Témoignage: “Je suis une survivante de l’inceste”

Témoignage: "Je suis une survivante de l'inceste"
© Getty Images

Corinne a été abusée sexuellement par son père pendant de nombreuses années. Des violences sans nom qu’elle a refoulées jusqu’à ce qu’elles remontent à la surface lors de la lecture d’un article évoquant le sujet.

Longtemps maintenues sous silence, les victimes d’inceste sont de plus en plus nombreuses à prendre la parole pour révéler les violences qu’elles ont connues. Corinne Jean, 59 ans, fut l’une des premières, en Belgique, à lever le voile sur l’inceste, en mettant en lumière les abus perpétrés par son père alors qu’elle avait 11 ans. Un quotidien fait de violences physiques et psychologiques que la quinquagénaire dévoile dans un livre, Ce soir-là, ils ont dansé, et qu’elle détaille pour Femmes d’Aujourd’hui.

“Mon père battait ma mère et mes frères. Moi, il me violait”

Corinne est née en 1962 au sein d’une famille “bien sous tous rapports”: un papa qui gagne sa vie, une maman qui se consacre au foyer, une fratrie composée de trois garçons et d’une fille, des vacances en Suisse… Rien ne laissait transparaître la violence dans laquelle le clan évoluait. “Mon père était quelqu’un de très agressif: il buvait, battait ma mère et mes frères… Envers moi, il utilisait une autre forme de violence, tout aussi destructrice, puisqu’il a commencé à me violer peu après mon onzième anniversaire. La première fois que c’est arrivé, je dormais dans la même chambre que mon frère. Mais ce matin-là, c’était mon père qui avait pris sa place dans le lit. Quand je me suis réveillée, il m’a dit de venir. J’ai obéi… C’est là qu’il a commencé à me violer”.

Lire la suite gratuitement!
Pour un accès illimité à Femmesdaujourdhui.be, créez votre compte gratuitement! Cela vous prendra moins d’une minute, c’est promis.
...

Plus de témoignages de femmes

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.

 

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)