La natation est un sport doux qui peut s’exécuter même avec une blessure. © Shvets Production/Pexels

Brasse, crawl, papillon, dos: quelle nage pour moi?

Par Justine Leupe

La natation est un sport sans impact. Elle épargne les articulations, elle les renforce et travaille leur souplesse, tout en musclant l’entièreté du corps.

Au-delà de développer la musculature, ce sport améliore le cardio et permet de s’entraîner tout en évitant les blessures. L’effort est constant, de quoi limiter les risques de déchirures musculaires ou de tendinites. Si les séances sont régulières, les muscles seront en effet souples, endurants et forts, tout en ne brusquant pas l’organisme.

Si des douleurs sont présentes

Toutes les nages présentent des vertus bien différentes. C’est pourquoi certaines sont plus préconisées que d’autres, selon les maux dont on souffre:

  • Des douleurs au niveau des genoux: on vous conseille le crawl. La brasse sollicite davantage l’articulation du genou, avec une rotation de ce dernier qui est peu naturelle.
  • Des douleurs au niveau du dos: vous pouvez essayer le dos crawlé. Les autres nages, et notamment le crawl, exercent une légère torsion lors de la respiration, ce qui peut entraîner des petites douleurs.
  • Si vous avez de l’arthrose: la natation est le sport idéal. Elle travaille l’amplitude des articulations et soulage des douleurs.

Évidemment, suite à une blessure, la meilleure réparation est de ralentir le rythme, voire de mettre son corps sur pause le temps de récupérer complètement. Certains experts proposent une alternative au sport pratiqué, et la natation en fait souvent partie. Attention néanmoins, la natation reste un sport, même s’il s’agit d’un sport doux. Rien ne vaut l’avis d’un(e) professionnel(le) de la santé avant de vous lancer. Certains mouvements seront peut-être proscrits.

Pour se muscler

Vous avez envie de gagner en tonicité grâce à la natation? C’est possible. Bon à savoir: on dit souvent que la natation étire et renforce le muscle sans qu’il ne gonfle. Le corps est en effet affiné et tonifié mais pour gagner en volume, il faudra pratiquer des séances de renforcement musculaire à côté.

Bien que toutes les nages permettent au corps de se muscler en profondeur, selon ce que vous souhaitez renforcer, il est intéressant d’adopter une nage spécifique. Pour muscler:

  • Le haut du corps, tous les types de nages conviennent parfaitement car ce sport muscle en priorité cette partie, surtout les dorsaux et les épaules. La brasse peut sembler moins efficace, mais elle muscle les pectoraux (pensez également à la nage papillon) et les biceps. Avec le crawl et le dos crawlé, ce sont les triceps qui sont en action. Question abdos, ils seront davantage sollicités avec le crawl (les obliques) et le papillon.
  • Le bas du corps, on se concentre sur des longueurs de brasse qui musclent les adducteurs (intérieur des cuisses), les quadriceps et les ischio-jambiers.

Vous l’aurez compris, la natation est un sport complet.

Durant une grossesse

La natation est conseillée pour les femmes enceintes jusqu’à neuf mois et il n’y a pas de restriction au niveau des nages. On note juste que la brasse peut accentuer le “dos creusé”. Si c’est votre cas, préférez le crawl ou le dos crawlé durant une trentaine de minutes. Rien ne sert de forcer, le tout est de bien s’écouter.

Bon à savoir: ce sport permet de limiter ou même stopper certaines douleurs perceptibles durant la grossesse comme des maux de dos et d’articulations. Bref, le sport idéal.

Vous aimerez aussi:

Recettes, mode, déco, sexo, astro: suivez nos actus sur Facebook et Instagram. En exclu: nos derniers articles via Messenger.

Contenu des partenaires

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. Cliquez ici pour régler vos préférences en matière de cookies et afficher le contenu.
Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.