La PETA réclame les fourrures d’Aretha Franklin

La PETA réclame les fourrures d’Aretha Franklin
Getty Images

L’interprète des titres « Respect » et « I Say a Little Prayer » est décédée ce jeudi 16 août des suites d’une maladie. Depuis, la PETA tente de récupérer les nombreux manteaux de fourrure de la chanteuse américaine.

Récupérer les manteaux de fourrure de la chanteuse Aretha Franklin décédée en août dernier. Telle est la mission que s’est lancée l’association de protection des animaux. La PETA a récemment envoyé une lettre à sa nièce, Sabrina Garret Owens, réclamant les nombreuses fourrures que possédait l’artiste.

« Une ère cruelle »

« Nous faisons aujourd’hui appel à vous en demandant de récupérer une partie de ses biens afin de mettre un terme à une ère cruelle dans laquelle nous portons encore de la fourrure. La PETA fera don de ces manteaux à des personnes qui en ont besoin », peut-on lire dans un message publié sur le site de la PETA. Pour le moment, la nièce d’Aretha Franklin n’a pas répondu à l’appel de la PETA.

© Reporters

Plus d’articles sur Aretha Franklin? Lisez également ceci

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)