3 raisons d’aller voir le spectacle de cirque Passagers au Wolubilis

3 raisons d’aller voir le spectacle de cirque Passagers au Wolubilis
Alexandre Galliez

Du 7 au 10 novembre, le collectif Les 7 Doigts de la main fait arrêt au Wolubilis, à Bruxelles, avec Passagers. Un excellent spectacle à voir pour au moins trois raisons.

1. Le train comme fil conducteur

Au mur, un afficheur à palettes annonce comme destination Passagers, la nouvelle création de la troupe Les 7 Doigts. Prière de monter à bord. Sur scène, huit acrobates inspirent et expirent bruyamment, marquant la cadence d’une locomotive à vapeur qui se met en route. Le spectateur accompagnera le collectif québécois dans cet univers ferroviaire jusqu’au terminus. Des chaises placées deux par deux et entourées de chariots à bagages évoquent les wagons, qui se métamorphosent en aires de jeu. Entre les banquettes, les artistes se contorsionnent, jonglent, se laissent ballotter par la poésie du voyage, le tout renforcé par une musique entraînante et des projections utilisées à bon escient.

2. La prouesse des artistes

À travers les différents numéros, les acrobates suggèrent adieux déchirants, départs heureux, voyage tumultueux entre inconnus, sommeil mouvementé. Shana Caroll, metteure en scène et chorégraphe, s’est entourée de 8 artistes polyvalents, gracieux et brillants. Freyja Wild a entamé le voyage avec une séquence de hula hoop remplie d’espièglerie, avant de laisser la place à Maude Parent et à son cerceau aérien. Sereno Aguilar Izzo a emporté dans ses bagages assez d’originalité dans son numéro de jonglerie et nous a guidé jusqu’aux contorsions de Maude Parent. Sabine Van Rensburg et Sereno Aguilar Izzo ont époustouflé la salle au trapèze, grâce à un enchaînement aussi original qu’impressionnant. Brin Schoellkopf, funambule, a glissé sur le fil de fer sans sourciller. Conor Wild a gardé le temps en suspens lors de sa prestation au mât chinois, tandis que le public tout entier a retenu son souffle lors des vertigineuses voltiges de Samuel Renaud et Louis Joyal au cadre russe (discipline inédite chez Les 7 Doigts).

3. Le cirque québécois en Belgique

Le collectif Les 7 Doigts de la main nous vient du Québec, province précurseuse dans le domaine du cirque moderne. Le terreau de création y est très fertile et c’est une chance de pouvoir assister à ce spectacle en Belgique, si l’on n’a pas l’occasion de faire le déplacement jusqu’à La Tohu de Montréal.

Idée originale: Shana Carroll, mise en scène et chorégraphie: Shana Carroll assistée d’Isabelle Chassé, avec: Sereno Aguilar Izzo, Louis Joyal, Maude Parent, Samuel Renaud, Brin Schoellkopf, Sabine Van Rensburg, Freyja Wild, Conor Wild. Photos: Alexandre Galliez. Durée: 1h30.

Infos et réservations 

Vous aimez les sorties? Ces articles pourraient vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardinmaisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)