Un vaccin contre la chlamydia est en bonne voie de fabrication

Un vaccin contre la chlamydia est en bonne voie de fabrication
Getty Images

Il se pourrait bien qu’un vaccin contre la chlamydia voit le jour… L’étude n’est qu’à sa phase numéro 1, mais les résultats parus le 12 août sont encourageants selon les spécialistes. 

La chlamydia est une infection sexuellement transmissible (IST), causée par la bactérie chlamydia trachomatis. Elle est l’IST la plus fréquente en Belgique et ne cesse d’augmenter. Au niveau mondial, 131 millions de personnes contractent cette infection selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Ce probable futur vaccin est donc une bonne nouvelle.

Un vaccin indispensable

Rien n’est encore fait, cette recherche n’en n’est qu’à ses prémices, mais les résultats obtenus sont encourageants. Des études plus approfondies doivent encore être réalisées pour « déterminer si la réponse immunitaire provoquée protège efficacement contre l’infection chlamydia », nous apprend l’étude publiée dans The Lancet Infections Diseases. Un vaccin qui se révèle indispensable selon l’un des professeurs en charge de l’étude, Peter Andersen. « Vu l’impact de cette épidémie sur la santé des femmes, sur la santé reproductive, sur la santé des enfants en cas de transmission (…), le besoin d’un vaccin est réel ».

35 femmes ont été testées

Pour cette recherche, 35 femmes qui n’ont jamais été infectées ont été soumises a deux formules différentes du vaccin. Elles sont quinze à avoir reçu la première, quinze la deuxième et cinq ont reçu un placebo. Chacune des formules ont provoqué la production d’anticorps et donc une réponse immunitaire. Les résultats ont tout de même montré que la formule numéro une était plus convaincante que la seconde car les cobayes ont produit plus d’anticorps. C’est donc sur cette dernière que les chercheurs se sont arrêtés. « Bien que de nombreuses années supplémentaires de recherches soient nécessaires, nous prévoyons de passer au prochain stade, l’étude clinique de phase deux », explique l’une des chercheuses, Helene B. Juel.

Bon à savoir: symptômes, conséquences, traitements

Cette IST peut autant être attrapée par les hommes que les femmes. Bien que ces dernières soient plus régulièrement touchées. Les symptômes de cette infection sont des douleurs urinaires, dans le bas du ventre, durant une relation sexuelle. Vous pouvez aussi avoir des pertes génitales anormales, des écoulements anormaux du pénis et des saignements irréguliers. Il est également probable d’avoir des douleurs à la gorge et anales. Si la chlamydia n’est pas rapidement dépistée et traitée, elle peut causer une infection de l’utérus, des trompes, des parties génitales, des troubles urinaires, voire même la stérilité. Lorsqu’un doute subsiste, n’hésitez pas à vous faire dépister via un frottis ou un examen d’urine chez un professionnel de la santé. Si le test se révèle positif, un traitement via des antibiotiques vous sera administré. Pour l’éviter, une seule solution possible: vous protéger.

Pour plus d’infos: depistage.be

Envie d’infos santé? Voici trois articles qui vous intéresseront

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin, maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)