Peut-on manger des moules lorsqu’on est enceinte?

Peut-on manger des moules lorsqu'on est enceinte?
© Getty Images

Les moules sont particulièrement appréciées, quelle que soit la saison. Mais peut-on en manger quand on attend un bébé, ou est-ce trop risqué? On vous dit tout ce que vous devez savoir avant de vous régaler.

Les amateurs vous le diront: quand on aime les moules, peu de choses peuvent nous empêcher d’en manger une bonne casserole, accompagnée de frites. Surtout qu’elles peuvent se consommer tout au long de l’année, plus précisément de juillet à avril. Mais on a beau raffoler de ce met savoureux, n’est-il pas risqué de déguster des moules quand on attend un bébé? Rassurez-vous, nul besoin de bannir ce plat de votre menu: riches en oméga-3, en zinc, en acides gras et en iode, les moules ont de multiples bienfaits, tant pour la future maman que pour le bébé et son développement cérébral. Attention cela dit: comme pour tous les fruits de mer, les moules sont des aliments à consommer avec modération pendant la grossesse.

Manger des moules en toute sécurité pendant la grossesse: quatre conseils utiles

Si l’on suit correctement certaines règles, il n’est pas du tout contre-indiqué de manger des moules en étant enceinte. Voici quatre conseils pour se régaler sans risquer l’intoxication alimentaire.

1. S’assurer qu’elles ont été bien conservées

La première chose à laquelle il faut prêter attention quand on souhaite manger des moules est la manière dont elles ont été stockées, que l’on soit enceinte ou pas d’ailleurs: s’assurer qu’elles ont été bien conservées et que la chaîne du froid n’a pas été rompue est essentiel!

2. Passer par la case “triage”

Une fois vos moules achetées, un tri minutieux est vivement conseillé avant de pouvoir les déguster sereinement. En effet, il est important de retirer celles qui sont potentiellement mortes: celles qui sont cassées, fissurées ou ouvertes avant la cuisson sont à jeter. Même topo pour les moules qui ont une odeur anormale, et celles qui restent fermées après la cuisson: ne prenez pas de risques inutiles et ne les consommez surtout pas! Attention également aux moules qui ne se sont pas ouvertes à la cuisson, elles sont à jeter immédiatement.

3. Veiller à la cuisson des moules

L’une des conditions sine qua non pour manger des moules sans risque, c’est de veiller à ce qu’elles soient bien cuites. En effet, les moules crues ou mal cuites peuvent être remplies de toxines, et entraîner un risque non négligeable d’intoxication alimentaire dangereux pour votre santé et celle de votre bébé.

4. Les consommer avec modération

Pour n’en tirer que le bénéfice, il est important de ne pas abuser des fruits de mer et des crustacés. Les mers étant, hélas, très polluées, les moules peuvent contenir des microparticules de plastique et bien d’autres polluants dangereux pour votre enfant à naître. Alors même si vos envies de femme enceinte vous poussent à vouloir en manger matin, midi et soir, limitez votre consommation! Pas plus d’une fois par semaine maximum.

Quels sont les risques encourus?

En résumé, il existe deux conditions essentielles pour pouvoir vous délecter de moules sans aucun risque: elles doivent être fraîches et bien cuites. Contrairement aux poissons tels que le saumon, les crustacés ne sont pas éviscérés avant d’être consommés. La probabilité qu’elles soient porteuses de bactéries telles que la toxoplasmose ou encore la listériose est donc plus importante. La prudence reste donc de mise, car si chez la plupart des consommateurs, cette infection se manifeste par de la fièvre, une fatigue et un mal de tête, chez la femme enceinte, elle peut avoir de graves conséquences: mort du bébé in-utéro, accouchement prématuré ou encore déclaration de signes de détresse respiratoire après la naissance.

Plus de conseils pour les futures mamans

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)