Les Saints de Glace, une légende pour les jardiniers

Les Saints de Glace, une légende pour les jardiniers
Getty images

Les Saints de Glace sont trois jours au mois de mai, les 11, 12 et 13, durant lesquels sont censés se dérouler les dernières gelées du printemps. Une croyance populaire, qui aide surtout les jardiniers à situer le bon moment pour faire leurs plantations.

Cette année, le printemps frileux donnerait presque raison à la croyance populaire des Saints de Glace datant du Moyen Âge. D’après la légende, les dernières gelées du printemps se dérouleraient le 11, 12 et 13 mai. Mais qui sont ces saints? D’où vient cette croyance? Est-elle vérifiée?

Des saints qui marquent la fin de l’hiver

Saint Mamert, saint Pancrace et saint Servais étaient avant célébrés les 11, 12 et 13 mai. Ils étaient invoqués par les agriculteurs et jardiniers pour anticiper les dernières gelées de cette période de l’année. Il est intéressant de constater que la légende varie d’un pays à l’autre en Europe. En Allemagne, les « Eisheilige » célèbrent cinq saints et se déroulent donc du 11 au 15 mai, tandis qu’en Italie ils se déroulent du 12 au 14 mai.

Une croyance vérifiée?

Même si on a pu observer cette première quinzaine de mai des nuits très froides, statistiquement, le gel survient rarement au moment des Saints de Glace. Cette croyance a surtout été créée pour aider les jardiniers à repérer les dernières nuits froides de l’hiver. Ils plantent ainsi les plantes frileuses du potager (tomates, courgettes, pommes de terre, etc.) généralement à partir de mi-mai. Il ne faut malgré tout pas trop se précipiter! Car comme dit le dicton « Quand la saint Urbain est passée, le vigneron est rassuré », ou encore « Mamert, Pancrace, Boniface sont les trois saints de glaces, mais saint Urbain les tient tous dans sa main ». Avant de planter vos tomates, attendez-donc jusqu’au 25 mai!

CECI POURRAIT ÉGALEMENT VOUS INTÉRESSER

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardinmaisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)