10 fleurs géniales pour l’été

10 fleurs géniales pour l'été
Instagram: @moonray17

L’été approche. Vous pensez avoir pris du retard dans vos plantations pour que votre jardin soit fleuri cet été? Pas de panique! Voici 10 plantes vivaces faciles à entretenir, dont les floraisons vous réjouiront dès cette année. À une seule condition: plantez-les maintenant!

1. Généreuse hémérocalle

  • Portrait: on surnomme l’hémérocalle (Hemerocallis) « lis d’un jour » en raison du caractère éphémère de ses grosses fleurs jaunes ou oranges, reconnaissables à leur forme de trompette, caractéristique. De nouvelles fleurs succèdent tout au long de la saison à celles qui se fanent.
  • Les bons gestes: peu exigeante et très robuste, l’hémérocalle ne demande quasiment aucun soin. Une position bien ensoleillée et un sol riche et frais lui suffisent. Pour garnir un mètre carré, plantez environ 6 pieds dans un sol riche et frais.
  • Bon à savoir: elle fleurira dès la première année et sera encore plus belle 2 ou 3 ans après la plantation.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Karin Maria Scherer (@karinmscherer) le

2. Solaire anthémis

  • Portrait: avec ses allures guillerettes de pâquerette et ses multiples couleurs selon les variétés, l’anthémis met de la joie au jardin du printemps à l’automne. Elle appartient à la même famille que les asters.
  • Les bons gestes: légèrement frileuse, elle doit être plantée au soleil et à l’abri du vent. Offrez-lui un sol riche et bien drainé, car ses racines n’apprécient pas l’eau stagnante. Donnez une forme arrondie à sa touffe au début du printemps, en la taillant légèrement.
  • Bon à savoir: l’anthémis craint le froid. Pour la conserver d’une année à l’autre, préférez la cultiver en pots: non seulement cela lui convient très bien, mais cela vous permettra de rentrer les plantes à l’abri pour l’hiver. Stockez-la dans un lieu sec et frais mais hors gel.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Anna Niemywska (@anna.niemywska) le

3. Ravissante scabieuse de Macédoine

  • Portrait: grâce à sa croissance rapide, la petite scabieuse de Macédoine (Knautia macedonica) forme une jolie touffe dès l’année de la plantation. Ses fleurs rouges globuleuses, perchées sur de fines tiges souples, dansent de façon élégante dans le vent. Dotée d’un feuillage persistant, elle a aussi l’avantage de résister au gel jusqu’à -15 °C au moins.
  • Les bons gestes: on peut la planter au soleil ou à la mi-ombre, à condition de lui offrir un sol léger, bien drainé, légèrement calcaire. Lorsqu’elle est bien enracinée, elle devient résistante à la sécheresse.
  • Bon à savoir: la scabieuse de Macédoine se ressème spontanément. Laissez-la faire et si elle se plaît à l’emplacement que vous lui avez offert, elle y formera rapidement un beau massif.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Mariann Svingen (@mariannsvingen) le

4. Elégant cœur de Marie

  • Portrait: avec ses longues tiges formant des cascades de fleurs roses en forme de cœur, le cœur de Marie (Dicentra spectabilis) est un classique des jardins anglais et des jardins de campagne d’autrefois.
  • Les bons gestes: on peut la planter au printemps à condition d’attendre que les « Saints de glace » (derniers gels nocturnes, à la mi-mai) soient passés. Choisissez un emplacement légèrement ombragé, à l’abri des vents frais. Il lui faut un sol riche et bien drainé. Les soins sont ensuite limités. Pensez juste à arroser régulièrement la première année, et en cas de sécheresse les années suivantes. Un paillage du pied vous permettra de garder le sol frais en été et d’empêcher le gel des racines en hiver.
  • Bon à savoir: le cœur de Marie est toxique! Manipulez la plante avec des gants pour éviter tout risque d’irritation de la peau.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Camille L’Emeillat (@petalschild) le

5. Joyeux rudbéckia

  • Portrait: sorte de grosse marguerite jaune à cœur noir, le rudbéckia offre de magnifiques contrastes aux massifs de fleurs. C’est aussi une très bonne fleur à couper, pour garnir les bouquets.
  • Les bons gestes: rustique, le rudbéckia se satisfait d’un sol quelconque, voire même sec, à condition de bénéficier d’une bonne exposition au soleil.
  • Bon à savoir: la souche des rudbéckias résiste bien à l’hiver, si le sol est bien drainé et qu’un bon paillis protège le pied. La plante a aussi tendance à se ressemer spontanément.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par yangheejung (@yangheejung_a) le

