Hollywood: que vaut la série Netflix de Ryan Murphy?

Hollywood: que vaut la série Netflix de Ryan Murphy?
© SAEED ADYANI/NETFLIX

Le 1er mai dernier, les utilisateurs de Netflix ont pu découvrir la nouvelle série signée Ryan Murphy (Glee, American Horror Story): Hollywood, une revisite de l’âge d’or du cinéma américain.

Ryan Murphy est l’un des réalisateurs de séries les plus en vogue du moment. C’est donc sans surprise que l’Américain, célèbre pour ses engagements inclusifs, a signé un contrat de cinq ans avec Netflix pour produire diverses séries. En septembre dernier, la plateforme de streaming a ainsi dévoilé The Politician (on vous en parle ici) et, plus récemment, Hollywood.

L’âge d’or d’Hollywood revisité

Dans cette nouvelle série, nous plongeons dans le Hollywood de l’après-Seconde Guerre mondiale: alors que le rêve américain émerge, de nombreux jeunes s’imaginent en haut de l’affiche et se ruent aux grilles des studios en espérant être la prochaine star du cinéma. Parmi les nouveaux aspirants à la célébrité se trouvent Jack Castello, Raymond, Archie, Camille ou encore Claire. Pour atteindre le succès, ces derniers vont devoir se donner corps et âme (surtout le premier!).

Dans ce contexte historique, Ryan Murphy décide de réécrire ce que Hollywood aurait pu devenir si le nom d’un scénariste afro-américain était apparu au générique d’un film, si un acteur avait assumé son homosexualité ou encore si une femme avait dirigé un studio. Le réalisateur – célèbre défenseur des droits LGTB – imagine ainsi un cinéma inclusif, dans lequel tout le monde a une chance de réussir, peu importe sa couleur de peau, son orientation sexuelle ou son sexe.

Un mélange entre fiction et réalité

Mais le réalisateur ne se limite pas à la fiction, il transforme aussi le passé. Car si les personnages principaux sont inventés, certains rôles secondaires ont quant à eux bel et bien existé. Dans cette nouvelle version de l’âge d’or hollywoodien, le célèbre acteur Rock Hudson a ainsi pu assumer son homosexualité. L’actrice Anna May Wong obtient un rôle digne de son talent et loin des clichés racistes, tandis que l’agent Henry Willson se rachète une conscience. Une liberté à la Tarantino (souvenez-vous dans Once Upon a Time… in Hollywood) qui peut faire grincer les puristes des dents.

Un concentré de bonnes choses

Ryan Murphy décide donc de supprimer le pire pour garder le meilleur et livre huit épisodes qui se “binge-watch” en une journée. On fonce la tête la première dans cette vision naïve des coulisses du cinéma et on prend plaisir à suivre cette bande de jeunes rêveurs. Nous sommes particulièrement touchées par la prestation Jake Picking, qui livre un Rock Hudson émouvant. Tandis qu’on adore détester Henry Willson, très bien interprété par Jim Parsons, connu pour son rôle de Sheldon dans The Big Bang Theory. 

Seul bémol: on regrette que Ryan Murphy ait poussé trop loin le vice dans le dernier épisode. Un brin de réalisme aurait été bénéfique à ce happy end, un peu trop heureux.

Hollywood, à découvrir sur Netflix.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Plus d’articles sur Netflix:

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin, maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)