La paralysie musicale, ce syndrome qui touche les trentenaires

La paralysie musicale, ce syndrome qui touche les trentenaires
© Shutterstock

D’après une étude commandée par Deezer, le géant du streaming musical, les personnes gravitant autour de la trentaine sont touchées par une forme de paralysie musicale.

Derrière le terme alarmant de « paralysie musicale », il ne faut pourtant voir que l’inertie de nos goûts musicaux. Dommage, mais pas bien grave. Selon les termes du service de streaming musical Deezer, la paralysie musicale, c’est « le moment où l’on cesse de découvrir de la nouvelle musique ». Nos goûts se figent dans une ornière musicale et l’on se concentre soit sur un style qui nous est cher, soit carrément sur certains morceaux que l’on apprécie particulièrement.

Des goûts musicaux cristallisés

Afin d’effectuer son étude, Deezer a interrogé 5000 personnes en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, aux États-Unis et au Brésil à propos de leurs préférences et de leurs habitudes d’écoute. Les résultats ont révélé que l’âge auquel nous sommes les plus susceptibles d’entrer dans une inertie musicale serait de 27 ans et 3 mois en France, de 31 ans en Allemagne, de 30 ans et 6 mois en Angleterre, de 29 ans et 10 mois aux États-Unis et de 23 ans et 2 mois au Brésil. À partir de ce moment, on cesse de découvrir de nouvelles musiques et on commence à écouter les mêmes titres et genres musicaux.

Pourquoi survient cette paralysie musicale?

La paralysie musicale ne survient pas par choix. En effet, 60% des personnes interrogées souhaitent pouvoir élargir leur répertoire musical, mais elles s’en trouvent incapables pour diverses raisons. La première explication évoquée est le fait d’avoir un travail trop prenant (pour 25% des sondés). Viennent ensuite le sentiment d’être dépassé par la masse de choix disponibles (18%) et la priorité mise sur le temps consacré aux enfants (14%). Le géant du streaming musical tentera sans doute de remédier à ce syndrome.

Vous aimez la musique? Ces articles pourraient vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)