Témoignage: “Notre mariage a été annulé à cause du coronavirus”

Témoignage: "Notre mariage a été annulé à cause du coronavirus"
© Getty Images

Presque tous les mariages prévus en 2020 ont été annulés à cause de l’épidémie. Celui d’Aurélie et Nicolas n’a pas fait exception à la règle, les recommandations gouvernementales leur semblant trop restrictives pour profiter comme il se devait de la fête.

Aurélie a 33 ans et vit le parfait amour avec Nicolas, son compagnon depuis plus de douze ans. En 2019, ils ont décidé de se marier devant leurs proches et leurs trois enfants, mais le coronavirus en a décidé autrement. Comme beaucoup de “mariés de 2020”, ils ont dû renoncer à leur projet d’engagement. Un gros pincement au cœur pour le couple qui garde malgré tout la positive attitude!

Ils ont annulé leur mariage à cause du virus

Le mariage n’était pas un objectif en soi pour le couple. Aurélie a donc été étonnée, mais ravie, par la demande en mariage de son chéri: “D’aussi loin que je me souvienne, on n’a jamais vraiment parlé de se marier, ce n’était tout simplement pas dans nos projets de vie. Mais j’avoue que lorsque Nicolas a demandé ma main à l’automne 2019, mon cœur s’est rempli de joie. Très vite, on a arrêté une date, le 18 juillet 2020, et on a commencé à organiser le grand jour. On était tellement à fond que tout ou presque était prêt en février”.

C’était sans compter sur l’épidémie de Covid-19, qui a contrecarré les plans des futurs mariés. Si au début, Aurélie et Nicolas étaient confiants, ils ont rapidement dû se rendre à l’évidence: les recommandations du Conseil national de sécurité (CNS) étaient incompatibles avec la vision qu’ils avaient du jour J. “Quand on a été confinés en mars, on s’est dit que ça allait le faire, qu’au mois de juillet, cette pandémie serait derrière nous… On a même envoyé nos faire-parts fin mai, sauf que les chiffres sont rapidement remontés et le CNS a de nouveau restreint le nombre de personnes autorisées aux fêtes de famille”.

Un mariage en petit comité? Impossible!

Les invités sont limités, mais il n’est ceci dit pas interdit de se dire “oui”. Une cérémonie en petit comité n’est pourtant pas envisageable pour Aurélie et son fiancé: “Quitte à se marier, on voulait la totale! La cérémonie laïque, inviter tous nos proches, un chouette repas et surtout, une grosse fiesta! Et puis en toute honnêteté, je n’imaginais pas dire ‘oui’ à l’homme de ma vie avec un masque. Je voulais que ce soit dingue, libre, intense, drôle, émouvant, que cette journée nous emporte, et les restrictions étaient totalement incompatibles avec cette envie”. C’est donc à contre-cœur que les amoureux ont pris la décision de se marier plus tard.

Un pincement au cœur mais le sourire

Si Aurélie et Nicolas ont eu un gros pincement au cœur de voir arriver la date du 18 juillet, ils ont décidé de voir les choses positivement et de s’organiser un week-end en amoureux pour l’occasion. “On a réservé dans un super restaurant et on a profité de cette journée à deux. À la place de sceller notre amour devant nos proches, on a profité d’un endroit magnifique en amoureux”.

Pour rattraper le temps perdu, le couple prévoit une fête encore plus folle, puisque “l’univers leur a donné une année de plus pour préparer ce mariage”.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Schyzomère (@schyzomere) on

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Plus de témoignages

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)