5 raisons de faire un massif de vivaces

5 raisons de faire un massif de vivaces

Très décoratives et demandant peu d’entretien, les vivaces rencontrent un gros regain d’intérêt. Voici 5 bonnes raisons d’opter pour les vivaces. Plantez-les idéalement en automne.

Les atouts des vivaces au jardin ou dans les jardinières?

  1. Les vivaces demandent peu de travail, puisqu’on ne doit pas les enlever et en replanter chaque année.
  2. Elles existent elles aussi dans une multitude de couleurs (pastel, vives, flamboyantes…), de ports (rampant, droit, buissonant, touffu…), de hauteurs, qui les rend aptes à magnifier n’importe quel espace: massifs, bordure, bacs, jardinières, rocaille, mur…. Et à y jouer n’importe quel rôle: amener de la verticalité ou du volume, tapisser…
  3. Alors que, dans les annuelles, les fleurs sont ultra-dominantes, dans les vivaces, le feuillage occupe presque autant la vue que les fleurs. Ce qui donne à la plupart des vivaces un look plus sauvageon, aéré, naturel.
  4. Elles se multiplient facilement par division des touffes en automne ou au printemps.
  5. Elles se plient avec autant d’efficacité à des mises en scène de type contemporain que de style romantique.

Bon à savoir pour la plantation

Quand? La plupart se vendent en conteneurs, ce qui permet de les planter avec leur motte, donc un peu n’importe quand. Mais, idéalement, elles se plantent en automne.

Comment? Trempez la motte avant de planter. Améliorez le trou de plantation avec du compost ou du terreau et une poignée d’engrais organique. Démêlez légèrement le chignon de la racine et plantez. Et n’oubliez pas d’arroser généreusement durant la première année. Une fois qu’elle est bien enracinées, l’arrosage est moins crucial. On les plante par groupes de 3 à 5 plants minimum 

Comment les disposer?

Pour un tableau réussi, choisissez chaque vivace avec minutie, en fonction de sa hauteur, de la texture de son feuillage, de la couleur de ses fleurs. Essayez d’avoir un fil rouge pour que votre mixed-border ne ressemble pas à un joli « foutoir ».

  • Décidez d’un choix de tons: pas trop pour ne faire bigarré.
  • Pensez à différents volumes et hauteurs pour le structurer: en principe, les petits devant et les grands derrière ou au milieu. Mais n’hésitez pas à sortir des sentiers battus: au jardin, rien n’est jamais définitif. C’est une composition d’artiste permanente. Si elle ne vous plaît pas là où elle est, il suffit de la déplacer l’année suivante…
  • Pensez aux périodes de floraison pour avoir des fleurs à tout moment.

Astuce

Les vivaces ont parfois des moments plus « creux ». N’hésitez pas à planter quelques bulbes qui égaieront le début du printemps ou la fin de l’été ou à boucher de temps un trou de plantation disgracieux avec une fleur annuelle.

Bon plan pour l’hiver

Elles résistent au froid, mais à des degrés variables. Si vous les avez taillées, paillez-les d’une bonne couche de feuilles mortes ou de mulch qui les protégera et se transformera en humus au printemps. Si vous craignez ne plus pouvoir les localiser, piquez une étiquette ou tout autre point de repère.

 

Vidéo: comment créer un joli massif de vivaces

Ceci pourrait aussi vous intéresser

 

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)