Jardin: les travaux de fin d’été

Jardin: les travaux de fin d'été
Getty images

Que faire si les plantes du jardin ont souffert de la chaleur et de la sécheresse en votre absence? La parole est aux experts!

Tonte de la pelouse, taille des rosiers, arrosage… Voilà comment sauver votre jardin au retour de vos congés d’été.

Une tonte haute de la pelouse

Pour remédier au problème d’une pelouse qui a souffert de la sécheresse, tondez-la tout en veillant à prendre certaines précautions. Paul-Émile Lambrechts (gazon Devillers) explique: « Pour éviter de stresser le gazon, il ne faut jamais couper plus d’un tiers de sa hauteur à la fois. Quelques jours plus tard, on peut recommencer à tondre un tiers de la nouvelle hauteur et ainsi de suite jusqu’à en arriver à 6 cm (pas moins, surtout quand il fait chaud) ».

Un seul gros arrosage

Si vous disposez de réserves d’eau de pluie, profitez-en pour bien irriguer le sol. Comme tous les végétaux du jardin, l’herbe profitera toujours mieux d’un seul gros arrosage en profondeur plutôt que de plusieurs petits en surface. La fin du mois d’août est aussi une des meilleures périodes pour scarifier la pelouse (retirer les herbes mortes, le feutre, la mousse, etc.). Après le passage du scarificateur, il faudra réensemencer pour combler les espaces mis à nu par l’opération.

Eau et engrais pour les jardinières de plantes annuelles

Frédéric Gabriel, pépiniériste, est catégorique: « Il n’y a pas 36 solutions; il faut enlever toutes les fleurs et tiges mortes ou défraîchies, puis arroser en attendant les dernières floraisons. Après un ou deux jours d’arrosage à l’eau claire, je conseille d’appliquer de l’engrais pour plantes annuelles. Car à ce stade de la saison, le terreau doit être épuisé. Cet apport va permettre d’avoir des fleurs le plus longtemps possible ».

Taille et eau pour les arbustes

Benoît Choteau, spécialistes des érables, prunus et autres arbustes, explique: « Quand l’arbuste est très mal en point, il faut enlever toutes les feuilles restantes et rabattre la plante de moitié (on commence par enlever le bois mort). Ensuite on l’arrose beaucoup. On sera évidemment plus vite confronté à ce genre de problème avec des arbustes en pot mal arrosés qu’avec des arbustes de pleine terre… Ceci dit, avant de se lancer dans des tailles très sévères avec des arbustes comme les érables, il vaut toujours mieux demander conseil à son pépiniériste ».

Une bonne taille des rosiers

Dès votre retour, taillez les fleurs fanées, les bois morts et les parties malades. Comme pour les vivaces, les arrosages ne sont pas nécessaires chez les rosiers bien implantés. Monique Ghiot et Bruno Stegen (pépinière Bruno Parterre) complètent: « Il ne faut cependant pas hésiter à apporter deux gros arrosages de 10 litres par semaine aux rosiers fraîchement repiqués. Dans ce cas l’eau descend dans le sol et attire les racines vers le bas. C’est mieux qu’un petit arrosage journalier avec de l’eau qui reste en surface. Il faut aussi biner, voire pailler (avec du compost), pour garder l’humidité plus longtemps. Un éventuel apport d’engrais doit toujours être réalisé sur sol mouillé ».

Nettoyage et binage au potager

Généralement, les plantes du potager n’apprécient pas non plus la sécheresse. Le stress hydrique les incite souvent à vouloir se reproduire en développant rapidement des fleurs puis des graines au détriment de la production de légumes. Dans ce cas, il n’y a que deux solutions: arracher ou attendre la récolte des graines (par vous-même ou par les oiseaux). Anne Warnotte, maraîchère bio: « L’arrosage goutte à goutte et le paillage m’évitent ce genre de problème. Sinon, il faudra d’abord éliminer les feuilles et plantes mortes. Il ne faut pas se précipiter pour arroser ce qui se porte bien: il n’est pas bon de perturber une plante qui s’est adaptée. Pour le reste, je conseille des binages et des arrosages tard en soirée pour éviter des chocs thermiques ».

Une bonne coupe pour les vivaces

Même si vos plantes ont l’air mal en point, il est possible de sauver beaucoup plus de végétaux qu’on ne le pense, surtout parmi les plantes vivaces. Frédéric Gabriel, spécialiste des vivaces, en est convaincu: « Avec les vivaces, si vous taillez tout jusqu’à la base de la plante, en principe, tout revient… ». Si on peut couper complètement les vivaces en touffes (géraniums, potentilles, violettes…), on coupera de moitié les branches des vivaces à tiges (flox, asters, chrysanthèmes, helenium…). L’idéal est de réaliser ces tailles dès le début du mois de juillet, au fur et à mesure que les fleurs fanent de façon à étaler les repousses et à éviter de faire de gros trous dans les massifs.

Plus d’attention pour les plantes repiquées

Frédéric Gabriel estime qu’il est rare que les vivaces de pleine terre doivent être arrosées, sauf si elles viennent juste d’être repiquées: « Une plante en place depuis deux ans ou plus ne doit, en principe, plus avoir besoin d’arrosage… Une plante plus jeune a moins de racines profondes et sera plus vite assoiffée puisqu’elle ne pourra pas puiser l’humidité très bas. Donc, il faut prioritairement s’occuper des plantes fraîchement repiquées. Mais il faut savoir que quand on commence à arroser, on habitue la plante et il faut continuer à le faire régulièrement (1 jour sur 2) jusqu’aux prochaines pluies ». Au contraire, sans arrosage, la plante met des moyens de résistance en œuvre…

1 Arrosage

En cas de sécheresse, 2 gros arrosages de 10 litres sont nécessaires chaque semaine aux rosiers fraîchement repiqués.

2 Binage

Tailler les fleurs fanées et le bois mort est une règle de base pour éviter des pertes d’énergie aux plantes. Selon le vieil adage, un binage vaut deux arrosages.

3 Plantes vivaces

Les plantes vivaces bien installées ne nécessitent généralement aucun arrosage car leurs longues racines puisent l’eau en profondeur.

4 Pelouse

Une pelouse qui souffre de la sécheresse développe des épis blanc-jaune et le tapis végétal uniforme se transforme en petits îlots d’herbes.

Texte: Benoît Huc

Plus d’articles jardin? Ceci pourrait aussi vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardinmaisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)