L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu
Getty Images

Coronavirus: l’avis d’un médecin généraliste sur cette pandémie

Par Justine Leupe

Des mesures importantes ont été adoptées par le Centre national de Sécurité concernant le coronavirus. Certains diront “il était temps”, d’autres trouvent les décisions “exagérées”. Le Dr Luc Vanwelde, médecin généraliste, détaille dans un message envoyé à ses patients, pourquoi tout ceci est nécessaire.

Vous avez entendu tout et n’importe quoi concernant les fermetures qui s’opèrent dans notre pays? On fait le point, mais surtout, on vous explique pourquoi elles doivent avoir lieu.

Le point concernant les mesures relatives au coronavirus

En résumé:

  • Toutes les activités dites récréatives (sport, loisirs..), culturelles et folkloriques, qu’elles soient privées ou publiques, sont annulées ou reportées, peu importe la taille du rassemblement.
  • Concernant les écoles, les cours sont suspendus jusqu’au 3 avril. Pour les universités, des cours seront donnés à distance jusqu’au 19 avril. Un service d’accueil sera organisé pour les parents qui doivent se rendre au travail. Par contre, les crèches restent ouvertes.
  • Tous les établissements (restaurants, bars, discothèques) du secteur HORECA doivent fermer, et ce, à partir de ce vendredi soir à minuit. Tous les lieux proposant des services “à emporter” peuvent maintenir leur ouverture.
  • Les supermarchés, les pharmacies et les magasins d’alimentation seront ouverts la semaine et le week-end. Tous les autres magasins seront uniquement ouverts la semaine.

Pourquoi est-ce nécessaire?

Ce vendredi 13 mars, au matin, les patients du médecin généraliste Luc Vanwelde ont reçu un message remettant bien en contexte l’importance de ces mesures.

“Nous vivons actuellement une situation médicale assez particulière qu’il ne faut sans doute pas dramatiser, mais encore moins minimiser!”, rappelle le généraliste. “L’épidémie du nouveau coronavirus (Covid-19) est arrivée sur notre territoire (au départ de la Chine) depuis peu et suit son cours inexorablement, avec d’autant plus de facilité que nous ne disposons d’aucun vaccin pour nous en prémunir. Et comme il s’agit d’un nouveau virus, personne ne dispose encore de l’immunité naturelle nécessaire pour s’en protéger efficacement”.

Les risques de propagation

Il poursuit: “Le risque d’une propagation à une très grande partie de la population (et à grande vitesse) est donc bien réel, et pourrait être particulièrement problématique pour les personnes (fort) âgées et pour les personnes fragilisées par d’autres pathologies sévères, quel que soit leur âge. Ce qui explique les mesures exceptionnelles qui sont prises et adaptées de jour en jour, en fonction de l’évolution de la situation”.

Aujourd’hui, le gouvernement a annoncé 153 nouveaux cas de personnes infectées. Le nombre total de contaminés s’élève aujourd’hui (13 mars) à 556 personnes. “Le nombre de personnes contaminées va, c’est une certitude, se multiplier de façon exponentielle dans les jours et les semaines à venir et c’est maintenant qu’il faut être particulièrement attentif et agir de façon à se prémunir au mieux. Nous ne pourrons rien faire pour empêcher l’épidémie de se déployer, mais nous pouvons (et nous devons!) absolument essayer de la ralentir pour en atténuer les effets potentiellement désastreux au cas où les hôpitaux devaient arriver à saturation complète”.

Éviter un pic de trop grande ampleur

“Les autorités prennent les mesures nécessaires au niveau ‘public’, à nous de prendre aussi des décisions au niveau individuel et social. Cela peut paraître insignifiant, mais ce ne l’est pas. Si nous acceptons de prendre, à titre personnel et privé, toutes les mesures possibles pour limiter les contacts (et donc les risques de contaminations potentielles), en réduisant par exemple drastiquement les réunions non prioritaires, les sorties culturelles ou sportives, et tout autre type de rassemblement non essentiel, cela devrait déjà permettre d’étaler le pic de la propagation épidémique. Et cet étalement est indispensable pour permettre aux hôpitaux du pays d’avoir en permanence de la place pour tous les cas sévères en soins d’urgence, notamment en terme d’assistance respiratoire. L’étalement de ce pic épidémique est absolument crucial et peut encore être amélioré grâce à l’observance de toute une série de petites règles d’hygiène élémentaire, qu’il faut mettre en application dès à présent et de façon systématique: se laver les mains très très souvent, ne pas se donner la main, tousser ou éternuer dans son coude, se moucher dans un mouchoir en papier et le jeter dans une poubelle fermée, rester à la maison dès les premiers symptômes si l’on est malade, ne pas se rendre chez son médecin en cas de maladie mais d’abord le contacter par téléphone, se tenir si possible à une distance d’au moins 1,5 mètres de tout autre interlocuteur…”.

Il en va du bon sens de chacun

“Pour les personnes qui sont déjà touchées (ou chez qui on suspecte une contamination) par le coronavirus, ces règles de pur bon sens doivent encore être renforcées bien évidemment, et des mesures d’isolement strict doivent absolument être mises en place. Si c’est le cas, votre médecin vous donnera toutes les instructions nécessaires”.

Il conclut par: “Le ralentissement de la propagation est donc l’affaire de tous, pas uniquement des autorités! Merci donc d’y participer, quel que soit votre âge, parce que même si vous ne faites pas partie des personnes à risques, la non observance de ces mesures essentielles pourrait être fatale à des patients, voire à des proches, plus fragiles et qu’il ne sera peut-être plus possible de soigner efficacement sinon, faute de lits d’urgence.
C’est donc non seulement une question de santé publique mais aussi de solidarité citoyenne responsable!”

Pour plus d’informations concernant le coronavirus

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardinmaisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Contenu des partenaires