L’insomnie chez la femme enceinte: que faire?

L'insomnie chez la femme enceinte: que faire?

Vous êtes enceinte et souffrez d’insomnie depuis peu? Les troubles du sommeil sont fréquents chez les femmes qui attendent un enfant. On vous explique les causes possibles et comment y remédier.

L’insomnie toucherait près d’une maman sur deux, selon une étude réalisée par des chercheurs espagnols (2018). Et ce, particulièrement pendant le premier et le troisième trimestre de grossesse. En cause: les changements physiques et hormonaux, mais pas seulement.

Les causes de l’insomnie chez la femme enceinte

Les hormones de grossesse sont les premières responsables de ces insomnies à répétition. Le cocktail hormonal produit par l’organisme pendant la grossesse viendrait en effet dérégler le cycle de sommeil des futures mamans. Résultat, elles ont non seulement plus de difficultés à s’endormir, mais leur sommeil est plus léger et donc moins réparateur.

Ces femmes sont également sujettes à des réveils nocturnes fréquents, qui viennent perturber la qualité du sommeil. En effet, le taux d’œstrogènes et de progestérone particulièrement élevé pendant la grossesse viendrait déséquilibrer le ratio cortisol-mélatonine, les hormones responsables de l’éveil et de l’endormissement. La sécrétion de prolactine – hormone qui aide à la production de lait maternel – semble également favoriser les réveils nocturnes.

Les autres causes d’insomnie pendant la grossesse

  • L’augmentation du volume utérin: bébé grandit chaque jour, augmentant petit à petit la place que prend l’utérus dans le corps de la maman. Ce qui peut provoquer de multiples douleurs ainsi qu’une sensation d’étouffement, en raison notamment de la compression des organes et du diaphragme.
  • Les maux de dos: le changement du centre de gravité de la femme enceinte, la prise de poids au cours de la grossesse et la place que prend le bébé sont autant de facteurs responsables de douleurs dorsales parfois importantes.
  • Les remontées acides: environ une femme sur deux serait touchée par le reflux gastro-œsophagien pendant la grossesse. Un chiffre qui passe à deux sur trois en fin de grossesse.
  • Les angoisses: beaucoup de femmes se sentent stressées quant au bon déroulement de leur grossesse, leur accouchement ou encore les premiers mois avec bébé. Si elles rencontrent des problèmes de santé, professionnels ou relationnels, ce sentiment d’anxiété peut croître. Un stress qui vient perturber la qualité du sommeil.
  • Le syndrome des jambes sans repos: une femme enceinte sur quatre serait sujette à ce trouble caractérisé par des crampes nocturnes ainsi que des mouvements incontrôlés des jambes durant la nuit.
  • Les envies de faire pipi à répétition: en fin de grossesse, la vessie est écrasée par la place que prend le bébé, venant augmenter les envies d’uriner.

Je suis enceinte et je souffre d’insomnies: que faire?

Souffrir d’insomnies peut être un supplice, en particulier pour celles qui se sentent déjà épuisées à cause de leur grossesse. Sachez une chose: la majorité des médicaments contre l’insomnie et les compléments en mélatonine sont interdits pendant la grossesse. Alors, comment retrouver un sommeil réparateur? Voici quelques pistes autorisées:

1. Prendre des compléments en magnésium

Le magnésium est connu pour favoriser la sérénité et la détente, mais aussi pour prévenir les risques de crampes musculaires. Les spécialistes recommandent donc aux femmes enceintes d’en faire une cure, surtout si elles souffrent de stress et de douleurs musculaires.

2. Pratiquer un sport doux

Enceinte ou pas, il est recommandé de pratiquer une activité sportive (pas trop intense) pour lutter contre l’insomnie. En effet, l’effort physique aide au lâcher-prise et à la décontraction. Quelle que soit l’activité choisie, elle favorise la production d’endorphines, appelée aussi “hormone du bien-être”, plusieurs heures après l’effort. Une hormone qui a des vertus apaisantes et relaxantes, mais aussi antalgiques, inhibant ainsi les douleurs physiques liées à la grossesse. Privilégiez un sport doux, tel que le yoga, la marche, la natation ou le Pilates.

3. Se faire aider par l’homéopathie

Les remèdes homéopathiques sont autorisés et même recommandés par nombre de sages-femmes. Pour un traitement, demandez conseil à un homéopathe.

4. Manger léger le soir

Pour lutter contre les remontées acides, évitez de manger trop gras et privilégiez les repas légers mais variés. Cela diminuera le reflux gastrique. Vous pouvez aussi dormir en rehaussant votre tête à l’aide d’un deuxième coussin.

Plus de conseils pour les futures mamans

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)