Partenariat entre Le Louvre et Total: des activistes s’allongent devant « Le Radeau de la Méduse »

Partenariat entre Le Louvre et Total: des activistes s'allongent devant "Le Radeau de la Méduse"
© Libérons le Louvre

Pour protester contre le partenariat qui unit le musée du Louvre de Paris à l’entreprise pétrolière et gazière Total, des activistes se sont allongés devant le tableau « Le Radeau de la Méduse ».

Des corps vêtus de noir chutent devant « Le Radeau de la Méduse », dans l’une des salles les plus fréquentées du musée du Louvre. Une performance mise en place par des activistes climatiques en signe de protestation contre le partenariat qui lie Le Louvre et la Fondation Total.

« Le Radeau de la Méduse », symbole des réfugiés climatiques

« Le Radeau de la Méduse » n’a pas été choisi par hasard parmi les toiles que renferme le musée parisien. « Il symbolise les personnes qui souffrent le plus des changements climatiques », commente Kester Lovelace, un membre du collectif d’activistes Libérons le Louvre. « Ils n’ont pas de voix, ils sont invisibles et loin de Paris. Nous sommes solidaires et en empathie avec ces personnes », ajoute-t-il.

Contre le partenariat entre le Louvre et la Fondation Total

Le collectif Libérons le Louvre et l’ONG 350.org militent contre les énergies fossiles. Pour cette action, ils ont souhaité protester contre le lien mécénal qui unit le musée et la Fondation Total. « Comme Total continue ses recherches de gisements de gaz et de pétrole, passant outre l’accord de Paris, nous estimons que le musée devrait rompre ses liens avec Total, car ce n’est pas la mission du Louvre », conclut Kester Lovelace au micro du média Brut.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, nos comptes Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)