Peut-on continuer à faire des abdos enceinte?

Peut-on continuer à faire des abdos enceinte?
Getty Images

Travailler ses abdominaux pendant la grossesse, c’est possible. Le tout est évidemment d’écouter son corps et de réaliser les bons exercices. Dans tous les cas, bouger durant la grossesse fait du bien à la maman et au bébé.

Des cours de gym prénataux aident la femme enceinte à adopter une bonne posture et à diminuer les maux physiques dont elle peut être victime. Réaliser des abdominaux profonds, grâce à des exercices de respiration, lui permettra également de mieux récupérer après l’accouchement.

Pourquoi travailler les abdominaux profonds?

Le travail des abdominaux est recommandé pour prévenir les maux de dos. En effet, resserrer le corset abdominal permet de réduire la cambrure induite par le poids du ventre (ce dernier pointe alors moins vers l’avant). De plus, avoir une bonne sangle abdominale facilitera l’accouchement: les poussées seront plus efficaces chez une maman dont les abdos profonds sont toniques. Enfin, après l’accouchement, il sera plus facile pour une femme qui a l’habitude de travailler ses abdos de retrouver son ventre. Les grands droits, à l’origine des fameuses “tablettes de chocolat”, s’écartent et s’étirent durant la grossesse pour laisser la place au bébé, mais ils retrouvent plus facilement leur place initiale s’ils ont été régulièrement sollicités.

Lire aussi: Jusqu’à quand peut-on faire du sport enceinte?

Travailler les muscles profonds

Les muscles abdominaux profonds, dont le transverse, sont situés à l’arrière du ventre (derrière les grands droits et les muscles obliques). On l’a dit: ils sont essentiels au bon maintien du tronc, que l’on soit assis ou debout. Des abdominaux en forme permettent des mouvements de respiration de large amplitude, et soutiennent l’utérus et les viscères. En bonus: pas de périnée en piteux état.

Lire aussi: Les maladies que vous évitent de bons abdos

Ce qu’il faut absolument éviter

Enceinte, on oublie les crunchs (aussi appelés “petite boule”) et les levées de buste ou de bassin. Ces trois exercices poussent les organes vers le bas et augmentent l’écart entre les grands droits, ce qui peut provoquer un diastasis (séparation des muscles). Ces derniers doivent s’allonger et non s’élargir (même s’ils le seront naturellement) pour laisser la place au bébé. Pour cette raison, il est essentiel de ne réaliser que les exercices qui mobilisent les abdominaux profonds.

Séverine Jacinto, coach sportive belge, livre quelques exercices de respiration à pratiquer régulièrement. Avant de vous lancer dans ces pratiques “spéciales grossesse”, demandez un avis à votre kiné ou votre gynécologue.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Plus d’articles maternité

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)