L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu
© Getty Images

Des vacances au ski plus écologiques: possible ou pas?

Par Tatiana Czerepaniak

Vous vous demandez s’il est possible de partir skier de manière responsable? On a rencontré plusieurs acteurs du tourisme de montagne ainsi que des associations écolo pour se faire une idée sur la question. Ils nous donnent 5 « pistes » concrètes.

La montagne est une destination très prisée des fans de grand air et de glisse. Et si ce type de vacances fait vivre l’économie et crée de l’emploi, on ne peut ignorer son impact visuel et écologique sur la montagne (gros complexes, grands parkings, animaux dérangés par le bruit et la lumière…). Selon les intervenants de l’événement « 100% Green » auquel nous avons assisté (une table ronde où se sont regroupés Offices du Tourisme, associations écologistes et journalistes), une vraie transition est en marche au sein des stations de ski françaises.

Choisir une station « Flocon vert »

Les Alpes ont été fragilisées par le tourisme de masse et doivent être protégées, nous dit Antoine Pin de l’association « Protect Our Winters ». Mais comment réussir cette mission essentielle tout en préservant le tourisme, acteur majeur de l’économie locale? Pour Christelle Ferrière de l’Agence Savoie Mont Blanc, la création du « Label Flocon vert » est la clé pour aider les stations à suivre le chemin du durable: « Ce label, créé en association avec des ASBL visant la protection de la montagne, aide les stations à proposer un tourisme responsable écologiquement, qui protège le territoire et l’emploi ».

Pour l’heure, 14 stations sont labellisées « Flocon vert ». Concrètement, ça veut dire quoi? Que ces dernières ont mis en place différentes initiatives durables, telles que:

  • Des logements éco (équipements électriques, double ou triple vitrage contre le froid…)
  • La préservation de la biodiversité locale
  • La production d’énergie renouvelable et locale
  • La mise en place de solution de transports plus vertes: covoiturage, navettes dans la station et depuis et vers les gares, etc.
  • Une gestion responsable de la neige de culture (quand l’utiliser et pourquoi)

Partir skier en mode durable: 5 conseils

Vous adorez skier en famille mais prenez peu à peu conscience de l’impact écologique que ce voyage peut avoir? Voici 4 conseils pour que vos vacances à la montagne aient le moins d’impact possible.

1. Voyager en train

La majorité des Belges se rendent à la montagne en voiture ou en avion. L’association « Protect Our Winters » propose de privilégier au maximum le train: « Il existe de nombreuses navettes entre les gares des grandes villes et les stations de ski. En outre, le train reste la solution de transport la plus responsable, mais aussi un moyen très agréable de voyager ». Sur place, les navettes très nombreuses – et souvent gratuites ou peu onéreuses – vous permettent de vous déplacer aisément dans toute la station dans laquelle vous séjournez.

2. Consommer local et trier

Les régions montagneuses regorgent de produits locaux et de restaurateurs qui les utilisent prioritairement (fromages, pains, vins, légumes, herbes de montagne…). Les conférenciers nous invitent à les choisir pour nos achats.

La base: on n’oublie pas de trier ses déchets, que ce soit dans une chambre d’hôtel ou sur les pistes, puisque les stations de ski disposent depuis longtemps de poubelles sélectives facilitant la démarche.

3. Bien choisir sa station et son logement

Lors de votre réservation, assurez-vous que votre logement ne consomme pas trop d’énergie. Vous pouvez aussi privilégier les stations labellisées « Flocon Vert », décrites plus haut, qui sont par essence particulièrement actives dans la démarche pour un séjour durable.

4. Ne pas faire de hors-piste

Si cette pratique peut sembler amusante pour les skieurs confirmés, faire du hors-piste est très mauvais pour la biodiversité: déracinement des jeunes arbres par le passage des skieurs, perturbation de la faune… Les impacts sont nombreux!

5. Voyager uniquement en période de neige

Voyager durant les périodes de neige – souvent de décembre à mars – est un point essentiel de votre démarche, afin de ne pas valider l’emploi des canons d’enneigement, très énergivores.

Vous aimez voyager en famille?

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.