Jardin: comment récolter l’eau de pluie pour bien arroser son jardin?

Jardin: comment récolter l'eau de pluie pour bien arroser son jardin?
Getty images

La pluie est un don du ciel, les jardiniers ne diront pas le contraire. On en récolte donc un max, puis on la conserve et on l’utilise au mieux pour en faire profiter fleurs et légumes tout l’été. Voici les astuces pour un jardin bien irrigué tout l’été!

En période de chaleur, il faut savoir être malin pour bien utiliser l’eau! On vous explique comment créer les conditions favorables dans votre jardin pour récupérer l’eau de pluie et comment bien l’utiliser ensuite. À vos arrosoirs!

Comment récupérer l’eau de la pluie?

1. Récoltez de l’eau de pluie sur le toit

Saviez-vous qu’en moyenne, en Belgique, un mètre carré de toiture permet de récolter plus de 900 litres d’eau de pluie par an? Si les nouvelles constructions sont d’office dotées d’une citerne et d’un système pour récolter les eaux de pluie, rien ne vous empêche, si vous en avez la possibilité, d’en installer près d’une maison ancienne.

2. Limitez les surfaces pavées

Le plus grand réservoir d’eau, c’est votre jardin. Laissez le sol absorber un maximum d’eau de pluie en limitant la surface pavée. Privilégiez le gravier pour la terrasse, des copeaux ou des écorces pour vos sentiers, des dalles alvéolées ou engazonnées pour vos allées et parkings.

3. Saupoudrez de compost

Chaque années, saupoudrez deux à trois centimètres de compost sur toute la surface du jardin: un sol riche en matières organiques a besoin de moins d’eau.

4. Créez des couvertures végétales

Le moyen le plus efficace pour lutter contre l’évaporation? Un jardin en couches, façon lasagne. Le sol qui se trouve sous une couverture végétale reste frais et humide plus longtemps. Exemple: un arbre sous lequel poussent des arbustes eux-mêmes placés au dessus d’un parterre de bulbes et de vivaces pour mi-ombre.

5. Recouvrez le sol

La terre nue se dessèche rapidement. Pour que le sol garde l’eau de pluie, couvrez tous les endroits dénudés de votre jardin avec du compost, des feuilles, du paillis, des copeaux, de l’herbe de tonte… Plus la couche est épaisse (au moins 10cm), plus c’est efficace. Si vous achetez des écorces, préférez de très petits morceaux, ils conservent davantage l’humidité.

6. Testez un jardin sans arrosage

Avez-vous déjà pensé à créer un jardin sec, donc économe en eau, où pousseraient stipe plumeuse (Stipa pennata), verveine officinale, ou euphorbe? Optez pour un jardin de gravier, avec des plantes méditerranéennes comme la lavande ou le romarin, qu’il ne faut pas arroser, même par sécheresse.

7. Creusez une cuvette autour d’un arbre planté

Vous venez de planter un arbre ou un arbuste? Creusez une cuvette d’au moins 50cm de diamètre et 5cm de profondeur autour de lui: elle gardera l’eau de pluie ou l’eau des arrosages.

8. Prévoyez une cuvette pour un jardin de pluie

Les jardins de pluie sont des cuvettes peu profondes, terrassées ou naturelles. Leur rôle est de retenir l’eau de ruissellement lors de fortes pluies jusqu’à son infiltration complète. Dans une pelouse ou un coin de potager, ces cuvettes seront quasi invisibles.

Comment bien utiliser l’eau dans son jardin?

1. Arrêtez de tondre avant toute chose

Arroser la pelouse en période de sécheresse, quel gaspillage! Gardez l’eau pour le jardin fleuri et le potager. Arrêtez plutôt de tondre et attendez la prochaine pluie. L’herbe est résistante et repoussera par la suite. En revanche, un arbre récemment planté ne survivra pas à un été sec sans arrosages.

2. Prévoyez deux seaux d’eau par mètre carré

Dans une année normale, il pleut en moyenne 925 litres d’eau par m2 en Belgique. Votre jardin reçoit environ 20 litres par m2 par semaine, quantité nécessaire pour que fleurs et légumes poussent correctement. Par temps sec, vous devrez donc leur donner l’équivalent de deux seaux par m2 et par semaine.

3. Arrosez avant de planter

Allez-vous semer ou planter? Commencez par verser de l’eau en quantité dans le trou de plantation. Cette opération est aussi importante que l’arrosage après la plantation. Et elle est nettement plus économique: les racines sont directement abreuvées, et il n’y a pas d’évaporation de l’eau.

4. Arrosez le potager

Utilisez le goulot pour les plants de légumes, les vivaces, les jardinières, les arbustes… Visez le pied de la plante: l’eau ne doit pas ruisseler et ne pas toucher les feuilles. Utilisez la pomme pour les semis de légumes et de fleurs annuelles.

Quatre astuces pour un arrosage plus efficace

  • Préférez un arrosage copieux à de nombreux petits apports d’eau: sinon vos plantes deviendront plus paresseuses mais aussi moins résistantes.
  • Arrosez le soir, la plus grande partie de l’eau aura été absorbée par la terre avant le lever du soleil.
  • Procédez en deux fois: arrosez une première fois, laissez l’eau s’infiltrer dans la terre, puis faites un second passage.
  • Gardez le feuillage au sec: quand les feuilles sont mouillées le soir, les plantes sont plus sensibles aux maladies; mouillées la journée, elles peuvent brûler au soleil.

Texte: Laurence Machiels

Plus d’astuces arrosage? Ceci pourrait aussi vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardinmaisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)