6. Bucolique achillée millefeuille

  • Portrait: l’achillée millefeuille (Achillea millefolium) est une herbacée vivace que l’on croise facilement sur les bords de route. Ses fleurs blanches, roses ou pourpres, sont rassemblées en corymbes odorants.
  • Les bons gestes: plantez-la en plein soleil, dans un sol légèrement acide. Une situation légèrement ombragée peut aussi lui convenir mais elle y fleurira sans doute de façon moins abondante. L’achillée, plante peu exigeante, a l’habitude ensuite de se débrouiller seule.
  • Bon à savoir: si vous coupez ses tiges au plus court en fin de saison, la touffe se regarnira à foison au printemps suivant.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Pauline le hobbit (@pauguilbo) le

7. Vigoureux géranium

  • Portrait: ne confondez pas le vrai géranium vivace (Geranium) avec le géranium traditionnel des jardinières, qui est quant à lui un Pelargonium. Il existe plus de 300 espèces et de 1000 variétés de géraniums vivaces, des plus compacts aux plus étalés, avec des pétales blancs, roses, pourpres ou bleus, et un feuillage décoratif mais aussi souvent aromatique.
  • Les bons gestes: plantez-le à la mi-ombre dans une terre relativement compacte et riche. La culture en bac peut lui convenir: offrez-lui alors un mélange de terreau, de terre de jardin légère et de sable grossier.
  • Bon à savoir: en fin d’automne, rabattez les plants au ras du sol, sauf s’il s’agit d’une variété à feuillage persistant.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Promesse de Fleurs (@promessedefleurs) le

8. Lumineux coréopsis

  • Portrait: ces fleurs d’apparence proche des marguerites offrent une longue floraison jaune d’or rehaussée par un cœur pourpre. Les coréopsis peuvent aussi bien être cultivés en massif qu’en bac.
  • Les bons gestes: très facile d’entretien, le coréopsis demande peu de soins après sa plantation. Si vous le plantez au printemps, évitez les derniers gels ou les périodes de fortes chaleurs. Tous les types de sols lui conviennent, mais il appréciera que vous y apportiez un peu de terreau. Il s’épanouit merveilleusement en plein soleil et s’étend d’année en année grâce à ses semis spontanés.
  • Bon à savoir: il peut être utile d’offrir un tuteur aux plus grandes tiges pour éviter qu’elles plient sous le vent.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par 신짱아 🌸 (@sin_jjanga) le

9. Aérien gaura

  • Portrait: avec ses longues et fines tiges garnies de petites fleurs rose pastel en étoile, le gaura (Gaura lindheimeri) apporte douceur et légèreté dans les massifs.
  • Les bons gestes: le gaura ne craint ni le plein soleil ni la sécheresse. Pas besoin de l’arroser! Réservez-lui tout de même un sol riche et bien drainé. On peut planter et diviser les variétés vivaces de cette plante au printemps.
  • Bon à savoir: tous les gauras ne sont pas vivaces. Certains sont des plantes annuelles ou bisannuelles. Toutes les espèces se ressèment néanmoins à profusion, de sorte que les massifs s’étendent et se perpétuent facilement lorsqu’ils se plaisent à l’endroit qu’on leur a offert.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Kruno The Gardener (@kruno_der_gaertner) le

10. Mellifère verveine de Buenos Aires

  • Portrait: plante de prairie en Amérique du Sud dont elle est originaire, la verveine de Buenos Aires (Verbena bonariensis) apporte de la légèreté dans les massifs. La couleur lilas de se fleurs attire de nombreux papillons et autres insectes pollinisateurs. Ses touffes de tiges rigides peuvent atteindre près de 2 mètres de haut.
  • Les bons gestes: plantez la verveine en plein soleil dans un sol bien drainé, frais et pas trop riche. Si la terre est un peu trop lourde, allégez-la en y ajoutant un peu de sable et de compost. Attendez pour l’installer que les dernières gelées de printemps soient passées.
  • Bon à savoir: si la verveine de Buenos Aires peut supporter de faibles gelées, mieux vaut toutefois la préserver du froid. Paillez son pied en hiver ou cultivez-la en pot pour pouvoir l’abriter en hiver. Dans ce cas, veillez à ce que le fond du pot soit bien percé, pour permettre l’évacuation des excès d’eau, car la verveine craint aussi l’humidité stagnante.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Garden_Fairy (@anya_thegarden_fairy) le

Comment garder des vivaces bien fleuries?

• Pour profiter de belles floraisons tout au long de la saison, supprimez les fleurs fanées au fur et à mesure: vous encouragerez ainsi l’apparition de nouvelles fleurs.

• Au bout de quelques années, divisez les souches des vivaces d’un coup de bêche pour multiplier les plants et rajeunir les pieds.

Vous aimez jardiner? Ces articles pourraient vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardinmaisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)