sous serres chauffées, ce qui rend leur reprise plus difficile.
  • Repiquez dans un contenant plus grand que celui dans lequel vous l’aurez acheté.
  • Choisissez une situation bien ensoleillée, à l’abri du vent, et un substrat léger et bien drainé.
  • Gardez le substrat humide en permanence mais sans excès.
  • Prélevez des feuilles en continu durant la saison: choisissez de préférence les plus grandes feuilles et coupez la tige complète pour stimuler la naissance de nouvelles pousses.
  • Taillez les tiges qui fleurissent pour prolonger la récolte, car la montée à graines stoppe
    la croissance.

L’astuce réussite: Le basilic est frileux et ne supporte aucune gelée. Exposez le pot en plein soleil car il a besoin de 6 heures d’ensoleillement quotidien.

Lisez aussi: Tenir un pot de basilic toute l’année, chiche?

2. Le persil (Petroselinum crispum)

Pourquoi le cultiver en pot? Pour en avoir à portée de main, près de la cuisine. Cela permet aussi de récolter du persil en hiver: il suffit pour cela de rentrer le pot dans la maison et de le placer près d’une source lumineuse.

Comment? 

  • Sa germination est un peu capricieuse et très longue (les graines mettent de 3 à 4 semaines à germer et on commence la récolte 3 mois plus tard): il est donc plus rentable, à moins d’avoir des mains expertes, d’acheter un jeune plant à repiquer.
  • Comptez 1 pot d’un diamètre de 20 cm par plant.
  • Drainez bien: placez une couche de cailloux ou de billes d’argile dans le fond et remplissez de terreau potager additionné d’1/4 de sable afin d’aérer le substrat.
  • Le persil apprécie la mi-ombre: réservez-lui un emplacement qui soit abrité du soleil l’après-midi (surtout en été).
  • Gardez la terre fraîche en arrosant régulièrement.

L’astuce réussite: Récoltez régulièrement les feuilles les plus belles mais évitez de raser un pied complètement en pleine croissance.

3. La menthe (Mentha)

Pourquoi le cultiver en pot? Menthe verte, menthe poivrée, menthe pouliot, menthe aquatique: il en existe des dizaines de variétés, très faciles à cultiver. Comme elles peuvent s’étendre rapidement, au point de devenir envahissantes, il est conseillé de les cultiver en contenants.

Comment? 

  • Au printemps, achetez un plant en godet ou bouturez un plant (chez un autre jardinier par exemple) en divisant ses racines.
  • Plantez la motte dans un substrat frais et humide.
  • Placez le contenant à la mi-ombre.
  • Arrosez généreusement au début de la croissance, puis chaque fois que la terre est sèche.
  • Récoltez les feuilles du printemps jusqu’à la fin de l’été. Après la floraison, le feuillage s’amenuise jusqu’à disparaître totalement en hiver. Pas d’inquiétude: c’est une plante vigoureuse qui résiste au froid. La plante repartira de plus belle au printemps.

L’astuce réussite: Apportez un peut de compost en surface chaque printemps.

4. Le thym (Thymys)

Pourquoi le cultiver en pot? C’est une plante du soleil, très appréciée en cuisine mais aussi du point de vue ornemental. Ses feuilles aromatiques, sa facilité de culture et sa résistance à la sécheresse sont des atouts pour la culture en contenants. Le placer sur un balcon, une terrasse ou un rebord de fenêtre permet de profiter de ses qualités gustatives tout au long de l’année, et de sa longue floraison de mars à septembre. Il en existe près de 350 variétés différentes: de quoi constituer une collection !

Comment? 

  • On peut semer le thym mais, comme pour les autres aromatiques, il est plus simple de se procurer de jeunes plants bien développés soit en pépinière, soit en divisant une touffe au printemps.
  • Plantez idéalement au printemps et, de préférence, dans une terre légère et bien drainée.
  • Placez le thym dans un endroit bien ensoleillé.
  • Arrosez régulièrement la première année suivant la mise en place, mais sans excès et uniquement s’il ne pleut pas.

L’astuce réussite: Le thym ne craint pas la sécheresse mais résiste moyennement au froid. Dans les régions aux hivers rigoureux, veillez à le protéger ou à le rentrer à l’abri.

5. Le romarin (Salvia rosmarinus)

Pourquoi le cultiver en pot? En plus d’être une plante aromatique indispensable en cuisine pour ses parfums méditerranéens, le romarin est un petit arbuste très décoratif, qui fleurit dès la fin de l’hiver, et parfois même dès Noël.

Comment? 

  • Achetez la plante aromatique en godet et transplantez-la dans un contenant d’un diamètre de 15 à 18 cm, dans un mélange fait de 2/3 de terreau et de 1/3 de sable.
  • Placez le pot en plein soleil, près d’un mur ou d’une cloison qui lui procurera de la chaleur.
  • N’arrosez que l’année qui suit la plantation, uniquement en cas d’extrême sécheresse. Il peut résister au froid mais ne supporte pas l’excès d’humidité: évitez à tout prix les eaux stagnantes.
  • En hiver, recouvrez simplement son pied d’un paillage de feuilles mortes pour le protéger du froid, puis supprimez les branches mortes au début du printemps.

L’astuce réussite: Après la floraison, pour éviter qu’il ne se dégarnisse de la base, taillez chaque branche de moitié. Faites sécher les branches récoltées pour les utiliser en cuisine.

6. La ciboulette (Allium Schoenoprasum)

Pourquoi la cultiver en pot? Ses jolies fleurs bleues en pompons, très décoratives, sont elles aussi comestibles et remplacent avantageusement l’ail ou l’oignon dans les mêmes préparations. C’est une des plantes aromatiques les plus simples à faire pousser en pot. Il suffit de veiller à ne jamais laisser le substrat se dessécher complètement.

Comment? 

  • Le semis est possible mais on lui préfère le repiquage de plants achetés en pépinière.
    Il est aussi possible de diviser un pied de ciboulette déjà existant (au printemps ou
    en automne).
  • Plantez dans un substrat enrichi en compost.
  • Arrosez si la terre est sèche mais évitez l’humidité stagnante qui pourrait faire pourrir les bulbes.
  • Prélevez régulièrement: plus on la coupe, plus la ciboulette est productive.
  • Rempotez en automne.

L’astuce réussite: Au printemps et en automne, placez la ciboulette au soleil (sud, sud-ouest): elle se réchauffera et la terre séchera plus vite. En été, apportez-lui de l’ombre l’après-midi (sud-est): la terre se desséchera moins vite. En hiver, rentrez le pot au chaud: s’il est bien exposé, il continuera à fournir de la ciboulette fraîche presque tout l’hiver.

Texte: Isabelle Masson-Loodts

D’autres idées potager pour le balcon

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardinmaisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Contenu des partenaires