9 balades pour profiter de l’été indien

9 balades pour profiter de l'été indien
© Getty Images

Jaune, orange, rouge… Les couleurs de l’automne invitent à se ressourcer dans nos bois, faire de jolies photos, cueillir des champignons et s’offrir une pause gourmande. Sortez vos bottes et faites-vous du bien!

1. Xhoffraix

Au pied des Fagnes

En seulement quelques centaines de mètres, nous voilà dans les Fagnes. C’est dans cette lande tourbeuse que le Trôs-Marets prend sa source avant de devenir torrent. Nous le suivons, délaissant le paysage fagnard pour traverser une forêt sombre où subsistent les « Six Hêtres », où les bergers venaient se reposer avec leurs moutons. L’émerveillement est toujours au rendez-vous lorsque nous entrons dans la zone humide des Chôdires, couverte de bouleaux, d’aulnes et de trembles. Plus loin, le Trôs-Marets dévale à nouveau à nos côtés, bouillonnant d’écume et révélant l’aspect sauvage de cette magnifique randonnée.

Carnet de route

  • Départ de la balade: en venant de Hockai (E 42, sortie 10), garez-vous au croisement avec la nationale des Fagnes (N68). Marchez 200m en direction de Hockai, et suivez le sentier à droite.
  • Balisage: on suit le tout nouveau balisage rectangle vert et logo couleuvre (l’ancien est toujours marqué par des croix jaunes).
  • Difficulté: une longue balade de 15 km, réservée aux bons marcheurs!
  • Une petite faim? La taverne Chez Remy vous propose des petits plats sans chichis comme on les aime: croque-monsieur, gaufres, assiette campagnarde, boulettes sauce chasseur, bières spéciales… (Ruelle Adam 1, Xhoffraix – Malmedy).

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Isabelle Piron (@isabelle.piron) le

2. Nassogne

À l’orée de la forêt de Saint-Hubert

Un joli chemin nous conduit vers une plaine d’altitude d’où l’on découvre un magnifique paysage vers Forrières et la Famenne. Nous rejoignons ensuite Masbourg, petit village lové au pied de la Masblette, un ruisseau qui sillonne la grande forêt de Saint- Hubert. Le sentier est des plus agréables, et sous les grands arbres, nos pas se mêlent aux traces des animaux. C’est d’ailleurs sans surprise que nous croisons une harde peu effarouchée du côté de Gros-Fays. Les derniers kilomètres de l’itinéraire nous entraînent doucement vers l’orée de la forêt, avant de rejoindre Nassogne.

Carnet de route

  • Départ de la balade: face à la maison communale de Nassogne, où l’on trouve le panneau des balades balisées.
  • Balisage: on suit les croix jaunes, la promenade de la Masblette (NG 21).
  • Difficulté: une balade de 10 km, dotée de quelques sentiers ravinés et d’un dénivelé conséquent.
  • Une petite faim? Avant de partir en randonnée, ne manquez pas de faire un saut à la boucherie artisanale Magerotte spécialisée dans le porc des prairies d’Ardenne. Une baguette accompagnera votre belle noix de jambon pour un pique-nique improvisé.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Gwen Schenkel (@gwens_hiking) le

3. Mirwart

Un village dans les bois

Mirwart est comme un îlot au cœur d’une des plus vastes forêts du pays, celle de Saint-Hubert. À peine avons-nous quitté le village que la canopée nous enveloppe de ses couleurs jaunes et rouges. La balade est particulièrement belle en cette saison, grâce aux feuillus qui occupent une partie de la forêt. Longeant le lieu-dit la Haye Madame, l’itinéraire grimpe sérieusement pour rejoindre le col du Trou du Bois, à 420 mètres d’altitude. La descente permet ensuite de rejoindre la Lhomme dont les eaux claires et poissonneuses attirent les passionnés de pêche à la truite.

