2000€ d’économies grâce à la fin de la taxe tampon

2000€ d'économies grâce à la fin de la taxe tampon
© Getty Images

Ce jeudi, la Chambre a approuvé à l’unanimité un projet de loi qui consacre la diminution de la taxe sur la « protection hygiénique intime ». La TVA passant de 21 à 6%, les tampons, serviettes, protège-slips et coupes menstruelles seront désormais plus accessibles. 

La taxe tampon, qu’est-ce que c’est?

En Belgique, les produits de première nécessité sont taxés à 6%. Les tampons, quant à eux, et tout comme les autres protections périodiques, étaient jusqu’à présent taxés à 21%, comme les produits de luxe. C’est ce que l’on appelle la « taxe tampon ». Pour que le gouvernement entende que le fait d’avoir ses règles n’est pas optionnel et que les produits d’hygiène intime constituent une nécessité involontaire, le collectif Belges & Culottées et Test-Achat se sont mobilisés.

La fin de la taxe tampon

En décembre 2017, un arrêté royal fixant les taux de la taxe sur la valeur ajoutée des produits d’hygiène intime était publié au Moniteur belge. Ce jeudi, la Chambre a approuvé à l’unanimité un projet de loi qui consacre la diminution de la taxe sur la « protection hygiénique intime ». Ainsi, la TVA des tampons, serviettes hygiéniques jetables ou lavables, coupes et éponges menstruelles passe de 21 à 6%. Une diminution observée par Test-Achat: « La baisse de la TVA a effectivement entraîné une diminution des prix de ces protections de 15 % en moyenne », constatent-ils sur leur site Internet.

Plus d’économies, moins de risques pour la santé

Selon Belges & Culottées, l’abolition de la taxe tampon représente environ 2000€ d’économies sur la vie d’une personne. Mais ce n’est pas tout, la diminution du taux de TVA pourra aussi contribuer à lutter contre le syndrome du choc toxique (SCT) lié à une fréquence d’utilisation sous-optimale des tampons, souligne l’arrêté royal. « Par la diminution du prix, les plus démunies dans notre société auront l’occasion d’optimaliser cette fréquence d’utilisation, ce qui aura un effet bénéfique sur la santé publique et contribuera à alléger notre système de sécurité sociale », peut-on lire en conclusion. Du point de vue du collectif Belges & Culottées, il est encore nécessaire de se battre pour baisser le prix de ces produits de première nécessité, et aussi pour que leur composition soit affichée sur les emballages.

La taxe tampon vous interpelle? Ces articles pourraient vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)