5 questions pour mieux comprendre les dangers de l’encens

5 questions pour mieux comprendre les dangers de l'encens
Getty images

Test Achats alerte les consommateurs sur les dangers de l’encens. Mais sont-ils tous à mettre dans le même panier? Les encens « naturels » sont-ils moins nocifs pour la santé? Voici les réponses à 5 questions que vous vous posez sur l’encens.

Votre professeur de yoga brûle de l’encens avant la séance? Vos ados en raffolent dans leur chambre? Vous aimez en brûler pour vous détendre? S’ils ont un effet apaisant sur notre mental, l’encens n’en reste pas moins nocif pour la santé.

1. Qu’est-ce que l’encens?

La question est essentielle car cette même appellation désigne en réalité des produits différents. L’encens désigne à l’origine une résine, aussi appelée « oliban », extraite d’arbres tropicaux. Le terme a ensuite glissé de sens pour désigner de manière plus générale une substance qu’on fait brûler et qui dégage un parfum. Parmi ces produits de combustion, certains sont dits « naturels » car il s’agit de véritables morceaux de bois ou de leur résine mélangés parfois à des poudres d’épices. Alors que d’autres encens sont de vulgaires morceaux de bambou trempés dans des solvants et des parfums synthétiques.

2. L’encens est-il mauvais pour la santé?

Oui! C’est la conclusion qu’en tire Test Achats suite à une étude réalisée sur différents encens. La fumée diffusée par l’allumage des bâtonnets ou des cônes d’encens dégage dans l’air des substances toxiques pour l’organisme:

  • le benzène et le formaldéhyde qui sont cancérogènes
  • l’acroléine qui est très irritant pour les voies respiratoires, les yeux et les muqueuses du nez
  • le naphtalène très présent dans les habitats de fumeurs qui est classé comme cancérogène possible
  • le monoxyde de carbone qui cause maux de tête, vertiges et nausées
  • des particules fines qui sont nocives pour les voies respiratoires et les poumons

3. Pourquoi dit-on alors que l’encens a des bienfaits pour la santé?

Si on a prêté des bienfaits à l’encens, c’est que sa résine a été utilisée dès l’antiquité en Égypte, en Chine et en Grèce pour ses vertus cicatrisantes, anti-inflammatoires et antiseptiques. Mais on parle alors de résine, pas de fumée! D’autre part, la fumée parfumée produite par la combustion de l’encens active certaines zones du cerveau et stimule des émotions qui peuvent être ressenties comme apaisantes ou stimulantes… La fumée détend, mais tout comme la cigarette, elle reste nocive pour l’organisme!

4. L’encens naturel est-il moins nocif pour la santé?

D’après Test Achats, « qu’ils soient naturels ou synthétiques, une fois allumés, ces encens diffusent dans la maison, en plus de leur odeur agréable, toutes sortes de substances indésirables, parfois très nocives ». Car, qu’il s’agisse de véritables morceaux de bois ou de produits synthétiques, dès lors qu’il y a combustion, des substances toxiques sont émises dans l’air.

5. Quelles précautions prendre si je veux quand même brûler de l’encens?

Idéalement, préférez diffuser de l’huile essentielle d’encens plutôt que d’utiliser de l’encens à brûler… Mais si vous y tenez vraiment, voici quelques conseils.

  • L’encens japonais dégagerait moins de fumée que l’indien.
  • Ne brûlez pas plus d’un bâtonnet ou cône d’encens par jour.
  • N’associez pas plusieurs encens ou bougies parfumées en même temps.
  • Aérez bien la pièce pendant et après la combustion!

Envie de respirer un air sain à la maison? Ceci devrait aussi vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin,  maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)