Pourquoi The Crown est (toujours) l’une des meilleures séries Netflix

Pourquoi The Crown est (toujours) l'une des meilleures séries Netflix
© Des Willie/Netflix

Depuis 2016, The Crown séduit les utilisateurs de Netflix. Il est vrai que la série, actuellement à quatre saisons, peut se vanter d’avoir un parcours sans faute, qu’il s’agisse du casting, du scénario ou des décors.

Ce 15 novembre 2020, les utilisateurs de Netflix ont (enfin) pu découvrir la quatrième saison de The Crown, cette série passionnante qui retrace la vie d’Elizabeth II à travers les grands événements historiques qu’elle a traversés et ses drames personnels. Si cette production est l’une des plus chères de la plateforme de streaming, c’est surtout l’une des meilleures.

5 bonnes raisons de regarder The Crown

Que vous soyez fascinée par la famille royale d’Angleterre ou que cet univers vous soit tout à fait inconnu, The Crown est une série incontournable à regarder au plus vite. La preuve par cinq.

1. En apprendre plus sur le Royaume-Uni

Cela fait maintenant 69 ans que la reine Elizabeth II est montée sur le trône. Il n’est pas étonnant qu’avec un règne d’une telle longueur, elle ait connu la plupart des grandes crises qui ont mis en péril le Royaume-Uni, ainsi que les grandes révolutions. Mêlant fiction et réalité, The Crown, à travers la vie de la souveraine, met ainsi en lumière plusieurs événements historiques qui ont chamboulé l’Angleterre, comme la fin de la carrière de Winston Churchill, la crise du canal de Suez, la grève des mineurs en 1974, la guerre des Malouines ou encore l’ère du thatchérisme.

Lire aussi: The Crown: où s’arrête la réalité pour faire place à la fiction?

2. La vérité derrière le conte de fée

L’une des grandes forces de The Crown, c’est sa volonté de dresser un portrait réaliste de la famille royale. La série abat donc les mystérieux murs qui entourent Buckingham Palace pour emmener le spectateur dans l’intimité des Windsor. On découvre ainsi une Reine vulnérable qui, couronnée à seulement 25 ans, a dû se forger une carapace pour s’imposer dans le monde politique, ainsi qu’un Prince frustré par son rôle dans la monarchie, qui réussit avec le temps à accepter sa place et à soutenir son épouse. Le prince Charles se révèle, quant à lui, aussi sensible qu’incompris, tandis que Lady Di (qui fait son entrée dans la saison 4) est présentée comme une femme trop jeune et trop fragile pour survivre dans ce monde austère. C’est que faire partie de la famille royale d’Angleterre est loin d’être une partie de plaisir! Au-delà des dots, des somptueuses propriétés et des magnifiques robes, appartenir à la monarchie se révèle être avant tout une longue suite de devoirs et de sacrifices envers la Couronne: respect du protocole, obligation de garder le silence et la tête haute, sens de l’abnégation, préservation de son image… The Crown déconstruit l’idéalisation qui entoure les Windsor et dévoile l’être humain caché derrière chaque membre de la famille royale, avec ses forces et – surtout – ses faiblesses.

3. Des décors et costumes somptueux

Que serait une reine sans son palais et ses joyaux? Si la série n’a pas été tournée à Buckingham Palace, elle nous en ouvre malgré tout les portes, ainsi que celles de Kensington Palace, du château de Balmoral ou encore de Highgrove House. Des demeures somptueuses reproduites avec minutie, dans lesquelles se mélangent meubles anciens et portraits traditionnels.

Certains costumes emblématiques de la famille royale ont eux aussi été conçus pour la série, comme la robe de mariée de la princesse Elizabeth dans la première saison et celle de Diana Spencer dans la quatrième. La majorité des tenues sont cependant des créations originales, inspirées de l’époque et du style de chaque personnage, reflétant ainsi leur fonction et caractère. Un travail remarquable!

4. Un casting royal

La série s’est lancée le pari risqué de raconter une histoire sur plusieurs dizaines d’années. Les acteurs, vieillissant au fil des épisodes, sont donc remplacés toutes les deux saisons. Une stratégie qui pourrait troubler les spectateurs, mais les prestations sont si réussies qu’on en oublie les anciens visages de la famille royale. On savoure aussi bien la délicatesse de Claire Foy que le ton glacial d’Olivia Colman, qui incarne une Elizabeth II désormais plus expérimentée. Matt Smith, Tobias Menzies, Vanessa Kirby, Helena Bonham Carter, Josh O’Connor, Erin Doherty… Tous semblent être nés pour se mettre dans la peau des Windsor. Dans la quatrième saison, Gillian Anderson se révèle stupéfiante en Margaret Thatcher, représentée comme aussi autoritaire que maternelle (elle cuisine pour ses ministres et admire son fils). Emma Corrin réussit, quant à elle, à incarner une Diana Spencer innocente et touchante, séduisante et entêtée.

5. Quatre saisons parfaites

Initialement, Peter Morgan avait le projet de réaliser deux saisons, mais Netflix a d’emblée accepté de raconter la vie d’Elizabeth II depuis son mariage avec le prince Philip jusqu’à aujourd’hui. Le succès étant au rendez-vous, The Crown devrait dès lors s’étaler sur 6 saisons. Jusqu’ici, la série réussit à mettre en lumière les secrets de la famille royale avec une mise en scène toujours soignée, sans jamais être redondante. De plus en plus sombre et mélodramatique, la production se renouvelle, tout en gardant les ingrédients qui font sa réussite, pour frôler la perfection. Osons donc l’affirmer: aucune autre série ne peut se vanter de détrôner The Crown…

Les quatre saisons de The Crown sont disponibles sur Netflix.

Plus d’articles sur Netflix:

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)