Cueillette et champignons: ouvrez l’œil!

Cueillette et champignons: ouvrez l'œil!

L’automne est la saison des champignons. C’est donc le moment de partir les cueillir… et l’occasion de rappeler quelques principes de précaution!

Chaque année, le centre antipoison reçoit de nombreux appels concernant des intoxications aux champignons. Voici quelques précautions à prendre pour les éviter.

Quelques précautions pour la cueillette des champignons

  • Informez vos proches avant de partir en forêt.
  • Munissez vous d’un bon guide illustré ou faites vous accompagner par un connaisseur.
  • Ramassez les champignons de taille adulte, fermes et en bon état (les champignons abîmés par le gel peuvent être indigestes).
  • Ne coupez pas, mais arrachez plutôt délicatement les champignons. La base et la forme du pied offrent des indices précieux pour les identifier en cas de doute (chez un pharmacien, par exemple).
  • Ne mettez jamais les champignons que vous venez de cueillir dans un sac en plastique (sans oxygène, ils peuvent devenir toxiques). Choisissez un panier en osier, en rotin ou en bois.
  • Examinez-les un par un: un exemplaire vénéneux suffit pour contaminer les autres.
  • Une fois rentrée, prenez le temps de trier votre panier et d’observer votre récolte.
  • Certaines espèces ne sont pas comestibles crues (les morilles par exemple). Mieux vaut toujours les cuire au moins une dizaine de minutes.
  • Enfin, en cas de doute, ne les mangez tout simplement pas!

Vous soupçonnez une intoxication?

Vous souffrez de nausées, diarrhées et/ou douleurs abdominales après avoir mangé des champignons? Ne buvez rien et gardez les restes du repas ou les vomissures en attendant le médecin. Appelez gratuitement au 070 245 245. Un médecin vous répondra 24h sur 24.

Ceci pourrait aussi vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardinmaisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)