Pourquoi vous devez voir le film Julie (en 12 chapitres)

Pourquoi vous devez voir le film Julie (en 12 chapitres)
© Oslo Pictures

Avec Julie (en 12 chapitres), le réalisateur Joachim Trier dresse un magnifique portrait intime d’une trentenaire qui tente de trouver sa voie en suivant son cœur. À ne pas manquer!

Composé d’un prologue, de douze chapitres et d’un épilogue, le dernier film du Norvégien Joachim Trier (Oslo, 31 août, Thelma) suit Julie, qui va célébrer ses 30 ans. Alors qu’elle termine ses études de médecine, elle prend conscience que cette voie ne lui correspond pas et se tourne vers la psychologie, puis la photographie… Des changements de cap qui s’accompagnent à chaque fois de nouveaux partenaires. Jusqu’au jour où elle rencontre Aksel, auteur de bandes dessinées renommé, de 15 ans son aîné. Une différence d’âge qui se fait sentir puisque, même s’ils s’aiment, ils ne partagent pas toujours les mêmes désirs ni les mêmes projets d’avenir: il voudrait fonder une famille, elle n’en est pas sûre. C’est alors qu’au cours d’une soirée improvisée, Julie tombe sous le charme d’un inconnu…

Une femme d’aujourd’hui

Le film raconte la vie de Julie sur environ quatre années. On la rencontre alors qu’elle va fêter ses 30 ans, indécise, et qu’elle ne sait pas encore ce qu’elle attend de la vie. Au fil des chapitres et au gré de ses rencontres, elle se façonne, tente de découvrir sa voie et n’hésite pas à tout plaquer pour s’épanouir pleinement. Car Julie est une femme impulsive, tiraillée entre ce que la société attend d’elle et ses véritables envies. Des échecs – professionnels et sentimentaux -, elle en rencontre, mais ce n’est jamais plus qu’une nouvelle opportunité pour repartir à zéro, oublier les injonctions et se retrouver. Une héroïne authentique incarnée par la stupéfiante Renate Reinsve, qui a remporté le Prix d’interprétation féminine au Festival de Cannes 2021. L’actrice norvégienne, brièvement aperçue dans Oslo, 31 août, se révèle aussi lumineuse que touchante dans ce premier rôle principal. On ne doute pas qu’il s’agit pour elle du début d’une belle carrière…

Une comédie pas seulement romantique

Mais limiter le film aux revers sentimentaux de Julie serait une grossière erreur: à travers les différents moments-clés de la vie de la jeune femme, Joachim Trier aborde de nombreux sujets actuels comme le féminisme, le politiquement correct, la fidélité, la maternité ou encore les réseaux sociaux. Le réalisateur jongle entre ces thèmes importants d’un chapitre à l’autre, afin de trouver le juste équilibre entre rires et larmes. Et c’est réussi! Même si certains chapitres se révèlent bien plus forts que d’autres: on n’oubliera pas de sitôt cette scène où un baiser suspend le temps dans la ville d’Oslo ou le trip hallucinogène pendant lequel Julie devient une guerrière et règle ses comptes avec son père.

D’une justesse et d’une délicatesse incroyables, Julie (en 12 chapitres) réussit ainsi le pari de raconter la vie d’une femme moderne dans toute sa complexité. On en vient même à regretter qu’il n’y ait pas une vingtaine de chapitres…

Julie (en 12 chapitres), le 17 novembre au cinéma. 

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Le cinéma vous intéresse? Suivez notre programme!

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)