The Crown: où s’arrête la réalité pour faire place à la fiction?

The Crown: où s'arrête la réalité pour faire place à la fiction?
© Robert Viglasky / Netflix

Véritable série à succès de Netflix, The Crown se concentre sur la vie de la reine Elizabeth II, depuis son couronnement jusqu’aux temps modernes. Elle aborde des drames personnels de la famille royale, ainsi que certaines crises qu’a traversé le Royaume-Uni. Mais où s’arrête la réalité pour faire place à la fiction?

Actuellement à quatre saisons (les cinquième et sixième sont commandées), The Crown est l’un des incontournables du catalogue de Netflix. Pour cause: la série nous emmène dans les couloirs de Buckingham Palace et lève le voile sur la mystérieuse et intouchable famille royale d’Angleterre. Quiconque regarde un épisode, se retrouve sur Google à faire des recherches sur la princesse Margaret, le prince Philip ou un événement historique particulier. C’est qu’il est parfois difficile de déceler la part de fiction de la réalité!

The Crown: déceler le vrai du faux

Le créateur de la série, Peter Morgan, a déclaré à plusieurs reprises être resté le plus proche de la réalité, “en faisant de son mieux”. “Malheureusement je ne peux pas m’empêcher d’enjoliver la vérité”, a-t-il confié au site Allociné. Par ailleurs, il aurait rencontré plusieurs membres de la famille royale… The Crown dresse ainsi un portrait sincère bien que romancé de la Couronne.

1. Les infidélités du prince Philip

À ce jour, aucune preuve tangible concernant les infidélités du duc d’Édimbourg n’a été recensée. Les rumeurs courent quant à elles depuis de nombreuses années: comme insinué dans la série, le prince Philip se serait senti délaissé par la reine Elizabeth II à maintes reprises et aurait trouvé réconfort dans les bras d’autres femmes. Cependant, la Couronne a toujours fermement nié qu’il ait eu des relations extra-conjugales.

2. Le grand smog de Londres

Du vendredi 5 au mardi 9 décembre 1952, Londres fut plongé dans un épais brouillard provenant d’un mélange de polluants atmosphériques. Cet événement a bel et bien rendu malades des milliers d’Anglais et aurait causé la mort de pas moins de 12.000 habitants. Mais pas celle de Venetia Scott, la secrétaire de Winston Churchill: le personnage fut inventé de toute pièce pour enjoliver le scénario de The Crown.

3. Le cas Lord Altrincham

Souvenez-vous dans la saison 2 de The Crown: 1957, Lord Altrincham écrit un article incendiaire à propos de la Monarchie. Ses propos créent alors une effervescence dans Londres et l’auteur reçoit un coup de poing de la part d’un membre de la League of Empire Loyalists. Jusqu’ici, la série est fidèle à la réalité: tout cela s’est bel et bien déroulé. Lord Altrincham n’aurait par contre jamais rencontré la reine Elizabeth II: il s’est entretenu avec Martin Charteris, le secrétaire privé adjoint de la Reine. Ses conseils ont quant à eux bel et bien été appliqués par la famille royale.

4. Le complot nazi étouffé

Les États-Unis ont en effet rendu public des documents que le Royaume-Uni a tenté de cacher. Ces derniers témoignent de la sympathie que portait le régime nazi à l’ex-roi Édouard VIII, devenu duc de Windsor, et inversement. L’oncle de la reine Elizabeth II s’est d’ailleurs rendu avec sa femme Wallis Simpson à Berchtesgaden, où il fut reçu par Adolf Hitler. Afin d’éviter toute collaboration, Winston Churchill aurait nommé le Duc gouverneur des Bahamas. Rien ne prouve cependant que la reine Elizabeth ait tourné le dos à son oncle lorsqu’elle apprit l’existence de ces documents.

5. La tragédie d’Aberfan

Le troisième épisode de la troisième saison se concentre sur le drame de la ville minière d’Aberfan, au Pays de Galles: l’effondrement d’un terril, causant la mort de 144 personnes, dont 116 enfants. Le comte de Snowdon et le prince Philip se sont bel et bien rendus sur les lieux, tandis que la Reine ne s’est déplacée que huit jours plus tard. Le duc d’Édimbourg n’a cependant pas assisté aux funérailles de ceux qui ont perdu la vie dans la catastrophe.

6. L’interview de The Guardian

Dans l’épisode Bubbikins, le prince Philip met la famille royale dans l’embarras après des propos déplacés (une situation qu’il a maintes fois provoquée). Pour redorer son blason, il souhaite que la princesse Anne donne une interview au journal The Guardian. Mais cette dernière cède malicieusement sa place à la princesse Alice, mère du duc d’Édimbourg devenue religieuse. En réalité, aucune interview de ce genre n’a été donnée.

Plus d’articles sur Netflix:

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)