Carnet de route

  • Départ de la balade: l’itinéraire débute en amont de l’église. On emprunte la première route à droite avant de rapidement pénétrer dans la forêt.
  • Balisage: on suit les balises losange rouge, balade 30.
  • Difficulté: une balade de 9 km, sans trop de difficultés. L’itinéraire le long du Parfond Ri est agréable même s’il vous faudra grimper en continu.
  • Une petite faim? Les Gamines à Poix-Saint-Hubert propose une table garnie par les producteurs locaux avec notamment les viandes des artisans-bouchers tournées à la rôtissoire et des charcuteries 100% ardennaises.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Fabrice Dubois (@instafa) le

4. Villers-la-Ville

Autour de l’abbaye

Il fut un temps où la forêt aux alentours de l’abbaye de Villers-la-Ville était le prolongement naturel de celle de Soignes. Aux 15 et 16e siècles, son défrichement l’a considérablement morcelée. Mais – belle surprise – cette balade au départ de l’abbaye passe par des bois qui n’ont rien perdu de leur majesté. La nature y est riche avec des vallons succédant aux étangs. L’itinéraire se poursuit vers les villages paisibles de La Roche et de Tangissart. Après une descente, nous rejoignons un ruisseau que le castor n’a pas hésité à transformer en petite mangrove. Grande futaie, prairies pâturées, zones humides, vue sur les ruines de l’abbaye cistercienne, décidément la variété de cette balade est étonnante.

Carnet de route

  • Départ de la balade: depuis le Syndicat d’Initiative, on passe sous la ligne de chemin de fer avant de grimper sur la route pavée.
  • Balisage: on suit les balises rectangles jaunes.
  • Difficulté: 9,5 km pour cette promenade essentiellement forestière, avec quelques petites côtes au programme.
  • Une petite faim? Le Chalet de la Forêt est une véritable institution pour les randonneurs et visiteurs de l’abbaye. On y déguste des plats de brasserie, pâtes, salades, boulettes, planches de fromages, tapas…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par WILD NATURE (@wildnaturedeco) le

5. Resteigne

Le long de la Lesse

La Lesse sera notre fil d’Ariane pour pénétrer dans la réserve naturelle d’Ellinchamps riche en feuillus: érablière de ravin, aulnaie-frênaie alluviale et hêtraie calcicole. En contrebas, la rivière bondissante offre un joli jeu de lumière à travers les magnifiques fûts des hêtres. Nous arrivons à Belvaux, charmant village baigné par la rivière. Le retour s’effectuera via une petite route champêtre avec un crochet vers l’ermitage, dans le bois de Niau. De ce site bâti au 18e siècle par l’ermite Edmond d’Hoffschmidt, fils du châtelain de Resteigne, il ne reste que les ruines. Le temps d’une petite halte, on imagine le lieu – sans arbres à l’époque – qui se prêtait particulièrement bien à la méditation.

Carnet de route

  • Départ de la balade: en face du château de Resteigne, on emprunte le chemin longeant la Lesse et l’ancienne carrière.
  • Balisage: on suit les balises aux croix vertes.
  • Difficulté: 6,8 km au lieu des 5,3 km référencé sur le panneau de départ. Une belle promenade sans grande difficulté avec cependant une côte sur la route du retour.
  • Une petite faim? Lesse Capade est un restaurant apprécié par les locaux (gage de qualité) et à l’atmosphère apaisante en bord de Lesse. Le chef privilégie les produits de saison et de la région. Ses desserts maison, ses terrines et sa légendaire côte à l’os « sauce béarnaise » font l’unanimité. Et si vous êtes amateur de gibier, vous serez comblé.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Inès Thai (@ines_tha1) le

6. Rocherath

Dans la forêt secrète

Dans le Hasselpath, la plaine de Bullange se divise en vallons perdus dont l’accès semble gardé secret. Pour rejoindre la vallée classée réserve naturelle, le chemin zigzague entre les sapins et les hêtres, nous menant aux confins du pays, à la frontière de l’Allemagne. Caché des regards, le vallon faisait la joie des contrebandiers d’alors… Le pont Johnny Nysten rappelle le sort de ce soldat d’occupation qui, peu après la guerre, aidait la population allemande par de menues contrebandes. Près de l’arrivée, nous longeons les lieux où s’affrontèrent jeunes Américains et Allemands et dont un mémorial rappelle le sacrifice.

