La cosmétique du futur: minimale, simple et naturelle

La cosmétique du futur: minimale, simple et naturelle
Getty images

Si la nécessité de se tourner vers des produits cosmétiques plus naturels ne se discute plus, il n’est pas toujours aisé de passer à l’action. Se démaquiller avec de l’huile et se masser les aisselles avec un baume déodorant à la noix de coco, sont autant de nouveaux gestes auxquels il faut s’habituer. Le Petit manuel d’usage et d’entretien de soi à l’ère de l’urgence écologique de Florence Marchal nous aide à entamer cette transition en douceur.

Avec sa couverture noire, sa mise en pages élégante et son carnet de rituels satiné, le manuel de Florence Marchal attire l’œil. Et pour cause, l’architecte aime les beaux objets, comme ceux des cosmétiques vendus en parfumerie.

Vers une post-cosmétologie?, par Florence Marchal, Espaces Regards Editions

 

Résister au marketing

Comme elle le confie dans sa préface, Florence Marchal a aussi été victime des beaux packaging et du marketing séduisant des belles crèmes. Mais petit à petit, elle a remplacé ses produits et changé ses habitudes pour adopter une cosmétique plus naturelle et plus simple. Le déclic: un séjour dans la bergerie d’une amie dans le Gard, où elle prend conscience de l’impact des produits utilisés sur l’écosystème. S’en est suivie la rencontre avec l’herboriste Louise Dimanche et Aline Assadourian, diplômée en pharmacie et créatrice de cosmétiques bio, qui ont apporté leur expertise au manuel. Depuis, l’idée de simplifier au maximum ses rituels de beauté ne quitte plus Florence Marchal. Une façon pour elle de reprendre la main sur son corps et sa santé. En cela, elle considère qu’il s’agit d’un « petit geste politique ». Mais si pour beaucoup cela paraît compliqué, l’auteure propose dans son guide les bases d’une cosmétique à base d’ingrédients naturels, pour se lancer facilement avant peut-être d’expérimenter ses propres mélanges.

Nettoyer, hydrater et boire beaucoup d’eau

Florence Marchal est architecte, adepte du design durable. Elle n’est ni dermatologue, ni chimiste, ni spécialiste de l’environnement. Si on pourrait croire qu’il se niche là un manque de crédibilité pour rédiger un manuel sur la post-cosmétique, on retrouve bien au contraire un témoignage authentique et le résultat de ses expériences avec des solutions pleines de bon sens. Car finalement, prendre soin de soi ne nécessite pas une technologie aussi pointue que les industriels veulent bien nous le faire croire. « Nettoyer, hydrater et boire de l’eau. Beaucoup d’eau ». Comme l’explique Florence à la rubrique « âge » de son lexique subjectif, voilà en quoi peut tenir la post-cosmétique (si on n’a pas d’autres problèmes de santé).

Un manuel ultra simple et pratique

Dans son lexique subjectif, Florence reprend un par un les mots du monde de la cosmétique et, au détour d’une définition, saisit l’occasion pour donner des conseils pratiques et des petites formules simples à réaliser. Au cœur du manuel, se trouve un petit carnet au papier satiné qui récapitule de manière synthétique les rituels conseillés pour le corps, le visage, les cheveux et la liste des ingrédients « quasi-indispensables » (huiles végétales, hydrolats, savons saponifiés à froid, etc.) et « presque superflus » (huiles essentielles, gel aloé véra, etc.). S’il fallait retenir un conseil de ce manuel, c’est l’importance des huiles végétales. Les bonnes graisses sont finalement aussi utiles dans l’assiette que pour notre toilette. Le gras, non seulement dissout les impuretés du maquillage, nettoie la peau (qu’est-ce que le savon, sinon du gras et un agent alcalin?) et l’hydrate. Petite astuce pour bien faire pénétrer une huile lorsqu’elle est utilisée comme hydratant: l’émulsionner en la massant sur une peau humide.

Vers une post-cosmétologie? Par Florence Marchal, Espaces Regards Editions

Vers une post-cosmétologie?, Petit manuel d’usage et d’entretien de soi à l’ère de l’urgence écologique, Florence Marchal, Espaces Regards Editions. Disponible dans certaines herboristeries, dont l’Herboristerie de Louise à Bruxelles

VOUS AIMEREZ AUSSI

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, parentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

 

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)