Se masturber seule lorsqu’on est en couple est-il un problème?

Se masturber seule lorsqu'on est en couple est-il un problème?

Se masturber seule alors qu’on partage sa vie avec quelqu’un est, aujourd’hui encore, perçu comme le signe d’une certaine insatisfaction dans sa vie sexuelle. Une coach en sexualité nous dit tout le contraire.

La masturbation a longtemps été vue comme dégradante et honteuse. Notre culture judéo-chrétienne condamne en effet l’idée de prendre du plaisir en solo. Et si notre époque est celle de la libération sexuelle, se masturber reste pour beaucoup de femmes une pratique gardée secrète, en particulier si l’on est en couple.

La marque de sextoys “Womanizer” l’a d’ailleurs confirmé dans une étude menée à l’occasion de la Journée mondiale de la masturbation: les personnes en couple sont un peu moins de 70% à pratiquer la masturbation contre 90% pour les célibataires. Un écart qui peut laisser penser qu’avoir un partenaire sexuel a tendance à faire taire l’envie de se donner du plaisir en solo.

La masturbation, un truc de célibataire?

Selon Virginie Motte, coach en sexualité, cette baisse s’explique surtout par les idées préconçues et véhiculées: “Pour beaucoup, être en couple semble incompatible avec le fait de se masturber. Pire encore, cela peut être considéré comme une sorte de trahison envers son/sa partenaire ou le signe que l’autre ne nous satisfait pas. Raison pour laquelle nombre de femmes et d’hommes évitent d’avouer à leur partenaire qu’il leur arrive de se masturber ou n’osent simplement plus le faire dès lors qu’ils sont engagés dans une relation amoureuse. Principalement de peur de blesser l’être aimé. Selon moi, c’est une croyance extrêmement limitante qui nuit à notre épanouissement sexuel”.

Et de poursuivre: “Une autre pensée qui freine cette envie de se faire du bien de manière individuelle est aussi l’idée trop romantique que l’on se fait du couple actuel: pour être heureux, on doit tout faire ensemble et on doit absolument répondre à tous les besoins [du couple]”, souligne la coach.

Les bienfaits de la masturbation

Pour la spécialiste, se masturber peut être extrêmement bénéfique pour le bien-être personnel, mais aussi celui du couple: “C’est avant tout une histoire entre soi et soi, un moment que l’on s’accorde. C’est un peu comme prendre un bain ou lire un livre. C’est une manière de prendre soin de soi, de s’accorder du temps. C’est aussi un bon moyen de faire descendre le stress et d’évacuer la pression accumulée”. C’est aussi, toujours selon l’experte, un bon moyen de découvrir son corps et d’entretenir son désir: “On pense souvent que la découverte du corps et du plaisir est une chose réservée aux ados… Mais sachez qu’il n’y a pas d’âge pour apprendre à se connaître et découvrir comment atteindre le plaisir. D’ailleurs, beaucoup de femmes découvrent réellement l’orgasme en se masturbant! C’est aussi un excellent moyen de mettre du peps dans sa vie sexuelle puisque le fantasme a une place importante lorsqu’on se masturbe”.

Pour soi, pas contre l’autre

Pour Virginie Motte, la première chose à comprendre est que se masturber en solo est un geste pour soi-même plutôt que contre le couple.

Votre partenaire se masturbe?

  • Ne prenez pas les choses personnellement: la coach en sexualité conseille de prendre un maximum de recul sur la situation et de ne pas s’imaginer mille histoires. “C’est juste de la masturbation, un moyen de prendre du plaisir en solo… Et rien de plus”.
  • Ayez une attitude bienveillante et curieuse: ne pas être dans le jugement est une des clés pour vivre les choses sereinement. “Pour ne pas juger son/sa partenaire, on met en action tout l’amour qu’on lui porte, ainsi que notre bienveillance. Et puis on reste curieuse, sans s’offusquer de la situation, histoire que l’autre comprenne qu’on est ouverte à la discussion”.

Vous souhaitez vous masturber?

  • Légitimer ce désir de prendre du plaisir seule: Virginie Motte propose de lire des livres traitant du sujet, des témoignages ou encore d’écouter des podcasts qui invitent à sortir des diktats. Voir un(e) spécialiste de la santé sexuelle peut aussi être très utile, particulièrement pour celles qui ont un blocage face au plaisir en solitaire.
  • Rassurer son partenaire sur la santé de la relation: s’il n’y a aucune obligation à en parler à son/sa partenaire, il sera important de lui faire comprendre – si vous être surprise en pleine séance ou si vous décidez d’ouvrir le dialogue – que cela n’a rien de personnel, et ne remet nullement en doute la qualité des moments intimes que vous partagez, ni l’amour que vous lui portez.

La masturbation peut-elle causer des soucis de couple?

Si dans la grande majorité des cas, se masturber n’est en rien néfaste à la bonne santé des duos, il arrive que la pratique soit source de problèmes relationnels et/ou sexuels. Voici une liste des cas où la masturbation peut devenir conflictuelle.

  • Lorsque la personne ne réussit à prendre du plaisir qu’en se masturbant;
  • Si cette pratique prend toute la place et empiète sur la vie de couple et/ou sur la vie quotidienne. Si le geste devient compulsif, addictif;
  • Si la masturbation entraîne une absence de désir pour l’autre;
  • Si cela devient une souffrance pour l’un et/ou l’autre.

En cas de tensions au sein du couple, il est recommandé de consulter un spécialiste (thérapeute de couple, sexologue, coach en sexualité). Deux à trois séances suffiront à apaiser la situation.

Plus de conseils sexo

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)