Carnet de route

  • Départ de la balade: on suit la route (N 658) depuis Rocherath (commune de Bullange), direction Elsenborn. On tourne à droite, vers le parking Hasselpath.
  • Balisage: croix verte ou le tout nouveau réseau de points-noeuds: 31, 38, 43, 32, 33 et 31.
  • Difficulté: une balade de 7,5 km, sans difficultés particulières.
  • Une petite faim? À l’hôtel-restaurant Drosson à Wirtzfeld, vous pourrez déguster, entre autres, de bonnes truites meunières ou une gaufre chantilly.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par lOttE (@lotte_geypens) le

7. Rodt

Bienvenue dans le grand vert

Dès les premiers mètres, les différentes essences d’arbres de l’une des plus grandes forêts de Belgique nous enveloppent. Cette atmosphère sereine nous accompagnera jusqu’au musée Schieferstollen. Ce dernier nous rappelle l’exploitation de l’ardoise, ces plaques de schiste qui ont couvert durant des siècles les toits et les murs des maisons. De la mine, l’itinéraire descend un peu avant de nous offrir un beau panorama sur le village de Recht. Les derniers kilomètres de l’itinéraire longent une belle clairière avant de rejoindre le musée de la bière.

Carnet de route

  • Départ de la balade: au musée de la bière (Tomberg, Rodt 77 à 4780 Saint-Vith), on prend le départ du chemin didactique de l’arboretum (panneau de départ). L’adresse est située sur la nationale 675 reliant Saint-Vith à Vielsalm (sortie 14 de l’E 42).
  • Balisage: on suit les losanges rouges ou les points-nœuds: 38, 29, 68, 49, 80, 19, 36, 69, 50, 9, 16, 94, 93 et 38.
  • Difficulté: une agréable balade de 12,8 km, sans grande difficulté au cœur de l’immense forêt de Recht.
  • Une petite faim? La Ski Hütte fait office de petit resto et d’un sympa petit musée de la bière.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Manuel Posch (@m.p.ics) le

8. Dochamps

À deux pas du Parc Chlorophylle

Au départ de Dochamps, le chemin rejoint rapidement la forêt. Plus loin, nous atteignons le Parc Chlorophylle. Unique en son genre, il invite à découvrir le monde de la forêt de manière originale. La descente vers l’Aisne nous rappelle que nous sommes au cœur d’une région extrêmement boisée. Plus loin, la ligne de crêtes permet d’observer le panorama vers Freyneux et Odeigne. À Betaumont, l’itinéraire effectue une dernière boucle. Dans le fond du vallon, c’est toujours avec ce même sentiment de vraie déconnexion que nous traversons le gué de l’Aisne, proche de l’ancien chemin de fer. Une dernière ascension nous ramène vers le village.

Carnet de route

  • Départ de la balade: à hauteur de l’église de Dochamps où se situe le panneau de la balade.
  • Balisage: on suit les balises croix bleues.
  • Difficulté: 13 km pour ce parcours exigeant à travers la forêt.
  • Une petite faim? La Brasserie de l’Amitié (taverne du Parc Chlorophylle) est idéale pour les familles (hamburgers maison, planche ardennaise, fromages, crêpes, pâtes, sandwicherie, etc.). Ici, on se restaure en forêt et on profite d’une aire de jeux pour les kids. Les pique-niques sont autorisés avec consommation. Ouvert jusqu’à 17h (0485 52 89 58).

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Ilse Coene (@ilse_coene) le

9. Botassart

Face au Tombeau du Géant

Le Tombeau du Géant a inspiré de nombreux paysagistes. Du panorama de Botassart, la limpidité du ciel azur nous permet d’observer le magnifique méandre de la Semois et toute l’étendue forestière le ceinturant. Au départ du point de vue, le sentier traverse une végétation rabougrie et rejoint les rives de la rivière, encore plus belles en ce jour d’automne. Au retour, nous sillonnons le vallon du Grand Ruisseau, clôturant ce grand classique.

Carnet de route

  • Départ de la balade: depuis le panorama du Tombeau du Géant, au bout du village.
  • Balisage: on suit les rectangles rouges de la balade n°5.
  • Difficulté: 4,5 km. Le sentier descend abruptement vers la Semois avec un retour un peu plus physique via le vallon du Grand Ruisseau.
  • Une petite faim? Le Relais du Géant est idéalement situé, à quelques encablures du panorama. Petite ou grande restauration (viandes, poissons, volailles), vous aurez l’embarras du choix. (Rue de Châteaumont 16, 6833 Bouillon, 061 46 67 41)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par FLORENCE (@bflorence_) le

Texte: Pierre Pauquay/Coordination: Catherine Pirlot

Vous voulez faire une chouette balade?

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin, maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)