L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Qu’est-ce que le placenta prævia?

Par Tatiana Czerepaniak
Le placenta prævia, aussi appelé placenta bas, se caractérise par une anomalie de la position du placenta dans l'utérus. Assez commune le premier trimestre, cette pathologie peut toutefois s'avérer dangereuse lors de l'accouchement.

Pendant une grossesse, le placenta est censé se loger dans le haut de la paroi utérine, afin de laisser toute la place à bébé de descendre vers le col de l’utérus. S’il n’est pas rare que le placenta soit positionné vers le bas en début de grossesse, ce dernier se déplace habituellement très vite pour migrer vers le fond de l’utérus. Mais chez 2% des femmes, le placenta reste dans la partie inférieure, obstruant partiellement ou totalement le col. Une anomalie appelée « placenta prævia », qui peut occasionner des problèmes pendant le troisième trimestre ainsi que pendant l’accouchement.

Causes et risques

Sa cause est parfois due à une simple anomalie lors de la formation du placenta, mais il existe différents facteurs de risques.

  • Avoir des muqueuses utérines endommagées: par de l’endométriose, des fibromes, des cicatrices résultant de curetages, etc.
  • Vivre une grossesse multiple: être enceinte de jumeaux ou de triplés.
  • Être tombée enceinte plusieurs fois ou tardivement: avoir eu plusieurs enfants, rapprochés ou pas ou vivre une grossesse après 40 ans.
  • Fumer ou consommer de la drogue
  • Avoir subi plusieurs césariennes

Un phénomène loin d’être anodin pour la santé de la mère et de l’enfant à naître. La maman risque en effet de souffrir d’anémie, de décollement placentaire ou encore d’hémorragie importante, mais également de subir un choc, principalement lors du troisième trimestre ou à l’accouchement. Chez le bébé, un ralentissement de la croissance ou une détresse fœtale peuvent être constatés dans les cas les plus sévères.

Les différents types de placenta prævia

La placenta prævia peut se présenter de trois façons différentes:

  • Le placenta prævia central: le placenta recouvre totalement l’entrée du col de l’utérus.
  • Le placenta prævia partiel: le placenta recouvre partiellement le col.
  • Le placenta prævia marginal: le placenta se niche en bordure du col.

Comment se diagnostique un placenta prævia?

Cette anomalie est généralement diagnostiquée lors de l’échographie de milieu de grossesse, vers la vingtième semaine. Lorsque le diagnostic est posé, un repos strict, voire un alitement, sera demandé à la maman, surtout en cas de saignements fréquents. Dans les cas les plus sévères, une hospitalisation sera nécessaire afin de veiller à la sécurité de la mère et de l’enfant à naître.

Les symptômes possibles

Si près de la moitié des femmes ayant eu cette anomalie n’ont déclaré aucun symptôme, il arrive que certaines souffrent de saignements importants, qui apparaissent et disparaissent dès le premier trimestre. Ils s’accompagnent dans de plus rares cas de crampes utérines.

Pas d’accouchement par voie basse

L’accouchement par voie basse est très risqué lorsqu’un placenta prævia est diagnostiqué. En effet, les contractions peuvent provoquer une importante hémorragie ainsi que des déchirures du placenta, très dangereux tant pour le bébé que pour la maman. Une césarienne est donc généralement programmée avant le terme afin d’éviter tout risque.

Vous êtes enceinte? Vous allez aimer ces articles

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.